Tamara Thermitus entre en fonction comme présidente de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse

MONTRÉAL, le 20 févr. 2017 /CNW Telbec/ - Madame Tamara Thermitus, présidente de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, est entrée en fonction aujourd'hui à la suite de sa nomination approuvée à l'unanimité par l'Assemblée nationale du Québec le 7 février dernier. C'est la première fois de l'histoire de la Commission, qu'une personne racisée est nommée à la présidence et elle est la deuxième femme à accéder à ce poste.

Arrivée au Québec en 1967, madame Themitus a grandi à Sept-Îles, ville qu'elle a quittée en 1984 afin de poursuivre des études universitaires.

Membre du Barreau du Québec depuis 1988, madame Thermitus a pratiqué principalement en litige civil. Tout au long de sa carrière, elle a multiplié les engagements pour contrer la discrimination et le racisme ainsi que pour promouvoir la diversité.

« C'est un grand honneur pour moi d'être nommée présidente de la Commission. Fille d'immigrants haïtiens qui ont tout laissé derrière eux pour offrir un avenir meilleur à leurs enfants, cette idée de renoncement est un de mes moteurs : il est important de leur faire honneur en participant activement à la vie de la cité », a-t-elle déclaré aujourd'hui. Elle a ajouté qu'elle souhaite « que toutes les actions menées par la Commission  permettent à tous et toutes de vivre dans la dignité et dans le respect de leurs droits fondamentaux. »

Chef de cabinet du sous-ministre du Bureau de la Résolution des questions des pensionnats indiens en 2003, elle y a été directrice des politiques et de la planification stratégique de 2004 à 2006. Elle a joué un rôle de premier plan lors du règlement historique des poursuites intentées par les anciens élèves des pensionnats indiens, notamment à titre de négociatrice en chef pour le gouvernement fédéral dans le cadre de la négociation du mandat de la Commission de vérité et de réconciliation.

« J'ai eu le privilège de faire partie de l'équipe qui a réglé le recours collectif intenté par les Autochtones à la suite de leurs expériences de multiples sévices, dont la violence physique, et les sévices sexuels et psychologiques, lors de leurs séjours dans les pensionnats indiens », a-t-elle affirmé. « Cette expérience m'a permis d'avoir une compréhension plus fine des problèmes auxquels sont confrontés les peuples autochtones ainsi que de l'importance de la réconciliation. »

De 2004 à 2010, elle a présidé le comité sur les communautés culturelles du Barreau du Québec. À ce titre, elle fut parmi les premières à sensibiliser les instances du Barreau aux questions touchant la discrimination raciale dans la profession et dans le système judiciaire en plus d'offrir de la formation sur ces questions.

Alors qu'elle était membre du conseil d'administration de l'École du Barreau, elle a veillé au développement du cours sur le contexte social du droit. Elle a également été membre du comité sur les femmes dans la profession ainsi que du comité d'accès à la justice. Elle s'est également investie auprès de l'Association du Barreau canadien division du Québec, fut membre de son conseil d'administration et présidé son comité égalité.

Madame Thermitus a reçu plusieurs prix et distinctions, dont le titre d'avocate émérite (Ad. E.), le Mérite du Barreau du Québec (2011), le Prix de leadership en équité en matière d'emploi et de diversité du Ministère de la Justice (2010 et 2016), la Médaille du jubilé de la Reine Elizabeth (2012) et fut lauréate du Mois de l'histoire des Noirs (2012). En 2015, elle fut l'une des 40 personnes à qui la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse a rendu hommage à l'occasion du 40e anniversaire de la Charte des droits et libertés de la personne.

Madame Thermitus est diplômée de la section de droit civil de l'Université d'Ottawa (1987) et titulaire d'une maîtrise en droit de l'Université McGill (2013). Avant sa nomination, elle était avocate au Bureau régional du ministère de la Justice du Canada.

Madame Thermitus a été nommée pour un mandat de cinq ans. Elle succède à Jacques Frémont qui a quitté ses fonctions au mois d'avril 2016.

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse assure le respect et la promotion des principes énoncés dans la Charte des droits et libertés de la personne du Québec. Elle assure aussi la protection de l'intérêt de l'enfant, ainsi que le respect et la promotion des droits qui lui sont reconnus par la Loi sur la protection de la jeunesse. Elle veille également à l'application de la Loi sur l'accès à l'égalité en emploi dans des organismes publics.

Source :

Meissoon Azzaria
514 873-5146 ou 1 800 361-6477, poste 210
meissoon.azzaria@cdpdj.qc.ca

Suivez-nous sur : Facebook | Twitter | Google+

 

SOURCE Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse

Renseignements : Meissoon Azzaria, 514 873-5146 ou 1 800 361-6477, poste 210, meissoon.azzaria@cdpdj.qc.ca

LIENS CONNEXES
http://www.cdpdj.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.