Succès pour le Syndicat des professionnelles de la santé Bécancour-Nicolet-Yamaska dans le règlement des griefs

BÉCANCOUR, QC, le 29 mai 2014 /CNW Telbec/ - Le Syndicat des professionnelles de la santé Bécancour-Nicolet-Yamaska (SPSBNY) (FIQ) se réjouit d'avoir réglé quelque 600 griefs, le 4 avril dernier. Parmi ces litiges de relations de travail, environ 400 griefs concernaient les règles d'attribution des postes et le reste était relatif à l'absence de rémunération lorsque les infirmières auxiliaires effectuent du travail lors de la période de chevauchement entre les divers quarts de travail.

« La façon dont les postes étaient attribués au CSSS Bécancour-Nicolet-Yamaska était arbitraire. Pour certains postes, des candidates potentielles étaient éliminées par des comités de sélection alors que ces dernières répondaient aux exigences normales de la tâche. Le syndicat est fier d'avoir pu rétablir le principe d'ancienneté tout en créant avec l'employeur une grille d'exigences pour tous les secteurs d'activité. L'attribution de l'ensemble de ces postes est maintenant juste et équitable, et permet aux professionnelles en soins de mettre leurs compétences à profit », explique Claude Boucher, 3e vice-présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec - FIQ.

En ce qui concerne la rémunération des infirmières auxiliaires lors du changement de quart de travail, rappelons que la FIQ avait, entre autres, comme cheval de bataille lors de la dernière négociation de la convention collective FIQ 2011-2015, la reconnaissance du temps travaillé lors de la période de chevauchement. La FIQ avait obtenu une rémunération supplémentaire de 15 minutes pour la majorité de professionnelles en soins qui transmettent les données cliniques nécessaires à un suivi de qualité pour les patient-e-s. Quant à elles, les infirmières auxiliaires avaient gagné une prime de 2 %.

« Malgré cela, certaines infirmières auxiliaires devaient travailler après leur quart de travail pour transmettre  les données cliniques  sans rémunération.  Le syndicat a enfin obtenu que les infirmières auxiliaires reçoivent rétroactivement le montant correspondant à 10 minutes de travail supplémentaire à chaque quart de travail pour la période du 20 mars 2011 au 19 juin 2012. Montant dont elles avaient été privées lors de cette période. C'est une victoire significative qui permet de reconnaître le travail effectué par les professionnelles en soins. Il faut qu'on en finisse avec le travail invisible », souligne Nathalie Perron, présidente du SPSBNY.

Le syndicat souligne la collaboration de l'employeur dans ces dossiers, car il a montré une réelle ouverture pour venir à bout de ces 600 griefs. Ce qui démontre enfin le respect auquel doivent s'attendre les professionnelles en soins.


À propos de la FIQ

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec - FIQ représente plus de 62 000 membres, soit la grande majorité des professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires œuvrant dans les établissements publics québécois.

 

SOURCE : Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec - FIQ

Renseignements : Florence Thomas, communications FIQ, 514-249-2156


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.