Suicide au Centre NAHA - Le gouvernement libéral doit redonner les ressources nécessaires aux organismes qui luttent contre l'itinérance

QUÉBEC, le 13 juin 2016 /CNW Telbec/ - Le député de Rosemont et porte-parole du Parti Québécois en matière de services sociaux, de protection de la jeunesse, de soins à domicile et de prévention, Jean‑François Lisée, et le député de Bourget, Maka Kotto, ont rencontré la presse, ce matin, pour réclamer le rétablissement des ressources pour les organismes qui luttent contre l'itinérance. À cette occasion, ils étaient accompagnés de M. Sébastien Pageon, directeur général du Centre NAHA.

« Devant le gouvernement conservateur à Ottawa, la ministre déléguée à la Santé publique, Lucie Charlebois, a failli à la tâche en renonçant à défendre l'approche québécoise en matière de lutte contre l'itinérance. Résultat : depuis un an, une trentaine d'organismes communautaires montréalais ont vu leurs budgets amputés. À Montréal, le Centre NAHA, qui accueille des hommes vulnérables en situation d'itinérance, a dû renoncer à son seul intervenant de soir. Or, il y a quelques jours, un homme s'est enlevé la vie, et personne, sur place, n'a pu lui venir en aide », a déploré Jean-François Lisée.

« Nous tenons aujourd'hui à exprimer nos sincères condoléances aux proches de cet homme, et à rappeler que les actions de prévention et d'accompagnement sont cruciales pour le soutien des personnes vulnérables », ont poursuivi les députés.

« Le gouvernement fédéral vient d'annoncer 17 M$ supplémentaires sur deux ans pour lutter contre l'itinérance. La ministre québécoise doit s'engager à fournir dès maintenant les ressources nécessaires au Centre NAHA, pour éviter qu'une autre tragédie se produise », a demandé le député de Rosemont.

« À maintes reprises, nous avons mis en garde la ministre Charlebois à propos du fait qu'un nombre considérable d'organismes de lutte contre l'itinérance se feraient couper leurs budgets et seraient forcés de réduire leurs services. Des postes de travailleurs de rue ont finalement été supprimés par dizaines, et de nombreux organismes ont dû revoir leurs services à la baisse pour survivre. Cette fois, on est devant un cas de suicide. Un seul, c'en est un de trop. Nous sommes ici pour tirer la sonnette d'alarme : la ministre doit agir dès maintenant pour redonner aux organismes sur le terrain les moyens de faire leur travail », a ajouté Maka Kotto.

« Parmi les échecs de ce gouvernement libéral, on note, entre autres, un manque criant de leadership et de colonne devant le gouvernement fédéral. La ministre Charlebois doit faire en sorte que les sommes soient allouées dès maintenant, afin que le Centre NAHA puisse réembaucher un intervenant de soir et que tous les autres organismes qui ont dû réduire leurs services puissent continuer d'intervenir adéquatement auprès des personnes en situation d'itinérance », a conclu M. Lisée.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Bruno-Pierre Cyr, Attaché de presse, Cabinet du chef de l'opposition officielle, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.