Stabilité du nombre d'étudiants au cégep pour l'automne 2016

MONTRÉAL, le 26 août 2016 /CNW Telbec/ - Selon les données préliminaires recueillies par la Fédération des cégeps entre le 3 et le 22 août 2016, 176 777 étudiantes et étudiants sont inscrits cet automne dans l'un ou l'autre des 48 cégeps du Québec, au secteur de l'enseignement ordinaire. Cette prévision est de 0,8 % inférieure à celle enregistrée à la même date l'an dernier. De ces 176 777 étudiants, 78 457 sont de nouveaux inscrits au cégep.

« Alors que la société québécoise a plus que jamais besoin des diplômés du cégep pour progresser dans tous les domaines, il est extrêmement réjouissant de voir que les efforts de recrutement des établissements de notre réseau ont porté fruit et permis de contrer les effets de la baisse démographique qui affectent les collèges de manière inégale d'une région à l'autre. Les cégeps déploient des efforts considérables pour maintenir la qualité de leurs services sur l'ensemble du territoire après des années de compressions budgétaires. Dans un tel contexte, cette stabilité de la population étudiante constitue une nouvelle fort encourageante », a indiqué le président-directeur général de la Fédération des cégeps, M. Bernard Tremblay.

Par comparaison avec les données préliminaires recueillies à l'automne 2015, la population étudiante des collèges des régions suivantes devrait être cette année :

  • Abitibi-Témiscamingue : en baisse de 6,2 % (- 148 étudiants)
  • Bas-Saint-Laurent : en baisse de 2,5 % (- 143 étudiants)
  • Centre-du-Québec : en baisse de 0,5 % (- 18 étudiants)
  • Chaudière-Appalaches : en baisse de 2,4 % (- 136 étudiants)
  • Côte-Nord : en baisse de 5,7 % (- 76 étudiants)
  • Estrie : en baisse de 0,4 % (- 27 étudiants)
  • Gaspésie/Îles-de-la-Madeleine : en baisse de 5,9 % (- 66 étudiants)
  • Lanaudière : en baisse de 0,7 % (- 43 étudiants)
  • Laurentides : stabilité (+ 8 étudiants)
  • Laval : en hausse de 2,9 % (+ 224 étudiants)
  • Mauricie : en baisse de 3,6 % (- 191 étudiants)
  • Montérégie : en baisse de 0,5 % (- 118 étudiants)
  • Montréal : en baisse de 1 % (- 587 étudiants)
  • Outaouais : en baisse de 0,4 % (- 23 étudiants)
  • Québec : en baisse de 0,1 % (- 16 étudiants)
  • Saguenay--Lac-Saint-Jean : en baisse de 1,5 % (- 119 étudiants)

Les programmes d'études

Sur les 176 777 étudiants inscrits au cégep à l'enseignement ordinaire, 46 % sont au secteur préuniversitaire, 47,3 % au secteur technique et 6,7 % en Tremplin DEC. Les filles représentent 57,7 % de la population étudiante totale et les garçons, 42,3 %.

Au secteur préuniversitaire, neuf programmes sont offerts dans le réseau collégial public :

  • Sciences humaines
  • Sciences de la nature
  • Sciences, lettres et arts
  • Histoire et civilisation
  • Arts, lettres et communication
  • Musique
  • Danse
  • Arts plastiques
  • Sciences informatiques et mathématiques

Les cégeps offrent aussi 16 programmes de double DEC préuniversitaire permettant aux étudiants d'obtenir deux diplômes d'études collégiales en trois années et proposent trois programmes de baccalauréat international. Plus de 70 programmes techniques sont par ailleurs offerts en formule DEC-BAC.

Les programmes les plus fréquentés au secteur préuniversitaire sont Sciences humaines et Sciences de la nature, avec respectivement 42 785 et 21 735 étudiants en 2015.

Au secteur technique, 132 programmes sont offerts par les cégeps dans l'une ou l'autre des cinq familles suivantes :

  • Techniques physiques
  • Techniques biologiques et Technologies alimentaires
  • Techniques humaines
  • Techniques de l'administration
  • Techniques en arts et en communications graphiques

Les programmes les plus fréquentés au secteur technique sont Soins infirmiers et Gestion de commerces, avec respectivement 10 981 et 5241 étudiants en 2015.

Par ailleurs, 26 116 adultes étaient inscrits en formation continue créditée au cégep en 2015, 13 002 à temps plein et 13 114 à temps partiel.

Près de 12 000 étudiantes et étudiants en situation de handicap fréquentent le cégep, soit neuf fois plus qu'en 2007, alors que le réseau collégial public comptait seulement 1303 de ces étudiants. Les cégeps accueillent aussi plus de 2500 étudiants internationaux.

Les priorités de la Fédération des cégeps en 2016-2017

Au cours de la prochaine année scolaire, la Fédération des cégeps entend mener des actions en fonction d'enjeux prioritaires, en lien avec les jeunes, les adultes et les entreprises, pour l'avancement de la société québécoise dans un contexte où miser sur l'éducation et l'innovation constitue la meilleure des stratégies.

