Toronto au nombre des champions de la croissance au Canada cette année et l'an prochain

De bonnes perspectives économiques pour Hamilton et Ottawa-Gatineau  

OTTAWA, le 14 nov. 2016 /CNW/ - Selon la Note de conjoncture métropolitaine de l'automne 2016 du Conference Board du Canada, Toronto demeurera l'une des économies métropolitaines les plus dynamiques du Canada cette année et l'an prochain. L'économie d'Hamilton devrait rester stable en 2016 et en 2017, tandis que celle d'Ottawa-Gatineau devrait progresser légèrement.

« Les économies de Toronto et d'Hamilton profitent toutes les deux de solides gains dans le secteur de la fabrication ainsi que dans celui des finances, des assurances et de l'immobilier, indique Alan Arcand, directeur associé du Centre des études municipales du Conference Board du Canada. La croissance économique à Ottawa-Gatineau est stimulée par la reprise de l'embauche dans la fonction publique fédérale, un secteur de la construction non résidentiel vigoureux et des perspectives prometteuses pour le tourisme. »

Faits saillants

  • Le PIB réel de Toronto devrait s'accroître de 3,4 % en 2016 et de 2,6 % en 2017, ce qui placera la ville au deuxième rang des économies métropolitaines les plus vigoureuses du Canada, derrière Vancouver seulement.
  • La croissance économique reste stable à Hamilton, où le PIB réel devrait afficher une hausse régulière de 2,2 % en 2016 et de 2 % en 2017.
  • On prévoit que l'économie d'Ottawa-Gatineau enregistrera un gain de 1,7 % cette année et de 2,2 % en 2017.
  • Vancouver affichera la croissance la plus vigoureuse parmi les économies métropolitaines cette année et l'an prochain, soit 4 % et 2,8 % respectivement.

Toronto

L'économie de Toronto devrait progresser de 3,4 % cette année et de 2,6 % en 2017. La croissance sectorielle la plus rapide cette année devrait être observée dans le secteur des transports et de l'entreposage, qui continue de profiter de la hausse des besoins en matière d'expédition d'un secteur manufacturier en plein essor. En effet, la dépréciation du dollar canadien et la demande modérée en provenance des États-Unis continuent de soutenir l'activité dans les secteurs à vocation exportatrice comme la fabrication et le tourisme. La production manufacturière devrait s'accroître de 4,1 % cette année, puis de 2 % encore en 2017. Parallèlement, la vigueur persistante du marché de la revente d'habitations continue de stimuler la croissance de la production dans le secteur des finances, des assurances et de l'immobilier. En revanche, l'activité dans le secteur de la construction devrait ralentir mais conserver tout de même des taux vigoureux en 2016 et en 2017, après avoir connu une année exceptionnelle en 2015. On s'attend à ce que les mises en chantier reculent cette année et l'an prochain, mais cette baisse sera plus que largement compensée par le secteur de la construction non résidentielle, en plein effervescence. Ces bonnes perspectives économiques se refléteront sur le marché du travail, où l'on entrevoit la création de 109 000 emplois au total durant la période 2016-2017.     

Hamilton

L'économie d'Hamilton devrait afficher une croissance de 2,2 % en 2016 et de 2 % en 2017. Le faible dollar canadien et la demande modérée en provenance des États-Unis contribueront à faire augmenter la production manufacturière au courant de cette année et de la suivante. De fait, le bond de 4,1 % prévu cette année permettra au secteur d'afficher son meilleur rendement depuis 2010. Cette vigueur de l'activité manufacturière a aidé à favoriser une reprise dans le secteur des transports et de l'entreposage d'Hamilton, qui profitera d'un autre coup de pouce l'an prochain dû à l'ouverture d'un nouveau terminal céréalier dans le port d'Hamilton. Le secteur des finances, des assurances et de l'immobilier contribue aussi à la croissance, grâce à la vigueur des marchés de la revente et des habitations neuves. En effet, les mises en chantier sont en passe d'afficher un taux de croissance à deux chiffres cette année; une autre augmentation, plus faible cependant, est attendue en 2017. Malgré la robustesse du marché résidentiel, la production du secteur de la construction devrait reculer cette année. Toutefois, l'industrie devrait reprendre de la vigueur en 2017. Les gains économiques réguliers sont de bon augure pour le marché local de l'emploi. Même si ce secteur n'enregistrera qu'une faible progression cette année, on s'attend à ce que la croissance de l'emploi s'accélère brusquement en 2017.

Ottawa-Gatineau

L'économie d'Ottawa-Gatineau s'est sortie d'une période de croissance atone qui a duré de 2012 à 2014, en grande partie à cause des mesures de restriction budgétaire imposées par le gouvernement fédéral. En effet, l'économie de la région se prépare à enregistrer des gains de 1,7 % cette année et de 2,2 % en 2017. Le relèvement des niveaux de dépenses publiques favorisera des rebonds dans le secteur de l'administration publique, où la production devrait progresser de 1,1 % en 2016 et de 1,4 % en 2017. Le secteur des services d'Ottawa-Gatineau profitera aussi l'an prochain de toute l'effervescence entourant les célébrations du 150e anniversaire de notre pays. Au cours de la prochaine année, de nombreuses activités se dérouleront dans la région en complément des événements réguliers, qui auront encore plus d'ampleur, comme la Fête du Canada, le Bal de Neige et d'autres festivals récurrents. L'activité liée à plusieurs grands projets de construction, notamment la phase 1 du projet de train léger sur rail à Ottawa, constitue un autre moteur important de la croissance. Les travailleurs locaux bénéficieront de la vigueur accrue de l'économie : l'emploi devrait progresser de 0,9 % en 2016 et de 1,7 % en 2017. Cette hausse contribuera à faire reculer le taux de chômage dans la région, qui passera de 6,6 % cette année à 6,1 % l'an prochain, son plus bas niveau depuis 2009.

Selon nos prévisions, Vancouver affichera cette année et l'an prochain la croissance la plus rapide parmi les 13 régions métropolitaines couvertes dans cette édition de notre Note de conjoncture métropolitaine. À l'autre extrême, les économies de Calgary et d'Edmonton devraient se contracter pour la deuxième année consécutive en 2016, puis progresser modestement l'an prochain.

Suivez le Conference Board du Canada sur Twitter.

Une copie de ce rapport est fournie à des fins de communication seulement. Veuillez ne pas la redistribuer ou la mettre en ligne sous quelque forme que ce soit.

Pour les personnes intéressées par des entrevues de qualité professionnelle pour leur station, leur réseau ou leur site Internet, le Conference Board du Canada est maintenant équipé d'un studio qui permet des entrevues en duplex (frais de ligne facturés). Nous pouvons aussi vous envoyer sur demande des séquences préenregistrées.

Si vous souhaitez que votre nom soit retiré de notre liste d'envoi, veuillez adresser un courriel à corpcomm@conferenceboard.ca.

 

SOURCE Le Conference Board du Canada

Renseignements : Juline Ranger, directrice, Communications, Le Conference Board du Canada, Tél. : 613-526-3090, poste 431, Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca; ou Natasha Jamieson, Relations avec les médias, Le Conference Board du Canada, Tél. : 613-526-3090, poste 307, Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca.

LIENS CONNEXES
http://www.conferenceboard.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.