Soutien aux enfants gravement malades et ayant des incapacités importantes - Le gouvernement annonce une mesure d'aide supplémentaire exceptionnelle

QUÉBEC, le 13 mai 2016 /CNW Telbec/ - À la suite des travaux du Comité interministériel sur le soutien aux enfants gravement malades et ayant des incapacités importantes, le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, la ministre déléguée à la Santé, à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie et ministre responsable de la région de la Montérégie, madame Lucie Charlebois, le ministre de la Famille et ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, monsieur Sébastien Proulx, le ministre des Finances, ministre responsable de l'Administration gouvernementale et de la Révision permanente des programmes et président du Conseil du trésor, M. Carlos Leitão, ont annoncé aujourd'hui la mise en place d'une mesure d'aide supplémentaire pour les familles. Les personnes visées par cette aide supplémentaire exceptionnelle sont amenées à faire des choix déchirants, notamment sur le plan professionnel, afin d'assurer des soins particuliers à leur enfant, qui nécessite un suivi et une surveillance constante en raison de leur état de santé.

Les travaux du comité interministériel, piloté par le ministère de la Santé et des Services sociaux et regroupant le ministère de la Famille, le ministère des Finances, l'Office des personnes handicapées du Québec, Retraite Québec et le Conseil de gestion de l'assurance parentale, ont permis d'identifier une solution adéquate pour mieux soutenir ces familles. Ils ont permis d'évaluer les sommes disponibles pour les ressources intermédiaires ou les ressources de type familial qui s'occupent de ces enfants et celles des parents naturels qui le font.

« Au cours des derniers mois, nous avons consulté l'ensemble des personnes impliquées. La mesure que nous mettons de l'avant aujourd'hui vise à réduire l'écart entre le soutien aux familles naturelles qui assurent la garde et les soins aux enfants concernés, et ce qui est versé aux ressources intermédiaires pour le même niveau de soins requis. Nos travaux nous ont permis de dégager une solution équilibrée et équitable », a déclaré la ministre Lucie Charlebois.

« Ce matin, j'ai rempli l'engagement pris en mars dernier en rencontrant à nouveau les représentantes du groupe Parents jusqu'au bout. Comme promis, deux mois après notre première rencontre, je leur ai exposé la solution que nous avançons pour répondre à leurs besoins particuliers. J'ai la conviction que la mesure exceptionnelle identifiée est équitable face au soutien accordé aux ressources intermédiaires et tient compte de leurs besoins importants », a affirmé le ministre Gaétan Barrette.

« Nous sommes conscients qu'être parent d'un enfant gravement malade et ayant des incapacités importantes implique des choix difficiles. Mettre de côté une carrière professionnelle pour assumer des responsabilités hors du commun en matière de soins, de coordination des services, de vigilance constante pour assurer le bien-être d'un enfant, c'est ce que vivent ces parents. La situation particulière dans laquelle ils sont placés mérite une attention exceptionnelle, c'est pourquoi le ministère de la Famille a contribué aux divers travaux du comité interministériel », a conclu le ministre Sébastien Proulx.

Les critères d'admissibilité seront rendus publics dans les prochaines semaines, et le mode de fonctionnement du programme de soutien, par la même occasion. La nouvelle mesure d'aide entrera en vigueur en septembre et sera versée de façon rétroactive au 1er avril 2016 pour les familles qui en bénéficieront. Les travaux du comité interministériel se poursuivent afin d'encadrer le programme de manière à ce que le financement soit attribué de manière rigoureuse et équitable.

 

Illustration du niveau de compensation financière d'une famille naturelle et d'une famille d'accueil1


Type de compensation

Niveau de
compensation

Famille naturelle

RI-RTF2 sans exigence de
contribution parentale
(niveau maximal)

Soutien à domicile

Pour assurer les soins
ou l'assistance à
l'enfant : hygiène,
alimentation,
gardiennage

Base de calcul pour le
montant versé aux familles
naturelles : 15 heures par
semaine x 52 semaines x
12 $ de l'heure

Montant attribué par
allocation directe et
chèque emploi-service
(reddition de comptes)

9 360 $

Montant de la rétribution attribué
spécifiquement pour les soins et
l'assistance

24 885 $

Allocation de soutien
à la famille

Permet de se procurer
des services de répit-
dépannage-gardiennage
(congés)

Moyenne attribuée : 1 500 $

Maximum prévu au
programme : 4 280 $

 

Allocation supérieure
à la moyenne, mais
non maximale

3 000 $

Montant de la rétribution attribué
pour compenser les congés prévus
à la Loi sur les normes du travail

2 513 $ (compensation financière)

3 946 $ (compensation financière)

Répit spécialisé

48 jours par année au
maximum

Service offert
gratuitement aux
familles

Coût annuel non
disponible

Généralement non admissible

Supplément pour
enfant handicapé de
base

189 $ par mois

2 268 $

 

0 $

Prestation enfant
handicapé
(Gouvernement fédéral)


2 730 $

0 $

Crédit d'impôt

Crédit d'impôt pour frais
médicaux (varie selon le
revenu familial et les
dépenses encourues)

Crédit d'impôt pour la
solidarité

 

 

 

116 $

0 $

Montant versé pour les
dépenses liées au gîte
et couvert

(obligation parentale)

Soutien aux enfants (Retraite
Québec)3

Allocation canadienne pour
enfants (nouvelle mesure
annoncée budget 2016)

Aide sociale (montant pour
contrainte temporaire à l'emploi

2 392 $

 

6 400 $

 

 

1 584 $

 

 

9 388 $

 

TOTAL :

27 850 $

40 732 $

ÉCART :

12 882 $

--

 

_________________________________

1 Montant maximal. 
2 RI-intermédiaires et ressources de type familial. 
3 Varie selon le revenu familial. Le montant de 2 392 $ est le montant maximal.

 

SOURCE Cabinet de la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie

Renseignements : Bianca Boutin, Attachée de presse de la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, 418 266-7181 ; Julie White, Attachée de presse du ministre de la Santé et des Services sociaux, 418 266-7171; Marie-Ève Dion, Attaché de presse par intérim du ministre de la Famille et ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, 418 644-0664


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.