Répondre aux besoins de formation et d'innovation du Québec

La Fédération veut notamment rappeler à tous les acteurs de la société québécoise l'importance de la formation offerte au cégep, qu'elle soit technique ou préuniversitaire, de même que l'apport essentiel de la formation générale inhérente à tous les programmes d'études, qui prépare les jeunes à jouer pleinement leur rôle de citoyen.

Toutes les statistiques le démontrent, les emplois d'avenir exigent de plus en plus une formation acquise à l'enseignement supérieur, un niveau d'éducation dont fait partie le cégep. D'ici 2022, 85 000 nouveaux emplois de niveau technique demanderont une formation collégiale. Devant de telles perspectives, la Fédération entend non seulement assurer la promotion du cégep en tant qu'acteur de premier plan pour outiller les jeunes face à leur avenir professionnel, mais également faire en sorte que les cégeps attirent davantage de jeunes en formation technique et soient en mesure de leur offrir des programmes d'études correspondant encore davantage à leurs attentes. Des programmes qui pourraient, par exemple, comprendre une part plus importante d'apprentissage en milieu de travail et dont le format et la durée pourraient varier. À cet égard, la Fédération continuera d'exiger plus de souplesse dans les programmes, entre autres dans le cadre des consultations qui seront menées en lien avec la création du Conseil des collèges, évoquée pour la première fois en juillet dernier par la ministre de l'Enseignement supérieur, Mme Hélène David.

Répondre aux besoins de formation, cela signifie également s'assurer que les adultes, en emploi ou non, puissent aussi obtenir au cégep la formation dont ils ont besoin pour avancer dans leur carrière ou se recycler. La Fédération continuera par conséquent d'exiger un financement adéquat afin que les cégeps puissent accueillir tous les adultes qui souhaitent étudier au cégep, et en particulier ceux qui attendent déjà qu'une place leur soit offerte. Et, comme le cégep constitue également une solution à laquelle peuvent avoir recours les entreprises appelées à former leur personnel pour demeurer compétitives, la Fédération veut non seulement mieux faire connaître les services aux entreprises disponibles dans les 48 établissements de son réseau -- facilement accessibles sur le site cegepsetcies.com --, mais aussi rappeler publiquement aux acteurs du marché du travail l'importance d'offrir au personnel une formation qualifiante et de développer une culture de formation tout au long de la vie.

La société d'aujourd'hui demande aussi que la formation des jeunes fasse en sorte d'en faire des citoyens responsables, ouverts sur le monde, sensibles aux grands enjeux internationaux et capables de mieux «vivre ensemble ». Il s'agit là d'une composante essentielle de la formation collégiale et c'est pourquoi la Fédération des cégeps poursuivra également ses démarches afin d'obtenir un accroissement du recrutement d'étudiants internationaux et de la mobilité étudiante et enseignante, de même que les ressources financières nécessaires au développement de partenariats internationaux, qui enrichissent la formation collégiale et favorisent le rayonnement du Québec à l'étranger.

Par ailleurs, alors que le mot « innovation » se retrouve sur toutes les lèvres, en particulier dans le monde des affaires, la Fédération entend réitérer que la recherche collégiale est un levier important d'innovation, à travers notamment les centres collégiaux de transfert de technologie. Et, s'il est acquis que l'innovation passe par la recherche au collégial, il faut également en reconnaître toute la pertinence et permettre son développement ainsi que son rayonnement. La Fédération continuera de militer en ce sens au cours de la prochaine année.

Étant donné qu'ils sont un véritable atout pour le développement socioéconomique du Québec depuis près de 50 ans, les cégeps ont le devoir d'évoluer au même rythme que les besoins de la société qu'ils servent. En 2016-2017, la Fédération entend aussi faire des représentations afin que soient rapidement mises en œuvre les modifications réglementaires nécessaires pour permettre aux 48 établissements du réseau collégial public de répondre avec plus de latitude et de souplesse à l'ensemble des attentes de tous les acteurs de la société.

La Fédération des cégeps attendra aussi du gouvernement qu'il accorde aux cégeps les ressources nécessaires pour assurer pleinement la réussite éducative de tous les étudiants, les compressions subies entre 2011-2012 et 2015-2016 ayant mis à mal plusieurs services offerts dans les collèges. Des compressions qui, malgré le léger réinvestissement annoncé dans le dernier budget du Québec, non seulement nuisent aux jeunes et aux adultes qui fréquentent un établissement collégial, mais freinent aussi le développement du Québec.

La Fédération des cégeps est le regroupement volontaire des 48 collèges publics du Québec. Elle a été créée en 1969 dans le but de promouvoir le développement de la formation collégiale et des cégeps. Elle agit comme porte-parole officiel et lieu de concertation des cégeps, à qui elle offre des services en matière de pédagogie, d'affaires étudiantes, d'affaires internationales, de formation continue et de services aux entreprises, de financement, de ressources humaines, d'évaluation de la scolarité, d'affaires juridiques, de technologies de l'information, de recherche, de négociation et de relations du travail. La Fédération des cégeps représente les collèges pour la négociation des conventions collectives. www.fedecegeps.qc.ca.

 

SOURCE Fédération des cégeps

Renseignements : Judith Laurier, directrice des communications, 514 381-8631, poste 2337; cellulaire : 514 239-2088; Suivez-nous sur Twitter : @fedecegeps


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.