Surtaxe américaine sur les importations de papier surcalandré - Le CIFQ appuie les travailleurs et les communautés de la région

QUÉBEC, le 25 août 2016 /CNW Telbec/ - Le Conseil de l'industrie forestière du Québec (CIFQ) appuie les démarches entreprises auprès du gouvernement fédéral par les représentants des travailleurs des usines de Kénogami et de Dolbeau de l'entreprise Produits forestiers Résolu et par des maires de la région afin d'obtenir du gouvernement du Canada qu'il soutienne financièrement, dans le respect des traités internationaux, les entreprises touchées par la surtaxe imposée par les États-Unis sur les importations de papier surcalandré.

« Cette taxe se traduit par la perte de ventes et de marchés. Elle menace les emplois et la viabilité des usines. Il faut rapidement trouver une solution pour éviter que les travailleurs de la région et les communautés ne soient les victimes de cette décision injuste et non fondée. Dans l'attente d'une résolution pérenne du dossier, nous joignons notre voix à ceux qui demandent au gouvernement fédéral de soutenir les entreprises touchées par ce conflit », a déclaré le président-directeur général du CIFQ, M. André Tremblay.

Rappelons qu'en octobre 2015, le Département du commerce américain a imposé des droits compensateurs de 17,87 % aux usines québécoises de papier surcalandré. Les usines de Kénogami et de Dolbeau de Produits forestiers Résolu sont directement touchées par cette décision qui est contestée par l'industrie forestière, le gouvernement du Québec et celui du Canada.

À l'instar de conflits commerciaux passés dans le secteur forestier, la stratégie déployée par les autorités américaines consiste à imposer des droits compensateurs élevés, sans justification probante, au détriment des entreprises, des travailleurs et des communautés. Pour faire face à de telles situations, le CIFQ invite le gouvernement du Canada à se doter d'un mécanisme permanent de soutien financier qui permettrait de venir en aide aux entreprises touchées par de tels conflits pendant la période, souvent longue, qui précède les décisions des tribunaux compétents.

« Nous savons que la ministre Freeland est sensible aux enjeux de l'industrie forestière et ouverte à une intervention de son gouvernement. Nous souhaitons vivement que cette sensibilité et cette ouverture se matérialisent rapidement en un programme de soutien qui saura donner un signal positif aux travailleurs de ces usines. Donner des perspectives d'avenir à nos familles et à nos régions, voilà des thèmes qui rejoignent ceux qui ont favorisé l'élection du Parti libéral du Canada, dont le caucus des députés est d'ailleurs présentement réuni à Saguenay », de conclure M. Tremblay. 

À propos du CIFQ
Le Conseil est le porte-parole de l'industrie forestière du Québec. Le CIFQ compte plus de 200 membres. L'industrie forestière québécoise génère un chiffre d'affaires de 15,8 milliards $ chaque année, soit près de 4 milliards $ en salaires et avantages sociaux, dont près de 1,5 milliard $ est retourné aux gouvernements sous forme de taxes et d'impôts payés par les entreprises et les travailleurs.

 

SOURCE Conseil de l'industrie forestière du Québec

Renseignements : Mario St-Laurent, Directeur des communications, Conseil de l'industrie forestière du Québec (CIFQ), 418 657-7916, poste 402, 418-559-8776, mario.stlaurent@cifq.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.