The J. M. Smucker Company dévoile ses plans d'amélioration substantielle de
la chaîne d'approvisionnement

    
    -  La rationalisation du réseau de production de café et de tartinades
       aux fruits

    -  Des économies annuelles de 60 millions $ sont attendues une fois la
       mise en oeuvre complétée
    

ORRVILLE, OH, le 24 mars /CNW/ - The J. M. Smucker Company (NYSE : SJM) a dévoilé aujourd'hui ses plans pour des investissements considérables visant à améliorer sa chaîne d'approvisionnement dans le cadre de ses efforts continus visant à accroître à long terme la force et la rentabilité de ses marques vedettes.

Résumé

Pour appuyer son approche visant l'amélioration continue, l'entreprise a procédé à l'analyse exhaustive de son réseau de chaînes d'approvisionnement en ce qui concerne le café et les tartinades aux fruits. À la suite de cette analyse, l'entreprise a décidé de lancer une initiative multi-projets qui sera mise en œuvre durant les trois prochaines années. Cette initiative prend la forme d'un investissement à long terme qui permettra d'optimiser la capacité de production et de réduire la structure de coûts globale.

Le plan de l'entreprise comprend un investissement notable en capital échelonné sur trois ans dans ses activités liés au café et à ses tartinades aux fruits de marque éponyme. Au total, cet investissement devrait s'élever à environ 220 millions $. De plus, des dépenses de près de 190 millions $ de frais de restructuration, dont 90 millions $ en charges hors trésorerie, seront encourus durant la mise en œuvre du plan. Les éléments clés du plan comprennent :

    
    -   Des investissements de capitaux pour faire la construction d'une
        nouvelle usine de transformation des aliments d'avant-garde à
        Orrville, en Ohio, ainsi que des dépenses engagées pour
        l'amélioration de l'équipement et des technologies de son usine de
        Ripon, au Wisconsin, qui totaliseront 150 millions $. Les tartinades
        aux fruits, les garnitures à crème glacée et les sirops seront
        produit dans la nouvelle usine d'Orrville, laquelle disposera
        d'espace additionnel pour soutenir une croissance future.
    -   La fermeture des usines de tartinades aux fruits de Memphis, au
        Tennessee, et de Ste-Marie, au Québec.
    -   Des investissements en capitaux d'une valeur de 70 millions $ pour
        renforcer la production de café dans les installations existantes de
        l'entreprise situées à la Nouvelle-Orléans, en Louisiane.
    -   La fermeture des usines de transformation de café de Sherman, au
        Texas, et de Kansas City, au Missouri.
    

"Nous croyons fermement que cette décision stratégique est d'une grande importance pour la croissance à long terme de l'entreprise", a commenté Tim Smucker, le président du conseil d'administration et codirecteur général. "Cette décision a cependant été difficile à prendre vu l'effet qu'elle aura sur nos employés, sur leurs familles ainsi que sur les collectivités dans lesquelles se trouvent les usines touchées. Nous sommes reconnaissants de la contribution de nos employés et nous nous engageons à les traiter équitablement et avec respect pendant tout le processus de transition entre les usines qui s'étendra sur quelques années."

"Cette initiative correspond à l'engagement en matière d'amélioration continue que nous avons maintenu tout au long de notre histoire", a ajouté Richard Smucker, le président exécutif et codirecteur général de l'entreprise. "Notre investissement considérable dans nos activités liées au café et aux tartinades aux fruits nous permettra d'atteindre nos objectifs financiers à long terme, de renforcer notre position de chef de file en ce qui concerne ces produits et d'offrir une plus grande valeur aux consommateurs, à nos clients ainsi qu'à nos actionnaires."

Impact sur le réseau de production

La construction de la nouvelle usine de production d'Orrville est prévue pour l'automne 2010, et le démarrage initial de la production devrait avoir lieu à l'été de 2012. La production devrait y être transférée progressivement durant l'été de 2013, moment où l'entreprise prévoit de fermer ses installations de Memphis et de Ste-Marie.

La nouvelle usine remplacera les installations de l'entreprise à Orrville, déjà en place depuis plus de 60 ans. Les améliorations en matière de nouvelles technologies et de rendement qui seront apportées à la nouvelle usine auront pour résultat une réduction prévue de près de 40 pour cent du personnel de l'usine d'Orrville qui s'échelonnera sur les trois prochaines années.

Une fois la construction de la nouvelle usine terminée, la production de tartinades aux fruits, de sirops et de garnitures à crème glacée que l'entreprise destine à ses clients et aux entreprises de services alimentaires du Canada et des États-Unis, sera concentrée principalement à Orrville et à Ripon. Les investissements en capitaux destinés à l'équipement et aux technologies de l'usine de Ripon permettront de soutenir un volume accru et offriront une certaine souplesse opérationnelle.

