Téléfilm Canada et le MoMA présentent le septième Canadian Frontau public new
yorkais

MONTRÉAL, le 2 mars /CNW Telbec/ - Le Museum of Modern Art (MoMA) de New York s'associe à Téléfilm Canada pour présenter la septième édition annuelle de l'événement Canadian Front du 17 au 22 mars 2010. Cette vitrine du nouveau cinéma canadien présente cette année huit longs métrages réalisés au cours des derniers 18 mois. Un neuvième long métrage mettra à l'honneur Allan King, cinéaste décédé en juin 2009, dont l'œuvre a fait l'objet d'une rétrospective du MoMA en 2007.

"Ce partenariat a donné à Téléfilm de nombreuses occasions de promouvoir le cinéma canadien auprès des amateurs de cinéma et représentants de l'industrie aux États-Unis au cours des sept dernières années", affirme Sheila de La Varende, directrice du développement des affaires nationales et internationales de Téléfilm Canada. "La ville de New York étant la plate-forme centrale pour l'industrie du film et des médias indépendants, l'intérêt continu que porte le MoMA à notre cinéma est extrêmement gratifiant."

"Les huit longs métrages présentés durant le Canadian Front 2010 comprennent deux comédies, deux drames, deux histoires sur le passage à l'âge adulte et deux documentaires, mais les ressemblances s'arrêtent là", indique Sheila de La Varende. "L'édition de cette année promet émotion et divertissement par sa programmation qui comprend des titres solides et diversifiés déjà loués par des publics canadiens et internationaux à de récents festivals ou premières. Le cinéma canadien connaît une très bonne année à New York", conclut-elle.

Pour aider les cinéastes de Canadian Front à percer les marchés internationaux, Téléfilm travaillera de concert avec les agents de ventes étrangers des longs métrages présentés ainsi qu'avec un expert-conseil de New York, afin de rejoindre les distributeurs américains. En outre, les représentants locaux de l'industrie pourront assister à une représentation sur invitation d'autres films canadiens actuellement en post-production, qui feront leur apparition dans les festivals ou en salle au cours des prochains mois.

Comédie

De père en flic (Fathers and Guns) - Réalisation de Émile Gaudreault. Scénario de Émile Gaudreault, Ian Lauzon. Avec Louis-José Houde, Michel Côté, Rémy Girard, Patrick Drolet, Caroline Dhavernas. Dès le générique d'ouverture explosif et jusqu'à la fin heureuse, De père en flic est une comédie hilarante. Véritable phénomène au Québec, le film regorge de flics montréalais, de gangsters vulgaires, d'avocats véreux, et enfin, d'un père et son fils qui (à première vue) se détestent. Une version hollywoodienne est en cours de production, il s'agit-là donc d'une occasion rare de voir l'original désopilant.

Suck - Scénario et réalisation de Rob Stefaniuk. Avec Rob Stefaniuk, Jessica Paré, Iggy Pop, Malcolm McDowell, Henry Rollins, Alice Cooper, Paul Anthony, Mike Lobel. Stefaniuk, dont le premier long métrage, Phil the Alien, a été présenté à Canadian Front en 2005, revient avec son dernier film qui intègre une foule de genres. Suck suit le cheminement insolite d'un groupe de rock canadien qui devient célèbre lorsque ses membres se transforment en vampires, décision qui complique sérieusement l'itinéraire des musiciens. Comment peuvent-ils voyager de jour ? Et comment des morts-vivants peuvent-ils déjouer le ministère de la sécurité nationale des États-Unis ? Farci de clins d'œil au rock n'roll, Suck est aussi énergique et vivant qu'une créature de la nuit qui a bien mangé.

Drame

La donation (The Legacy) - Scénario et réalisation de Bernard Émond. Avec Élise Guilbault, Éric Hoziel, Françoise Graton. Émond, un habitué de Canadian Front, situe sa nouvelle œuvre émouvante dans une ville québécoise dont la principale source d'emploi a disparu une génération auparavant. Lorsqu'un médecin vieillissant qui se soucie profondément de ses patients doit quitter son poste temporairement, il place une annonce pour trouver un remplaçant. Une femme de la ville, frustrée par la cohue de son service d'urgence, répond à son appel. Ce film au calme ravissant raconte l'histoire d'une nouvelle venue qui se retrouve impliquée dans la vie - et la mort - d'une communauté.

Polytechnique - Réalisation de Denis Villeneuve. Scénario de Denis Villeneuve, Jacques Davidts, Éric Leca. Avec Sébastien Huberdeau, Karine Vanasse, Evelyne Brochu, Maxim Gaudette. En 1989, dix ans avant la fusillade du lycée Columbine, l'impensable s'est produit à Montréal : un homme de 25 ans, qui affirmait que les féministes avaient détruit sa vie, entre à l'École Polytechnique armé d'un fusil et tue 14 étudiantes. Ce film fascinant en noir et blanc aux allures de documentaire, troisième long métrage de Villeneuve, sert de commémoration pour les victimes et décrit la vie des survivants à la suite de cet événement. Ce film a été élu meilleur film canadien de 2009 par les Toronto Film Critics.

