Sondage Léger Marketing sur l'homosexualité et le sport: Les trois quarts de
la population croient que le monde du sport est soumis à la loi du silence

MONTRÉAL, le 14 mai /CNW Telbec/ - Dans le cadre de la Journée internationale contre l'homophobie, la Fondation Émergence a dévoilé ce matin les résultats d'un sondage sur la perception de la population quant à l'homophobie dans le monde du sport. Rappelons que la campagne 2010 de lutte contre l'homophobie proposée par la Fondation Émergence, intitulée Parler du silence, interpelle tous les acteurs du monde du sport.

Le silence du monde du sport

À la question "Êtes-vous d'accord avec l'affirmation suivante : dans le monde du sport, la question de l'homosexualité est gardée sous silence?", 78 % des Québécois et 72 % des autres Canadiens se sont dits d'accord avec cette affirmation, alors que 13 % et 14 % se sont dits en désaccord.

Le silence des médias sportifs

75 % des Québécois et 66 % des autres Canadiens sont d'accord avec l'affirmation selon laquelle, dans les médias sportifs, la question de l'homosexualité est gardée sous silence. Pour monsieur Laurent McCutcheon, président de la Fondation Émergence, "le sondage confirme que le monde du sport demeure l'un des derniers, sinon le dernier château fort de l'homophobie. Individuellement, les acteurs du monde des sports n'ont pas de raisons de se montrer plus réticents que les autres personnes. Nous avons affaire à une discrimination systémique, où le système prend le dessus sur l'individu. Évoluer dans ce milieu, c'est accepter de taire l'existence de l'homosexualité dans la société". Une vieille règle de l'armée américaine "Don't ask, dont' tell" pourrait y trouver son application. "Le monde du sport constitue une microsociété avec ses propres règles et son propre système médiatique. Aucun autre secteur de la société n'est ainsi organisé, ce qui lui permet, bien involontairement, de dicter sa propre évolution sociale à un rythme différent de celui de la société" de poursuivre le président de la Fondation Émergence.

La population connait la signification de l'homophobie

La quasi-totalité des répondants est bien au fait de la signification du mot homophobie. Ils et elles sont 97 % au Québec, et 96 % dans le reste du Canada, à connaître sa définition. Une majorité de répondants, soit 85 % au Québec et 82 % ailleurs au Canada, connaissent personnellement des hommes et des femmes homosexuelles, dont la majorité connaît plus d'hommes que de femmes. "Ce niveau de connaissance permet de croire que, sauf exception, la population est maintenant au fait des réalités homosexuelles et que le monde du sport ne devrait pas faire bande à part" de conclure monsieur McCutcheon.

Méthodologie du sondage

L'étude a été réalisée du 26 mars au 4 avril 2010 par la firme Léger Marketing pour le compte de la Fondation Émergence. Elle a été menée auprès de 1501 personnes tirées du panel Legerweb au Canada et pondérée à l'aide de Statistique Canada pour lui donner un échantillon représentatif. Les résultats du sondage sont disponibles intégralement sur le site de la Journée internationale contre l'homophobie : www.homophobie.org.

SOURCE Fondation Émergence

Renseignements : Renseignements: Richard Rancourt, directeur des communications, (514) 866-6788; Laurent McCutcheon, président, (514) 522-7614; Répondant en langue anglaise: Denis Cormier, directeur des programmes, (514) 866-6788

Profil de l'entreprise

Fondation Émergence

Renseignements sur cet organisme

JOURNEE INTERNATIONALE CONTRE L'HOMOPHOBIE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.