Pour soutenir la consolidation de ses activités liées au café, l'entreprise va investir 70 millions $ dans ses installations en Nouvelle-Orléans. Ces investissements vont permettre d'accroître la production de ses deux usines de transformation de la Nouvelle-Orléans ainsi que la capacité de son entrepôt de produits finis qui est situé tout près. Au cours des dernières années, des améliorations importantes ont été apportées aux installations de la Nouvelle-Orléans afin de perfectionner les plans de continuité de l'entreprise ciblant spécifiquement les événements reliés au passage d'ouragan. L'entreprise prévoit de mettre fin aux opérations des usine de Sherman et de Kansas City au printemps 2011 et à l'été 2012 respectivement.

À la suite de ces initiatives, le nombre d'usine de production en Amérique du Nord passera de 22 à 18. Une fois entièrement mises en œuvre, l'entreprise estime que ces actions résulteront en une abolition totale d'approximativement 700 postes, ce qui correspond à 15 pour cent de la main-d'œuvre de l'entreprise.

Impact financier

L'entreprise s'attend à encourir des frais de restructuration de près de 190 millions $ répartis sur une période de cinq exercices financiers. Les frais de restructuration comprennent près de 100 millions $ de dépenses en espèces, y compris les coûts liés aux employés, la préparation des sites et la relocalisation de l'équipement, de même que les frais de démarrage de la production. Parmi les frais de restructuration, on compte également 90 millions $ en charges hors trésorerie, principalement en amortissement accéléré et en dévaluation d'actifs. On s'attend à ce que les dépenses de restructuration soient plutôt constantes sur une période allant de l'exercice de 2011 à celui de 2013.

Environ 10 millions $ de dépenses devraient être encourus au cours du quatrième trimestre de l'exercice 2010, ce qui portera entre 40 et 45 millions $ le montant estimé des coûts reliés à la restructuration, à la fusion et à l'intégration pour cet exercice. Le reste des frais de restructuration seront encourus au cours des quatre prochains exercices financiers. On estime que près de 80 pour cent de ces frais auront été encourus à la fin de l'exercice de 2012.

Selon le calendrier préliminaire du projet, il faut s'attendre à des dépenses en capital de près de 90 millions $, 105 millions $, et 25 millions $ pour les exercices 2011, 2012, et 2013, respectivement. L'entreprise estime que ses dépenses annuelles totales en capital atteindront entre 4 et 5 pour cent du chiffre d'affaires net lors de ces trois exercices financier.

L'entreprise envisage de financer ses projets en combinant ses soldes de trésorerie existants, les liquidités provenant d'activités futures ainsi que les facilités de crédit qu'elle détient déjà. De plus, l'entreprise croit que les sorties de caisse liées à ces initiatives n'auront pas d'effet notable sur sa capacité à combler d'autres besoins de trésorerie.

L'entreprise prévoit que son épargne annuelle se chiffrera à environ 60 millions $ une fois la mise en œuvre terminée, exception faite des coûts ponctuels. Les profits initiaux auront un effet modeste sur l'exercice de 2011 et continueront à s'accroître chaque année jusqu'à la pleine réalisation des projets lors de l'exercice de 2015. L'entreprise prévoit réinvestir une partie de l'épargne future dans ses activités. L'épargne affectera principalement les marges bénéficiaires appartenant au segment du marché américain du café au détail ainsi que le segment de marché américain de l'acheteur au détail.

À long terme, l'entreprise s'engage à atteindre ses objectifs stratégiques de croissance de son chiffre d'affaires net d'en moyenne 6 pour cent, et de croissance de son bénéfice par action à un taux de 8 pour cent annuellement, excluant l'impact qu'auront les frais de restructuration, de fusion et d'intégration.

À propos de The J. M. Smucker Company

Depuis plus de 100 ans, The J. M. Smucker Company s'emploie à offrir aux consommateurs des produits de qualité qui aident les familles à créer des moments mémorables à l'heure des repas. Aujourd'hui, Smucker est le principal distributeur et fabricant de tartinades aux fruits, de café de détail emballé, de beurre d'arachide, de shortening et d'huiles, de garnitures à crème glacée, de lait concentré sucré, ainsi que d'aliments et de boissons sains et naturels en Amérique du Nord. Sa famille de marques comprend Smucker's(R), Folgers(R), Dunkin' Donuts(R), Jif(R), Crisco(R), Pillsbury(R), Eagle Brand(R), R.W. Knudsen Family(R), Hungry Jack(R), White Lily(R) et Martha White(R) aux États-Unis, ainsi que Robin Hood(R), Five Roses(R), Carnation(R), Europe's Best(R) et Bick's(R) au Canada. L'entreprise maintient depuis sa création ses engagements fondamentaux envers la qualité, les personnes, l'éthique, la croissance et l'indépendance qu'a suivis son fondateur il y a plus d'un siècle. L'entreprise fait partie du classement du magazine FORTUNE des 100 meilleures entreprises pour lesquelles on puisse travailler aux États-Unis, et elle a même décroché le premier rang en 2004. Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet de l'entreprise, veuillez consulter le www.smuckers.com.

