Tournée du chef de la CAQ en Mauricie et au Centre-du-Québec - François Legault mise sur l'économie pour briser le monopole libéral

QUÉBEC, le 4 févr. 2016 /CNW Telbec/ - De passage à Trois-Rivières et à Bécancour, jeudi, pour rencontrer des acteurs politiques et économiques, le chef de la Coalition Avenir Québec et député de L'Assomption, François Legault, a vanté le potentiel économique de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Il a également fait part de son plan pour créer de la richesse dans toutes les régions du Québec, en misant notamment sur la relance du manufacturier et des baisses d'impôts.

En 2018, la CAQ brisera le monopole libéral et assurera la prospérité de nos régions, a prédit François Legault. « Depuis qu'il a pris le pouvoir en 2003, le Parti libéral tient la Mauricie pour acquise. Pendant ce temps, est-ce que la situation économique ou le pouvoir d'achat des citoyens de la région se sont améliorés? La réponse est non. La réalité, c'est qu'on manque d'investissements privés au Québec et que les impôts sont trop élevés. Ces deux obstacles affectent particulièrement le développement économique en Mauricie et dans le Centre-du-Québec, alors que ces deux régions ont pourtant tous les atouts pour réussir », a déclaré le chef caquiste.

M. Legault a poursuivi en rappelant qu'il s'est engagé à créer un Fonds de relance pour le secteur manufacturier de 5 milliards de dollars échelonnés sur 5 ans, afin d'inciter nos entreprises manufacturières à investir davantage pour être plus compétitives à l'international. La Mauricie et le Centre-du-Québec seront parmi les régions qui en profiteraient le plus, puisque ce secteur d'activité est au centre de leur économie locale, a précisé François Legault.

« Contrairement à la CAQ, les libéraux n'ont présenté aucun projet ambitieux et concret pour remettre l'économie du Québec sur les rails. Au contraire, leur chef multiplie les déclarations malhabiles, notamment sur l'avenir du gaz naturel. Résultat : les investisseurs prennent peur face au contexte économique actuel et ne voient pas l'intérêt de faire affaire chez nous. La récente suspension du projet d'usine d'engrais à base d'urée d'IFFCO Canada à Bécancour en est l'exemple parfait », a-t-il regretté.

Le chef de la CAQ a également mentionné qu'il sera impossible de relancer l'économie de nos régions si le gouvernement ne remet pas d'argent directement dans les poches des citoyens. C'est pour cette raison que François Legault a réclamé une baisse d'impôts de 500 $ dès cette année pour les contribuables touchant 150 000 $ afin de stimuler la consommation des ménages dans toutes les régions du Québec.

« Ma priorité est claire : je veux que les citoyens de la Mauricie et du Centre-du-Québec soient plus riches, dans un Québec plus riche. Il n'est pas normal que le revenu disponible par habitant dans ces deux régions soit de 2 400 $ inférieurs à celui de l'ensemble du Québec. Je suis très optimiste, je sens qu'en proposant des idées concrètes en économie, le message de la CAQ commence à passer. La Mauricie et le Centre-du-Québec peuvent compter sur moi pour relancer leur économie et rendre ces citoyens plus riches », a conclu François Legault.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Émilie Toussaint, Attachée de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-446-1383, etoussaint@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.