Long métrage narratif

Crackie - Scénario et réalisation de Sherry White. Avec Mary Walsh, Meghan Greeley, Cheryl Wells, Joel Thomas Hynes, Kristin Booth. Mitsy, adolescente qui vit une vie misérable avec sa grand-mère, découvre un chien qu'elle veut aimer, envisage d'avoir des relations sexuelles avec un garçon et, malgré le fait que sa grand-mère ne veut rien entendre de sa fille, espère que sa mère, partie, reviendra à Terre-Neuve. Méfiez-vous de vos rêves, ils pourraient se réaliser. Ce premier film de White illustre avec sensibilité la confusion des adolescents et l'affrontement de taille entre trois générations de femmes.

ONLY - Scénario et réalisation de Ingrid Veninger, Simon Reynolds. Avec Ingrid Veninger, Simon Reynolds, Jacob Switzer, Elena Hudgins Lyle. ONLY est un petit bijou cinématographique aux origines modestes. Avec son budget ridiculement bas et ses acteurs qui font partie de la famille et des amis des cinéastes, ce film raconte l'histoire d'une relation mignonne, à cœur ouvert, qui se développe entre deux adolescents solitaires dans une petite ville tranquille de l'Ontario. Les cinéastes sont tous deux acteurs, et Veninger a coécrit le script de Nurse. Fighter.Boy., que l'on a pu voir à Canadian Front l'année dernière.

Documentaire

Hugh Hefner : Playboy, Activist, and Rebel - Réalisation de Brigitte Berman. Avec Hugh Hefner, Gene Simmons, Mike Wallace, Reverend Jesse Jackson. Ce film au titre qui en dit long affirme que Hefner non seulement s'est rebellé contre les normes sociales envahissantes lorsqu'il a autofinancé le premier numéro de Playboy, mais aussi a joué un rôle actif dans la lutte en faveur de l'intégration raciale et de l'avortement. Berman, qui a réalisé de nombreux documentaires pour la Société Radio-Canada, a gagné un Oscar en 1985 pour son film Artie Shaw: Time Is All You've Got.

Petropolis: Aerial Perspectives on the Alberta Tar Sands - Réalisation de Peter Mettler. Réalisé pour Greenpeace Canada. Situé sous 4,3 millions d'hectares de forêts boréales en Alberta, au Canada, les sables bitumineux sont un mélange de sable, d'argile et d'un pétrole brut lourd appelé bitume qui est extrait soit à ciel ouvert soit en sous-sol au moyen d'injection d'eau surchauffée. Mettler, l'un des plus grands artistes médiatiques au Canada, a filmé une carrière de la taille de l'Angleterre depuis le ciel, et ses images en disent bien plus que les mots le peuvent.

Hommage à Allan King

Mais qui a vu le vent (Who Has Seen the Wind) - Réalisation de Allan King. Scénario de Patricia Watson, basé sur le roman de W.O. Mitchell. Avec Brian Painchaud, Helen Shaver, Gordon Pinsent, José Ferrer. Basé sur le roman canadien central de 1947 de W.O. Mitchell, livre que W.P. Kinsella a appelé "L'attrape-cœurs du Canada", le premier long métrage de King, adaptation pleine de tendresse de la vie dans une ville de la Saskatchewan post-Dépression et de l'histoire du garçon qui lutte pour comprendre les mystères du monde autour de lui, est tout aussi d'actualité que lorsque ce film est devenu le film national le plus populaire en 1977, et un classique intemporel du cinéma canadien.

Canadian Front 2010 est organisé par Laurence Kardish, conservateur principal du Service des œuvres cinématographiques du Musée d'art moderne, et est présenté en partenariat avec Téléfilm Canada, avec le soutien du programme Routes commerciales de Patrimoine canadien et du Consulat général du Canada à New York.

Pour le développement et la promotion de l'industrie audiovisuelle canadienne

Téléfilm Canada est un organisme culturel fédéral voué au développement et à la promotion de l'industrie audiovisuelle canadienne. Téléfilm offre un soutien financier au secteur privé pour créer des produits distinctement canadiens qui rejoignent un auditoire national et international. Téléfilm administre aussi les programmes de financement du Fonds du long métrage du Canada, du Fonds canadien de télévision et du Fonds des nouveaux médias du Canada. Visitez www.telefilm.gc.ca.

SOURCE Téléfilm Canada

Renseignements : Renseignements: pour les médias: Eva Hartling, Conseillère principale, Communications externes, Téléfilm Canada, (514) 283-0838, poste 2090, hartlie@telefilm.gc.ca; www.twitter.com/telefilm_canada


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.