The J. M. Smucker Company est propriétaire de toutes les marques de commerce, à l'exception de Pillsbury(R), qui est une marque de commerce de The Pillsbury Company utilisée sous licence; de Carnation(R), qui est une marque de commerce de la Société des Produits Nestle S.A. utilisée sous licence; et de Dunkin' Donuts(R), qui est une marque de commerce déposée de DD IP Holder LLC utilisée sous licence.

Information prospective sur The J. M. Smucker Company

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs, tels que les résultats d'exploitation attendus, les bénéfices et les flux de trésorerie, assujettis à des risques et incertitudes, connus et inconnus, qui pourraient entraîner un écart considérable entre les résultats réels et les résultats, rendements ou réalisations futurs exprimés ou sous-entendus par ces énoncés. Les lecteurs doivent comprendre que les risques, incertitudes, facteurs et hypothèses mentionnés et décrits dans le présent communiqué de presse, y compris les facteurs et hypothèses suivants, pourraient avoir une incidence sur les résultats futurs de l'entreprise et entraîner un écart considérable entre ceux-ci et les résultats exprimés dans les énoncés prospectifs :

    
    -   la capacité à mettre en oeuvre efficacement les modifications de
        prix;
    -   la concurrence générale sur le marché, y compris les pratiques
        d'établissements des prix et les niveaux de dépenses promotionnelles
        des entreprises concurrentes;
    -   la complétion des programmes de restructuration de l'entreprise, et
        la capacité de l'entreprise à réaliser les économies attendues et
        d'autres avantages potentiels dans les délais actuellement prévus;
    -   les répercussions des catastrophes naturelles, y compris les
        mauvaises récoltes et les dommages causés par les tempêtes;
    -   les modifications des préférences des consommateurs à l'égard du
        café, et les autres facteurs ayant une incidence sur le marché du
        café, qui représente une part importante des activités de
        l'entreprise;
    -   la capacité de l'entreprise à obtenir le financement dont elle a
        besoin;
    -   la date et la somme des dépenses en capital, des coûts de
        restructuration et des coûts de fusion et d'intégration;
    -   les réductions de la valeur comptable de la survaleur, d'autres
        actifs incorporels ou d'autres actifs à long terme, ou les
        modifications des vies utiles d'autres actifs incorporels;
    -   le résultat des contrôles fiscaux en cours et futurs, des
        modifications des lois fiscales et d'autres questions relatives à
        l'impôt, et leur incidence sur la situation fiscale de l'entreprise;
    -   les fluctuations des devises étrangères et des taux d'intérêt;
    -   les bouleversements politiques ou économiques;
    -   les autres facteurs qui ont une incidence sur le cours des actions et
        les marchés financiers dans leur ensemble; et
    -   les autres facteurs décrits dans la section "Facteurs de risque"
        d'autres rapports et déclarations déposés par l'entreprise auprès de
        la Securities and Exchange Commission, y compris son plus récent
        rapport annuel sur le formulaire 10-K et ses circulaires de
        procuration.
    

Les lecteurs sont priés de ne pas se fier outre mesure à de tels énoncés prospectifs, qui ne sont valables qu'à la date de leur publication, lorsqu'ils examinent les renseignements présentés dans le présent communiqué de presse. L'entreprise rejette toute responsabilité quant à la mise à jour ou la révision de ces énoncés prospectifs en vue de refléter de nouveaux événements ou circonstances.

(Logo : http://www.newscom.com/cgi-bin/prnh/20071219/SMUCKERLOGO)

SOURCE THE J. M. SMUCKER COMPANY

Renseignements : Renseignements: Investisseurs: Mark R. Belgya, vice-président directeur et directeur des finances, ou Sonal Robinson, directeur des finances d'entreprise et des relations avec les investisseurs, Médias: Maribeth Badertscher, vice-présidente des communications d'entreprise, tous de The J. M. Smucker Company, (330) 682-3000

Profil de l'entreprise

THE J. M. SMUCKER COMPANY

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.