Tim Hortons et l'université de Guelph tiennent un sommet sur la gestion de l'alimentation durable

Une nouvelle recherche de l'Université de Guelph porte sur le bien-être des animaux et la durabilité en matière de service alimentaire, ainsi que sur les chaînes d'approvisionnement dans le commerce de détail

OAKVILLE, ON, le 4 oct. 2013 /CNW/ - Tim Hortons, en partenariat avec l'Université de Guelph et le Campbell Centre for the Study of Animal Welfare (CCSAW) (Centre Campbell pour l'étude du bien-être des animaux), a tenu un sommet visant à repérer les possibilités et les obstacles au développement durable des chaînes d'approvisionnement par rapport au bien-être des animaux dans le service alimentaire et le commerce de détail.

Ce sommet a offert une tribune aux différents intervenants pour échanger et discuter de recherches relatives au bien-être des animaux et aux normes actuelles en matière de durabilité dans les chaînes d'approvisionnement alimentaire. Le sommet a aussi favorisé la collaboration entre les intervenants qui travaillent de concert pour établir des normes améliorées et uniformes quant au bien-être des animaux à l'intérieur du système alimentaire actuel.

« Nous sommes ravis de la participation des intervenants de l'industrie, comme les fermiers, les producteurs, les chaînes de restaurants, les détaillants, les universitaires et les experts en bien-être des animaux à notre sommet sur la gestion de l'alimentation durable », dit John Hemeon, vice-président des opérations, chaîne d'approvisionnement de Tim Hortons. « Tim Hortons s'engage à améliorer la qualité de vie des animaux dans notre chaîne d'approvisionnement de manière pragmatique et responsable. Nous espérons qu'en continuant de participer aux discussions significatives au sein de l'industrie, nous pourrons repérer des occasions supplémentaires de collaboration, essentielles au processus et au progrès continu. »

Une nouvelle recherche menée par l'Université de Guelph a été financée en partie par le Tim Hortons Sustainable Food Management Fund (Fonds de Tim Hortons pour la gestion de l'alimentation durable), qui a été créé en 2012 et conçu pour faire progresser les pratiques en matière de gestion de l'alimentation durable, notamment en ce qui a trait au bien-être des animaux.

Le Dr Michael von Massow, professeur au College of Management and Economics de l'Université de Guelph, a présenté les principales conclusions tirées d'une partie de la recherche financée par Tim Hortons, qui évalue la perception du client et des principaux intervenants en matière de bien-être des animaux et de durabilité du service alimentaire et du commerce de détail. Ipsos Canada a mené la recherche et plus de 1 000 consommateurs canadiens à l'échelle du pays ont répondu au sondage.

Les conclusions comprennent :

  • Les clients se soucient davantage de leur alimentation et du bien-être des animaux, mais ces facteurs sont de moindre importance lorsqu'ils achètent de la nourriture. C'est le prix, la fraîcheur, le goût et la sécurité alimentaire qui se classent au premier rang. Le bien-être des animaux est un élément important pour une bonne partie de la population.
  • Les consommateurs veulent obtenir davantage de renseignements sur la manière dont leur nourriture est produite et affirment qu'ils ont une incidence sur leur choix. Ils ne savent pas comment la nourriture qu'ils achètent est produite. Environ 50 % des répondants ne connaissaient pas le type de bâtiment d'élevage dans lequel le porc qu'ils achètent est produit, alors que 25 % d'entre eux ne connaissaient pas celui dans lequel les œufs qu'ils achètent sont produits.

Le Dr von Massow a également fait ressortir plusieurs découvertes importantes tirées de vastes recherches menées par différents intervenants. En voici quelques-unes :

  • Il n'y a toujours pas d'entente ni de consensus entre les clients et les intervenants de l'industrie sur l'établissement de normes en matière de bien-être des animaux, mais tous les protagonistes s'entendent sur le fait qu'il y a place à amélioration et qu'il faut s'engager à progresser.
  • En plus de créer de nouvelles normes à l'égard du bien-être des animaux, les besoins de l'industrie pour créer un plan de mise en œuvre stratégique pour s'assurer que les résultats obtenus s'harmonisent aux objectifs.

« Les discussions du sommet et les résultats de l'étude indépendante menée par l'Université de Guelph ont révélé l'écart entre la compréhension qu'ont les clients relativement au bien-être des animaux et à la production dans l'industrie du service alimentaire », dit Julia Christensen Hughes, doyenne du College of Management and Economics et l'Université de Guelph. « L'information que l'industrie communique aux consommateurs sur les initiatives relatives au bien-être des animaux et la manière de la communiquer est importante, et nous souhaitons que cet événement encourage les différents intervenants de l'industrie à travailler de concert pour créer des chaînes d'approvisionnement plus durables et établir des bâtiments d'élevage durable et sans cruauté pour les animaux d'élevage. »

La Dre Sandra Edwards était la conférencière invitée au déjeuner de l'événement. Dre Edwards est une chef de file en matière de protection des animaux, au Royaume-Uni et au sein de l'Union européenne, et elle transmet son expérience et son point de vue sur l'établissement et la mise en place de normes relatives au bien-être des animaux, ainsi que sur les questions émergentes et les perspectives en Europe.

Des experts renommés en matière de protection des animaux, Dre Tina Widowski de l'Université de Guelph et du CCSAW et le Dr Ed Pajor du département de médecine vétérinaire de l'Université de Calgary. Dre Widowski et DPajor ont discuté de l'état de la science par rapport à la protection des animaux, plus précisément en ce qui concerne les œufs et le porc. Jackie Wepruk du Conseil national pour les soins aux animaux d'élevage et Barbara Cartwright de la Fédération des sociétés canadiennes d'assistance aux animaux ont présenté les perspectives canadiennes relatives aux codes de conduite en matière de protection des animaux et le processus de développement d'un code national.

Vous trouverez d'autres renseignements au sujet des initiatives de Tim Hortons à l'égard de la protection des animaux et de ses engagements à l'adresse suivante : http://www.timhortons.com/ca/en/difference/animal-welfare.html

À propos de Tim Hortons Inc.

En fonction de la capitalisation boursière, Tim Hortons est l'une des plus grandes chaînes de restaurants à service rapide en Amérique du Nord qui sont des sociétés ouvertes, ainsi que la plus importante au Canada. Œuvrant dans l'industrie de la restauration, Tim Hortons satisfait les goûts variés de nombreux consommateurs grâce à son menu qui propose du café de qualité supérieure, des boissons de spécialité chaudes et froides à base d'espresso, notamment des lattes, des cappuccinos et des jets d'espresso, des thés spécialisés, des smoothies aux fruits, des produits de boulangerie et de pâtisserie frais, notamment les célèbres beignes, mais également des paninis grillés et des sandwichs classiques, des wraps, des soupes et des aliments préparés et autres produits alimentaires. En date du 30 juin 2013, la chaîne Tim Hortons comptait 4 304 établissements, dont 3 468 au Canada, 807 aux États-Unis et 29 dans le Conseil de coopération du Golfe. Pour obtenir plus de renseignements sur la société, veuillez consulter le site www.timhortons.com. Suivez Tim Hortons sur Twitter : www.twitter.com/timhortons.

SOURCE : Tim Hortons

Renseignements :

Alexandra Cygal
cygal_alexandra@timhortons.com
905 339-5960


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.