Taxe antidumping imposée à la pâte de fibre de bois cellulose - Unifor se joint aux autres voix qui ont salué la démarche du gouvernement

MONTRÉAL, le 18 févr. 2015 /CNW Telbec/ - Au lendemain de l'annonce du gouvernement qui pousse à un autre niveau sa plainte déposée à l'automne dernier à l'Organisation mondiale du commerce (OMC), le syndicat Unifor, qui représente des travailleurs des usines Fortress Paper, à Thurso et Tembec à Témiscaming et Matane se réjouit de la démarche. « Il faut absolument que ces taxes puissent être levées si nous voulons poursuivre le développement de nouvelles niches de production à partir de la fibre de bois », a déclaré Renaud Gagné, directeur adjoint du syndicat Unifor.

Le syndicat souligne que dernièrement encore, les effets néfastes de cette taxe se sont répercutées d'abord à Thurso, avec une fermeture de dix semaines et ensuite à Quévillon, alors que le projet de relance de l'usine a été abandonné en raison de la situation.

Rappelons que les entreprises papetières chinoises ont réussi à obtenir, en 2013, l'implantation d'une taxe antidumping afin de bloquer la production de nos usines qui est exportée en Chine. La pâte sert principalement à faire de la rayonne dont on se sert notamment pour la fabrication de vêtements.  C'est grâce à ce marché en pleine expansion que l'usine de Thurso a pu être relancée après avoir été fermée par un précédent propriétaire qui était resté dans la production de papier.

Depuis de nombreuses années, le syndicat réclame d'ailleurs que l'on s'assure de l'entretien des équipements dans les installations de papetières qui subissent des fermetures. Et ce, afin de pouvoir les convertir, lorsque c'est possible, pour la production de pâte qui sert à la fabrication de nouveaux produits dont la demande est en augmentation comme c'est le cas avec la rayonne ou encore dans de nombreuses autres applications comme en nanotechnologies. « C'est clair que cette industrie a un avenir, il faut juste voir à ce qu'elle convertisse sa technologie et ses équipements », a conclu M. Gagné.

À propos du projet Unifor
Fondé en août 2013, Unifor a été créé par la rencontre du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier (SCEP) et des Travailleurs canadiens de l'automobile (TCA). Le syndicat représente plus de 300 000 membres au Canada, dont près de 55 000 au Québec. Unifor est aussi affilié à la plus grande centrale syndicale québécoise, la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ).

www.uniforquebec.org

 

SOURCE Syndicat Unifor Québec

Renseignements : Marie-Andrée L'Heureux, responsable des communications, Unifor-Québec, (514) 916-7373, marie-andree.lheureux@unifor.org


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.