Stratégie maritime - Sans l'indépendance du Québec, ce plan est incohérent

QUÉBEC, le 3 juin 2015 /CNW Telbec/ - La députée de Vachon et porte-parole de l'opposition officielle en matière de transports et de stratégie maritime, Martine Ouellet, a soulevé plusieurs problèmes en lien avec la stratégie maritime du gouvernement, dont les faits saillants ont été dévoilés par les médias puis confirmés par le ministre délégué, Jean D'Amour.

Pôle logistique
Le ministre a d'abord confirmé, lors de la période de questions, ce matin, qu'il irait de l'avant avec un pôle logistique à Vaudreuil-Soulanges. « En subventionnant l'établissement d'un pôle logistique à Vaudreuil‑Soulanges, le ministre favorisera l'arrivée d'un nouveau concurrent direct pour le Port de Montréal : le port de New York. Le ministre ne tient pas compte des avertissements du CN, qui a affirmé que favoriser Vaudreuil-Soulanges, c'est subventionner une concurrence déloyale pour le Port de Montréal », a déclaré la porte-parole. Le choix du gouvernement est d'autant plus surprenant que le site de Vaudreuil-Soulanges nécessite le dézonage de terres agricoles parmi les meilleures du Québec, et qu'il ferme pendant la période hivernale. Martine Ouellet réitère que le choix du site de Contrecœur demeure le meilleur pour l'essor de l'économie québécoise.

Transport de pétrole sur le Saint-Laurent
Martine Ouellet s'est également dite inquiète des propos du ministre, selon lesquels la stratégie maritime visait à augmenter le trafic; comprenons, ici, que davantage de pétrole provenant des sables bitumineux circulera sur les voies navigables québécoises. « Bien que le nouveau centre d'expertise sur la prévention des déversements sur le Saint-Laurent soit une bonne nouvelle en soi, il ne faut pas que cette mesure devienne une façon détournée de favoriser l'acceptabilité sociale du transport de pétrole sur le Saint-Laurent », a-t-elle insisté.

Infrastructures fédérales
Par ailleurs, Jean D'Amour a confirmé qu'il n'avait conclu aucune entente avec Ottawa concernant les ports de juridiction fédérale. « Le ministre désire investir dans des ports qui n'appartiennent même pas au Québec. Ce sont des infrastructures fédérales, délaissées par Ottawa depuis plusieurs années. Sans entente réelle avec le fédéral, la stratégie maritime restera incomplète et sans effet concret sur l'économie québécoise », a soutenu la députée de Vachon.

Enfin, sur le plan de la protection des zones maritimes, la stratégie annonce un recul; on avait promis des mesures pour 2015, mais elles sont maintenant prévues pour 2020. « Tous ces arguments mis ensemble rendent la démonstration assez claire : la stratégie maritime du gouvernement n'est ni complète, ni cohérente. Elle prouve aussi de façon spectaculaire que la seule façon de doter le Québec d'une stratégie maritime efficace pour l'économie québécoise serait de faire du Québec un pays. Les Québécois pourraient ainsi décider eux‑mêmes de ce qui transite par le fleuve », a conclu Martine Ouellet.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Antonine Yaccarini, Directrice adjointe aux relations avec les médias, Aile parlementaire du Parti Québécois, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.