Suppression du programme d'entretien de la Route verte - Une très mauvaise décision pour les régions du Québec

QUÉBEC, le 25 mars 2015 /CNW Telbec/ - La députée de Vachon et porte-parole de l'opposition officielle en matière de transports, Martine Ouellet, le député de Labelle et porte-parole en matière de saines habitudes de vie, de loisirs et de sports, Sylvain Pagé, le député de Bertrand et porte-parole en matière de tourisme, Claude Cousineau, ainsi que le député de Jonquière et porte-parole en matière de développement durable et d'environnement, Sylvain Gaudreault, ont de nouveau dénoncé la décision libérale d'avoir supprimé le financement du programme d'entretien de la Route verte.

« Dès l'annonce de la coupe des budgets consacrés à la Route verte, nous avons questionné le ministre des Transports, mais il n'a cessé, depuis, de faire la sourde oreille. Cependant, nous ne sommes plus seuls à croire que cette décision est complètement insensée. Cette coupe du gouvernement libéral a généré au-delà de 150 résolutions adoptées par des municipalités, des MRC, des corporations et des associations touristiques régionales afin que soit assuré le maintien du financement de l'entretien de la Route verte. Est‑ce que le ministre va se rendre à l'évidence? Il s'agit d'une très mauvaise décision pour l'ensemble du Québec, particulièrement pour les régions », a déclaré Martine Ouellet.

« Cette coupe de 2,8 millions met en péril des axes de développement touristique devenus incontournables dans plusieurs régions du Québec. Ces infrastructures assurent la sécurité des usagers et encouragent l'activité physique de millions de Québécois. Le dernier rapport de l'Institut national de santé publique du Québec chiffre les coûts directement associés à l'obésité à 1,5 milliard de dollars par année. Pour que la nation québécoise devienne l'une des plus en forme au monde, il faut investir dans nos infrastructures ayant un impact direct sur la santé publique; en ce sens, la Route verte est une de nos plus belles réussites », a déclaré Sylvain Pagé.

La Route verte, importante pour le développement économique des régions
« Ce réseau cyclable sillonnant le Québec sur plus de 5000 kilomètres fait l'envie de tous; il a d'ailleurs été placé au sommet du palmarès des meilleures véloroutes du monde par le magazine National Geographic. La Route verte est importante pour le développement économique des régions du Québec. Selon une étude d'impact économique de l'Institut de la statistique du Québec, le parc linéaire Le P'tit Train du Nord rapporte, à lui seul, davantage au gouvernement que le coût total du programme de la Route verte », a poursuivi Claude Cousineau.

« Selon une autre étude de la Corporation du circuit cyclable "Tour du lac Saint-Jean", en 2010 uniquement, la Véloroute des Bleuets a généré des retombées de 9,5 millions de dollars. Investir dans des infrastructures comme la Route verte, non seulement cela procure-t-il des bénéfices économiques pour l'ensemble des régions québécoises mais, en plus, ça nous permet de définir les bases d'une société qui investit dans la mobilité durable et la lutte contre les changements climatiques par la réduction des gaz à effet de serre », a conclu Sylvain Gaudreault.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Antonine Yaccarini, Attachée de presse, Aile parlementaire du Parti Québécois, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.