Stagnation du temps d'attente pour les chirurgies - Une autre promesse libérale brisée, dénonce la CAQ

QUÉBEC, le 7 oct. 2015 /CNW Telbec/ - La stagnation des délais pour l'accès aux chirurgies dans les hôpitaux du Québec depuis l'arrivée en poste du ministre de la Santé Gaétan Barrette constitue un autre aveu d'échec du gouvernement libéral, a dénoncé mercredi le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière de santé et député de Lévis, François Paradis.

Une compilation effectuée par la Coalition Avenir Québec, dévoilée hier par François Paradis, révèle qu'il y a encore près de 20 000 patients qui attendent toujours d'être opérés depuis plus de 6 mois, toutes régions et toutes catégories de chirurgies confondues. Près de 6 500 patients attendent depuis au moins un an et plus de 800 autres depuis deux ans.

Pour le député de la CAQ, ces chiffres montrent bien que la promesse du ministre Barrette de réduire les listes d'attente n'était qu'un mirage. M. Paradis a rappelé qu'en juin 2014, Gaétan Barrette visait « à ce que, dans un an, il n'y ait plus personne qui soit en attente de plus de 18 mois ».

« J'ai ici le premier bulletin du ministre de la Santé pour l'attente en chirurgie est un échec. Non seulement il n'est pas parvenu à respecter son propre engagement, mais la situation s'est même dégradée depuis l'arrivée en poste du ministre de la Santé il y a 16 mois. Le ministre n'est tout simplement pas parvenu à atteindre le seul objectif qu'il s'est donné pour réduire l'attente en chirurgie », a déploré François Paradis.

Pour mettre fin aux échecs successifs du gouvernement, François Paradis propose une série de mesures pour raccourcir considérablement les délais des Québécois en attente d'une intervention chirurgicale. « Depuis des années, le Parti libéral du Québec promet de diminuer l'attente en chirurgie, mais le nouveau bulletin du ministre démontre que les résultats ne sont pas au rendez-vous. Changeons la recette », a dit le député caquiste.

François Paradis a mis de l'avant, par exemple, l'idée de déployer des ententes entre des hôpitaux et des cliniques privées pour réduire les listes d'attente, et ce, à meilleur coût tant pour les patients que les contribuables. De telles ententes permettraient de recommander les patients qui n'arrivent pas à obtenir leur rendez-vous pour une chirurgie. « Le ministre semble être d'accord avec cette solution, mais il ne fait rien », a conclu le député de Lévis.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Samuel Poulin, Attaché de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-254-3754, samuel.poulin@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.