Terminal de granules de bois : un bon projet pour le port, la ville et la communauté

QUÉBEC, le 13 nov. 2013 /CNW Telbec/ - À la suite de commentaires entendus au cours des derniers jours, l'Administration portuaire de Québec (APQ) rappelle que le projet de terminal de granules de bois à l'Anse-au-Foulon a suivi un processus d'autorisation serré et rigoureux et qu'il répond aux plus hautes normes en matière d'impact environnemental. L'APQ confirme également qu'un comité d'experts se chargera d'intégrer visuellement les dômes du projet dans leur environnement urbain afin d'assurer une meilleure cohabitation ville-port. De plus des consultations publiques auront lieu en 2014 en lien avec ce plan d'aménagement urbain.

Au cours de la dernière année, l'APQ a rencontré à plusieurs reprises les représentants des citoyens du secteur de l'Anse au Foulon en lien notamment avec l'impact des activités portuaires. Parmi les enjeux évoqués par ces derniers se retrouvait la poussière, le bruit, les odeurs et le camionnage. Ces rencontres constructives ont permis à l'APQ d'élaborer les grandes orientations pour le futur développement de ce secteur portuaire. C'est pourquoi l'autorité portuaire avait alors décidé de développer des projets mettant l'emphase sur du vrac nature, de la manutention sous couvert et une intermodalité à faible empreinte carbone. Le projet de terminal de granules de bois correspond en tout point à ces orientations.

« Les orientations pour le secteur de l'Anse-au-Foulon sont axées sur un impact minimal. Le terminal sera localisé dans un secteur industriel désaffecté en face d'une falaise de pierres, là où nous entreposons actuellement d'immenses chargements de sel recouverts de bâches noires et où se retrouvent déjà un équipement qui a la même hauteur que les dômes. Si nous ne pouvons pas y réaliser un projet qui transborde de la biomasse totalement sous couvert, dans des installations à la fine pointe technologique avec une intermodalité à faible empreinte carbone, qu'est-ce qui pourra passer le test?, s'interroge Mario Girard, président-directeur général de l'APQ. Est-ce au fond la vocation portuaire du secteur de l'Anse-au-Foulon que certains remettent en cause? »

« Le projet ira de l'avant, a déclaré Mario Girard. Ce terminal, pour lequel nous étions en compétition avec des villes américaines, s'est gagné sur des considérations économiques mais aussi et surtout sur notre capacité à livrer à temps une infrastructure fonctionnelle, ce qui ne nous a pas empêché de faire nos devoirs et de bien les faire. Si l'APQ va de l'avant, c'est parce que c'est un bon projet pour notre secteur de l'Anse au Foulon, pour le Port, pour la ville et surtout pour notre communauté. »

Dès juin dernier, l'APQ a annoncé la venue du terminal de granules de bois et son échéancier en même temps qu'elle dévoilait ses nouvelles orientations de développement pour le secteur de l'Anse au Foulon. Au cours des derniers mois de nombreux intervenants ont été rencontrés et ont pu prendre connaissance du projet. L'étude des effets environnementaux a été rendue publique sitôt le feu vert au projet accordé avec le souci de donner le plus d'information possible dans les meilleurs délais.

L'APQ tiendra d'ailleurs au cours de 2014 des consultations publiques qui porteront sur la révision du plan d'utilisation des sols du territoire portuaire. Une démarche qui permettra un débat sain et constructif basé sur des données solides des impacts économiques et sociaux reliés à la présence d'un port dans la ville.

Intégration du terminal de granules de bois

L'APQ avait déjà annoncé en juin dernier la réalisation d'un projet d'aménagement s'inscrivant dans le prolongement de la Promenade Samuel-de-Champlain pour mieux faire le lien entre le fleuve, le port et la ville. La population sera aussi consultée sur ce projet. L'APQ confirme maintenant qu'elle mandatera un comité aviseur composé d'experts provenant des domaines de l'art visuel de l'aménagement ou de l'architecture afin de conseiller le Port sur la meilleure manière d'intégrer visuellement les dômes du projet de granules de bois dans leur environnement urbain. Les conclusions de ce comité aviseur seront rendues publiques et l'APQ donnera le temps aux citoyens d'apporter leurs commentaires.

« Je suis convaincu que nous réussirons à intégrer de la manière la plus optimale le port et la ville dans ce secteur névralgique. Nous ne sommes pas une île fédérale au milieu du fleuve comme certains le prétendent. Nous sommes fiers de faire partie de Québec, une ville unique en Amérique du Nord, une ville d'exception pour sa qualité de vie, mais aussi une ville portuaire », a conclu Monsieur Girard.

SOURCE : Administration portuaire de Québec

Renseignements :

Anick Métivier
Directeur adjoint, Développement durable et relations avec la communauté
Administration portuaire de Québec
Tél. : (418) 648-3640
anick.metivier@portquebec.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.