TÉLUQ : Le Québec n'a pas les moyens de la fermeture

QUÉBEC, le 4 nov. 2015 /CNW Telbec/ - En laissant planer des doutes sur l'avenir de la TÉLUQ jeudi dernier, le ministre de l'Éducation, Monsieur François Blais, a tenu des propos maladroits qui ont eu des impacts sévères et immédiats sur notre université. Près de 20 000 étudiants, qui sont actuellement inscrits, en ont été les premiers affectés.

La TÉLUQ demeure depuis plus de 40 ans une université d'avant-garde au Québec. Elle a su adapter ses pratiques et ses manières de faire aux profondes transformations qui affectent la société québécoise, tout en définissant un modèle d'accessibilité à l'éducation supérieure axé sur la qualité et l'inclusion.

Les professeurs, personnes tutrices, chargés d'encadrement et étudiants qui y évoluent se réjouissent de la considération nouvelle attribuée à la formation à distance par le gouvernement du Québec, domaine dans lequel notre université détient une expertise de pointe. À cet égard, les professeurs de la TÉLUQ accueillent favorablement la réflexion amorcée par le ministre de l'Éducation sur l'avenir de l'éducation à distance au Québec. Denis Robichaud, président du Syndicat des professeures et professeurs (SPPTU), soutient par ailleurs que « le corps professoral de la TÉLUQ est prêt à participer de manière soutenue et constructive aux échanges avec les acteurs du milieu de l'éducation ».

« Les déclarations du ministre de l'Éducation ont causé de vives inquiétudes chez les étudiants de la TÉLUQ »,  affirme Patricia Julien, directrice générale de l'Association étudiante de la TÉLUQ (AÉTÉLUQ). « Nous y trouvons un modèle unique et souple, sans lequel plusieurs d'entre nous ne pourraient simplement pas poursuivre des études universitaires ». Elle rappelle d'ailleurs que « la majorité des étudiants de notre université sont des femmes qui travaillent et ont des personnes à charge ». Denis Robichaud affirme également que « les étudiants sont notre raison d'être et priorité à la TELUQ. Nous défendrons avec vigueur leur droit à une éducation supérieure qui tienne compte de leur réalité ».

Le Syndicat des professeures et professeurs de la TÉLUQ (SPPTU), le syndicat des personnes tutrices (CSN), le syndicat des chargés d'encadrement (SCFP4476), le syndicat des employés de soutien (SCFP2051) et l'association étudiante de la Téluq (AÉTÉLUQ) appellent le gouvernement du Québec à faire preuve de leadership en participant à l'élaboration d'une vision mobilisatrice et inclusive de l'éducation à distance au Québec qui tienne compte des expertises acquises et des intérêts premiers des étudiants.

 

SOURCE Syndicat des professeures et professeurs de la Télé-université (SPPTU)

Renseignements : Denis Robichaud, Président du SPPTU, 418-657-2262, poste 5127/1-800-665-4333, robichaud.denis@teluq.ca

Profil de l'entreprise

Syndicat des professeures et professeurs de la Télé-université (SPPTU)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.