Stratégie maritime du Québec - Avec des investissements de 730 millions de dollars, la Stratégie maritime se déploie avec succès au Québec

QUÉBEC, le 11 avril 2016 /CNW Telbec/ - À l'occasion d'un bilan des premiers mois du plan d'action 2015-2020 de la Stratégie maritime du Québec, le ministre délégué aux Affaires maritimes, M. Jean D'Amour, s'est déclaré très satisfait des résultats obtenus à ce jour, avec des investissements globaux de près de 730 millions de dollars - la part gouvernementale s'élevant à 96 millions de dollars.

« Je suis particulièrement heureux de constater que les retombées positives de la Stratégie touchent différents volets de l'activité économique. On constate des investissements majeurs tant sur le plan des infrastructures portuaires que dans les domaines touristique, de la recherche, des pêches et de l'aquaculture. En seulement neuf mois, 45 projets novateurs sont venus insuffler une nouvelle vigueur à notre économie, et ce, dans plusieurs régions du Québec. Nous allons travailler sans relâche afin de poursuivre dans la même voie », a déclaré le ministre D'Amour.

Quelques exemples d'investissements prometteurs
Parmi les initiatives mises de l'avant, notons : la réalisation de l'aménagement du terminal à conteneurs dans le secteur Viau du port de Montréal qui a permis d'augmenter de 450 000 conteneurs la capacité de manutention du port, ce qui représente un investissement de 176 millions de dollars; l'obtention, par le Chantier Naval Forillon de Gaspé, d'un contrat de construction de six bateaux de recherche de la Garde côtière canadienne (45 M$); l'attribution d'une aide financière de près de 100 000 dollars à Armateurs du Saint-Laurent pour la réalisation d'une étude sur les créneaux de marché potentiel du transport maritime courte distance (TMCD).

Dans le secteur du tourisme, le ministre D'Amour a souligné l'édification prochaine du complexe écotouristique Écomonde à Sorel-Tracy, grâce à des investissements atteignant près de 20 millions de dollars. De nombreux projets ont par ailleurs été annoncés au cours de la dernière année, parmi ceux-ci la réalisation d'un passage derrière la chute Montmorency (8 M$), l'acquisition d'un nouveau navire de croisière par Investissements Navimex à Rivière-du-Loup (3 M$), l'aménagement d'un parcours nocturne illuminé à Chandler (2 M$), l'amélioration des infrastructures touristiques à l'intérieur du Village de Tadoussac pour son projet « Destination Tadoussac » (1,7 M$) ainsi que le projet de développement du Parc des Navigateurs et du sentier forêt marine du Musée maritime de Charlevoix (1 M$). De plus, 600 000 $ ont été versés pour des projets visant à fortifier le tourisme de croisières sur la Côte-Nord.

Le milieu de la recherche bénéficie également de cette première vague d'investissements. Nous n'avons qu'à penser au Centre de recherche sur les biotechnologies marines, situé à Rimouski, qui s'est vu attribuer une somme de 900 000 $ pour mener à bien son projet de valorisation de produits marins, de même qu'à l'organisme MERINOV qui a reçu un soutien financier de 12,5 millions de dollars répartis sur trois ans pour poursuivre ses activités de recherche-développement et de transfert technologique, en plus de fournir des services d'aide technique au profit de l'industrie des pêches et de l'aquaculture. De plus, Fermes marine du Québec a reçu une aide financière pour la réalisation d'un projet de modernisation de ses installations (2 M$). L'Institut des sciences de la mer de Rimouski s'est également vu octroyer un montant de 512 000 $ pour son projet de valorisation de la biomasse marine. Le ministre D'Amour tient également à souligner que des sommes ont été prévues dans le budget 2016-2017 à hauteur de 6,2 millions de dollars pour l'entretien et le maintien du navire de recherche Coriolis II ainsi que 500 000 $ pour le financement de projets pour le Centre interdisciplinaire de développement en cartographie des océans (CIDCO). 

Un partenariat Région-Québec au service du développement économique
En outre, le ministre tient à rappeler la mise en place du Programme de soutien aux investissements dans les infrastructures de transports maritimes, annoncé en novembre dernier à Trois-Rivières, représentant une enveloppe de 200 millions qui vise à favoriser les investissements dans les infrastructures de transport maritime des marchandises et des personnes du Québec, et ce, dans un souci de compétitivité et de développement durable. À cette somme s'ajoute une deuxième enveloppe de 300 millions de dollars issus du programme ESSOR pour soutenir des projets d'investissements privés dans les 16 zones industrialo-portuaires des régions du Québec. Depuis son lancement en mars dernier, le programme a suscité un très grand intérêt dans le secteur privé, qui se traduit par le dépôt au ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation de 18 projets.

« Le développement de zones industrielles près des services portuaires et d'infrastructures routières et ferroviaires représente un avantage compétitif considérable pour les entreprises qui s'y installent. Par exemple, cela assurera une meilleure intégration des entreprises manufacturières aux chaînes d'approvisionnement mondiales, ce qui aura pour effets d'attirer des investissements au Québec en plus d'accroître nos exportations. C'est un réel partenariat région-Québec que nous voulons instaurer afin de générer la création d'emplois et le renforcement de la vitalité économique des régions», a fait valoir le ministre Jean D'Amour. 

« On le constate, la Stratégie maritime soulève l'enthousiasme au Québec et un vif intérêt est perceptible chez nos partenaires internationaux. Les prochains mois promettent une réelle effervescence sur le plan des investissements. Tout cela est extrêmement stimulant », a conclu le ministre.

À propos de la Stratégie maritime
La Stratégie maritime constitue, tout comme le Plan Nord, un projet économique majeur pour le Québec. Elle vise une utilisation optimale et responsable du potentiel maritime québécois et comporte différentes mesures destinées à mettre en valeur le transport maritime, le tourisme et les ressources marines du territoire maritime. D'ici 2030, la Stratégie maritime engendrera des investissements de plusieurs milliards de dollars et entraînera la création de 30 000 emplois directs, dans toutes les régions du Québec. Son plan d'action prévoit des investissements de l'ordre de 2,9 milliards de dollars, pour les cinq premières années.

Pour en savoir plus au sujet de la Stratégie maritime, ou pour la consulter, visitez le www.stratégiemaritime.gouv.qc.ca.

 

Source :

Marc Lapointe

Attaché de presse

Cabinet du ministre délégué aux Affaires maritimes

418 691-5650

marc.lapointe@economie.gouv.qc.ca

 

SOURCE Cabinet du ministre délégué aux Affaires maritimes

Renseignements : Marc Lapointe, Attaché de presse, Cabinet du ministre délégué aux Affaires maritimes, 418 691-5650, marc.lapointe@economie.gouv.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.