Terrain synthétique au parc Rutherford : Projet Montréal outré de constater que Québec et le maire Coderre vont de l'avant

MONTRÉAL, le 6 juill. 2016 /CNW Telbec/ - La dernière étape avant la mise en chantier du terrain synthétique au parc Rutherford, sur le flanc du mont Royal, sera franchie ce soir, alors que le projet sera soumis à l'approbation finale du conseil d'arrondissement de Ville-Marie, contrôlé par Denis Coderre. Projet Montréal s'indigne du peu d'intérêt démontré par le gouvernement du Québec et le maire Denis Coderre à protéger la Montagne. « Ce terrain synthétique constitue une menace pour le mont Royal, qui subit des pressions de toutes parts. Que le gouvernement du Québec y ait donné son feu vert nous déçoit énormément.  Alors que le mont Royal aurait besoin d'être protégé et renaturalisé, Denis Coderre transformera, comme il le souhaitait, 4000 mètres carrés d'espaces verts en revêtement de plastique. C'est choquant », a déclaré Alex Norris, conseiller dans le Plateau-Mont-Royal et membre de la Table de concertation du Mont-Royal.

Projet Montréal s'est battu depuis les premiers balbutiements de ce projet de terrain synthétique afin de convaincre l'administration Coderre et le ministère de la Culture de privilégier un terrain naturel sur ce site à flanc de montagne, situé sur le réservoir d'eau potable McTavish. « Nous nous sommes heurtés à l'intransigeance de l'administration Coderre qui tient coûte que coûte à un terrain synthétique au parc Rutherford. Cette décision est un flagrant manque de respect envers la Montagne et envers les Montréalais, qui n'auront jamais pu voir les plans de ce nouveau terrain avant qu'ils ne soient adoptés. Encore une fois, le maire Coderre décide derrière des portes closes. Le projet qu'il soutient frappera de plein fouet un espace d'une grande richesse et n'a pas reçu l'assentiment de la population et des experts, qui n'auront jamais pu constater l'ampleur des changements à venir », a souligné Alex Norris.

L'Opposition officielle aurait aimé que le maire Coderre et le ministre de la Culture, Luc Fortin, se plient aux arguments des experts, des résidents et des Amis de la montagne, qui se sont tous opposés au projet de terrain synthétique au parc Rutherford. Cela n'a malheureusement pas été le cas. Pis encore, le terrain synthétique coûtera finalement 13% de plus que ce qui avait été initialement prévu, la facture atteignant maintenant 4,3M$. « Cette décision de construire un terrain synthétique, alors que la priorité devrait être d'investir dans la Montagne pour transformer les espaces minéralisés en espaces naturels, vient souligner le peu d'intérêt qu'a Denis Coderre pour le mont Royal. Cet équipement industriel, qui inclura d'imposants fûts de lumière, abîmera les vues depuis et vers la montagne et représente une perte de potentiel de la valeur paysagère et patrimoniale du lieu. Il s'agit de la pire agression commise contre le mont Royal depuis plusieurs années », a conclu Alex Norris.

 

SOURCE Ville de Montréal - Opposition officielle à l'Hôtel de Ville de Montréal

Renseignements : Jennifer Guthrie, Adjointe aux communications, Cabinet de l'opposition officielle, 514 872-6464 / 514 702-3463, jennifer.guthrie@ville.montreal.qc.ca

RELATED LINKS
ville.montreal.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.