Suspension des activités de Produits forestiers Résolu en Mauricie - Les libéraux errent sans solutions pour l'industrie forestière

QUÉBEC, le 27 nov. 2015 /CNW Telbec/ - Alors que l'industrie forestière connait présentement une période difficile ponctuée de plusieurs fermetures d'usines et de pertes d'emplois, le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière forêts et député de Groulx, Claude Surprenant, presse le gouvernement libéral à poser des gestes concrets pour relancer l'industrie forestière québécoise.

Les mauvaises nouvelles ne font que s'accumuler, avec l'annonce de la suspension de toutes les activités forestières de Produits forestiers Résolu en Mauricie pour une durée indéterminée. Pas moins de 180 personnes se retrouvent sans travail, a souligné Claude Surprenant.

« Cette situation rappelle d'autres épisodes semblables survenus sur la Côte-Nord l'été dernier. Résolu déjà, Rémabec et Boisaco avaient aussi suspendu leurs activités. On voit bien que l'histoire se répète, sans que le gouvernement ne lève le doigt. Le manque de leadership du gouvernement nuit à la compétitivité de tout un secteur. À quand une véritable relance de notre industrie forestière? » a lancé au Salon bleu le député de Groulx.

Le caquiste a indiqué qu'une fois de plus, le prix de la fibre est au cœur de ces problèmes. Résolu a d'ailleurs spécifié qu'elle ne pourra pas relancer ses activités forestières si rien ne change. M. Surprenant a invité le ministre Laurent Lessard à faire plus que de simplement poser des diagnostics.

« Selon le Conseil de l'industrie forestière, c'est près de 20 000 emplois qui se sont envolés depuis une dizaine d'années dans ce secteur de l'économie. Une récente étude de WoodMarkets place le Québec au 12e et dernier rang en Amérique du Nord pour la performance des bénéfices avant impôt, intérêt et amortissement des entreprises. Une autre étude du Groupe DDM soutient que les coûts d'approvisionnement en fibre ont bondi de 12 % entre 2012 et 2014. Les signaux sont clairs. Le gouvernement doit agir au plus vite », a expliqué Claude Surprenant.

Le caquiste a rappelé que l'industrie forestière représente 60 000 emplois directs de qualité et 1,5 milliard de dollars en revenus annuels pour les coffres de l'État. Pour la CAQ, la pérennité du secteur forestier doit passer par un important virage qui assurera un renouveau pour l'industrie.

« Il faut que la richesse soit basée sur la productivité et non sur la baisse constante du prix à l'usine. Le gouvernement se tourne les pouces, refuse d'investir pour que le Québec se dote d'un parc industriel d'usines modernes de classes mondiales. Le gouvernement libéral n'a pas la fibre nécessaire au développement d'idées constructives », conclut-il.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Émilie Toussaint, Attachée de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-446-1383, etoussaint@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.