SPVM et accès à l'information policière : Projet Montréal demande une meilleure transparence

MONTRÉAL, le 23 juin 2016 /CNW Telbec/ - À l'instar de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), Projet Montréal s'inquiète d'une opacité grandissante et d'un contrôle accru de l'information par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). « C'est une tendance inquiétante qui ne peut que miner la confiance du public. Le SPVM doit revoir ses façons de faire pour assurer une plus grande transparence et un meilleur accès à l'information policière », demande Alex Norris, porte-parole de l'Opposition officielle en matière de sécurité publique.

Selon ce que constate la FPJQ, le SPVM a resserré l'accès à l'information policière et a refusé de répondre aux questions de journalistes sur des cas précis. « Il est compréhensible que certaines informations pouvant compromettre une enquête demeurent secrètes, mais ce n'est pas le cas des exemples donnés par la FPJQ. Le public est en droit d'obtenir des informations sur les différents événements qui requièrent une intervention du SPVM. Nuire à la circulation de ces informations prive la population de données essentielles. Le SPVM doit rapidement corriger le tir », a ajouté Alex Norris.

Pour améliorer la transparence au niveau de la gouvernance de la sécurité publique, l'Opposition officielle souhaite que la Commission de la sécurité publique tienne des séances publiques, accessibles à tous, notamment les journalistes. « À Toronto et Vancouver, les institutions équivalentes à la Commission de la sécurité publique tiennent des séances publiques au moins dix fois par année. On devrait pouvoir le faire aussi », a ajouté Alex Norris. Projet Montréal a d'ailleurs déposé une motion à cet effet au conseil municipal du 16 mai dernier, mais elle a été rejetée par l'administration Coderre. 

Pour Projet Montréal, le SPVM a tout intérêt à garantir un meilleur accès public à l'information policière. « Restreindre l'accès à l'information mine la confiance du public envers le SPVM, ce qui ne peut que compliquer le travail des policiers. Le SPVM a donc tout intérêt à s'assurer de faire preuve de plus de transparence », a conclu Alex Norris.

Pour consulter la prise de position de la FPJQ, cliquez ici : http://www.fpjq.org/spvm-de-nouvelles-facons-de-faire-nuisent-a-linformation-public/

 

SOURCE Ville de Montréal - Opposition officielle à l'Hôtel de Ville de Montréal

Renseignements : Marie-Eve Gagnon, Attachée de presse, Cabinet de l'opposition officielle, 514 872-0247, 514 516-3120, marie-eve.gagnon@ville.montreal.qc.ca

RELATED LINKS
ville.montreal.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.