Suivi de l'entente MSSS-FMSQ - Malade le soir ou la fin de semaine? Pas davantage d'accès aux soins

QUÉBEC, le 17 août 2016 /CNW Telbec/ - Diane Lamarre, députée de Taillon et porte-parole du Parti Québécois en matière de santé et d'accessibilité aux soins, constate avec déception que les choix du ministre Barrette ne donnent toujours pas les résultats promis. « Alors que le ministre se glorifie lui-même avec ses graphiques et ses tableaux, les patients, eux, attendent toujours de voir l'accès aux soins s'améliorer », a-t-elle indiqué.

« Il faut d'abord souligner que les exigences du ministre en ce qui concerne les médecins spécialistes sont beaucoup plus modestes que celles qu'il a envers les médecins de famille. Pour les spécialistes, les cibles quant aux délais de réponse aux demandes de consultation à l'urgence ne concernent que les plages horaires entre 8 h et 16 h, et seulement du lundi au vendredi. Donc, pour tous ceux qui sont à l'urgence les soirs ou la fin de semaine, les chiffres, ratios, cibles et pourcentages - avec lesquels tente de nous endormir le ministre - n'améliorent en rien l'accès aux soins. Ce que ça signifie, c'est qu'au Québec, on ne peut pas être malade entre le vendredi à 16 h et le lundi à 8 h », a déclaré Diane Lamarre.

« Quant à la proportion des demandes de consultation à l'urgence réalisées à l'intérieur d'une période de 4 heures, nous constatons qu'elle a augmenté d'à peine 1 % en 6 mois, passant de 59,9 % à 61 %. Il faudra donc une hausse de 14 % en moins de 18 mois pour atteindre la cible, fixée à 75 %. Cela nous apparaît complètement irréaliste. Et c'est sans compter que selon l'entente conclue par le ministre, cette exigence, comme toutes les autres, ne s'applique que du lundi au vendredi, entre 8 h et 16 h. Le ministre a donc une vision très restreinte d'un réel accès aux soins urgents, pourtant si nécessaire. Vaut mieux ne pas tomber en bas d'une échelle la fin de semaine! Les patients sont encore une fois loin de voir l'accès aux soins s'améliorer sous le gouvernement libéral, et ce, malgré toutes les promesses du ministre », a poursuivi la porte‑parole.

Le ministre Barrette a, de plus, confirmé que 5000 patients sont toujours en attente d'une chirurgie depuis plus d'un an. Pourtant, rien dans l'entente qu'il a conclue avec la FMSQ ne prévoit que ce chiffre doive atteindre zéro. « Il faut savoir lire entre les lignes de chiffres présentées par le ministre. Attendre plus d'un an pour une chirurgie, c'est inacceptable, et c'est surtout incohérent avec les cibles de son ministère. Bref, malgré les ententes conclues et les hausses de rémunération faramineuses consenties aux médecins par Gaétan Barrette, les résultats concrets pour les patients se font toujours attendre. Le ministre doit dès aujourd'hui s'engager à ce que plus aucun patient n'attende plus d'un an pour une chirurgie », a conclu Diane Lamarre.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Valérie Chamula, Coordonnatrice des communications, Aile parlementaire du Parti Québécois, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.