Témoignages vidéo inédits : les vétérans veulent la réouverture des bureaux

OTTAWA, le 3 juin 2015 /CNW/ - Les anciens combattants se sentent abandonnés par le gouvernement conservateur, qui a fermé neuf bureaux d'Anciens Combattants au pays en 2013 et 2014.

Dans une nouvelle série de vidéos que lance aujourd'hui l'Alliance de la Fonction publique du Canada, des vétérans expliquent que leur stress post-traumatique et d'autres problèmes se sont aggravés depuis qu'ils n'ont plus de services directs.

  • Visionnez les vidéos : Les vétérans témoignent de l'impact des fermetures
  • Contexte : La trahison du gouvernement canadien à l'endroit des anciens combattants

 

Vince Rigby, 50 ans, a servi 22 ans dans les Forces armées canadiennes, y compris en Croatie, en Bosnie et dans l'enclave de Medak. Atteint de stress post-traumatique aigu, il souligne que c'est grâce au personnel du bureau de Sydney s'il est encore en vie.

« J'étais sur le point de me suicider, explique-t-il. Quand je suis arrivé au bureau de Sydney, je pleurais comme une madeleine. Mais une demi-heure plus tard, j'étais heureux. Quelqu'un m'avait écouté, avait entendu mon histoire. »

Ronald Clarke a aussi subi les contrecoups de la fermeture du bureau de Sydney.

« Parler aux gens du bureau d'Anciens Combattants, c'était simple et on gardait notre fierté, dit-il. Mais ils nous ont enlevé tout ça. »

Robyn Young n'a que 24 ans, mais elle a déjà servi huit ans dans la Marine royale canadienne. Pour le moment, elle est incapable de reprendre du service : souffrant d'une tumeur au cerveau, elle a subi une opération superflue qui l'a laissée avec une vision double, des vertiges et des nausées en permanence.

Elle tente d'obtenir l'aide d'Anciens Combattants. Mais le bureau de Windsor a fermé ses portes l'an dernier, comme huit autres au Canada.

« Je ne peux pas conduire, explique Robyn. Je suis malade. Quelqu'un se tape deux heures de route pour moi. Je suis assise dans l'auto et c'est affreux. Je suis chanceuse d'avoir de l'aide. Beaucoup de gens n'en ont pas. »

Les nouvelles vidéos mettent aussi en vedette Rob Cutbush, un vétéran de Thunder Bay, et Michelle Bradley, du Syndicat des employé-e-s des Anciens Combattants.

Toutes les personnes que vous entendrez plaident avec ferveur pour la réouverture des bureaux de Corner Brook, Charlottetown, Sydney, Thunder Bay, Windsor, Brandon, Saskatoon, Kelowna et Prince George.

Comme le souligne Mme Bradley : « Si c'est ça, le niveau de service que le gouvernement donne à nos héros, à quoi doit-on s'attendre pour le reste des gens? »

En plus des vidéos, l'AFPC fournit en ligne une lettre type  qui enjoint à Erin O'Toole, ministre d'Anciens Combattants Canada, de rouvrir les bureaux.

« Nos membres sont en première ligne, explique Carl Gannon, président national du Syndicat des employé-e-s des Anciens Combattants. Ils ne demandent pas mieux que d'aider les vétérans, mais les coupes et la fermeture des bureaux les en empêchent. »

Robyn Benson, présidente nationale de l'AFPC, abonde en ce sens.

« Les vétérans canadiens se sont battus pour nous. L'heure est venue de leur rendre la pareille. »

 


Contexte : La trahison du gouvernement canadien à l'endroit des anciens combattants

 

SOURCE Alliance de la fonction publique du Canada

Bas de vignette : "Les anciens combattants Ron Clarke et Vince Rigby affirment que la fermeture du bureau de Sydney leur a compliqué la vie de façon significative (Groupe CNW/Alliance de la fonction publique du Canada)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20150603_C5282_PHOTO_FR_17480.jpg

Bas de vignette : "La mère de Robyn Young a dû conduire sa fille de Windsor à London à cinq reprises pour plaider sa cause (Groupe CNW/Alliance de la fonction publique du Canada)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20150603_C5282_PHOTO_FR_17481.jpg

Renseignements : et entrevues : Jonathan Choquette, 819-773-2511, choquej@psac.com

LIENS CONNEXES
http://psacunion.ca/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.