Tournée régionale des sections locales - Le syndicat d'Unifor fait le point sur plusieurs dossiers, dont ceux du bois d'œuvre et des Eaux Eska

AMOS, QC, le 30 mars 2017 /CNW Telbec/ - Poursuivant leur tournée du Québec, les dirigeants du syndicat Unifor étaient de passage à Amos aujourd'hui pour rencontrer des dirigeantes et dirigeants et membres des sections locales de la région. Ils en ont profité pour rappeler les dossiers d'actualités.

« Au lendemain des budgets fédéral et québécois, nous sommes inquiets du peu de mesures pour aider les travailleurs et les entreprises à passer au travers de la crise qui s'en vient. Nous l'avons martelé la semaine dernière au lendemain du budget fédéral, il est minuit moins cinq, nos élus doivent agir, surtout du côté fédéral », a commenté Renaud Gagné, directeur québécois d'Unifor.

« Il faut que le gouvernement fédéral s'occupe de mettre en place un programme de soutien aux entreprises afin de leur permettre de survivre malgré la crise. Par exemple, les sommes payées en droits compensatoires devraient pouvoir servir de garantie aux entreprises auprès des banques. Il faut aussi un programme d'assurance emploi adapté afin de tenir compte de la durée de cette crise », a notamment demandé le dirigeant syndical. 

Rappel du dossier
Les producteurs de bois américains ont déposé une plainte reprochant au Canada et au Québec de vendre le bois des terres publiques au rabais, ce qui équivaudrait à des subventions déguisées. Au cours des dernières années, les États-Unis ont non seulement perdu tous leurs recours devant les tribunaux, mais en plus, « avec le nouveau régime forestier québécois, la question est encore plus claire puisque dorénavant le prix du bois est basé sur des enchères publiques », a expliqué M. Gagné.

Unifor doute que cette lutte qui s'engage ne se règle rapidement et c'est pourquoi le syndicat travaille sur plusieurs fronts afin de soutenir les travailleuses et travailleurs, les communautés et les entreprises qui dépendent de cette industrie. Unifor est membre de la coalition avec les représentants du gouvernement du Québec, des entreprises, des municipalités et d'autres syndicats dans ce dossier.

En autre action, Unifor a aussi travaillé à :

  • La sensibilisation et la mobilisation auprès des membres par l'envoi de correspondance et une section spéciale sur son site Internet ;
  • L'envoi d'une lettre type (reprise par près d'une centaine de sections locales jusqu'à maintenant) demandant au premier ministre Justin Trudeau d'agir par :
    • La mise en place d'un programme spécial d'assurance-emploi pour les travailleuses et travailleurs qui seraient affectés;
    • L'accès à un programme de soutien pour les entreprises concernées;
    • Des incitatifs fiscaux et autres pour l'utilisation du bois dans la construction;
    • Des exigences à utiliser le bois dans les travaux d'infrastructure lorsque c'est possible;
    • Des programmes de soutien à la diversification de la production en soutenant les conversions d'usines;
    • Une campagne de promotion du régime forestier québécois;
    • Etc.

Dossier des Eaux Eska
Le syndicat Unifor qui représente les membres de l'usine des Eaux Eska a lancé une pétition afin de demander à l'employeur de surseoir à son intention de déménager une partie de l'embouteillage à l'extérieur de la région. « Nos ressources naturelles doivent profiter aux régions en tout premier lieu. La transformation doit se faire dans notre région et profiter aux emplois d'ici. D'autant plus que ce sont des emplois de qualité », a commenté Renaud Gagné.

Jusqu'à maintenant, le syndicat a récolté près de 2 000 signatures et la campagne se poursuit à la grandeur du Québec. « Nous en avons parlé partout dans notre tournée et la réaction est la même partout. Ça n'a pas de sens de transporter et traiter la ressource à l'extérieur de l'Abitibi-Témiscamingue », a indiqué le dirigeant syndical. Le syndicat a aussi interpellé le ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, David Heurtel, afin d'obtenir une rencontre. « Des échanges ont eu lieu et nous comptons obtenir une réunion sous peu », a déclaré M. Gagné.

À propos d'Unifor
Fondé en août 2013, Unifor a été créé par la rencontre du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier (SCEP) et des Travailleurs canadiens de l'automobile (TCA). Le syndicat représente plus de 310 000 membres au Canada, dont près de 55 000 au Québec. Unifor est aussi affilié à la plus grande centrale syndicale québécoise, la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ).

www.uniforquebec.org

 

SOURCE Syndicat Unifor Québec

Renseignements : Marie-Andrée L'Heureux, représentante nationale, 514 916-7373, marie-andree.lheureux@unifor.org

LIENS CONNEXES
http://www.uniforquebec.org/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.