Sondage : 81 % des Québécois jugent « inacceptable » la proportion de tout-petits vulnérables à leur entrée à l'école

MONTRÉAL, le 22 août 2016 /CNW Telbec/ -  La proportion d'enfants vulnérables sur le plan du développement à la maternelle - un sur quatre - est jugée « inacceptable » par 81 % des Québécois, selon un nouveau sondage mené pour l'Observatoire des tout-petits.1 De plus, 91% des répondants affirment qu'il est important que la société priorise davantage le bien-être et le développement des enfants âgés de 0 à 5 ans. Le coup de sonde révèle également que près de neuf Québécois sur dix sont en faveur d'un investissement accru en petite enfance.

Réalisé par Léger auprès de 1 501 répondants entre le 12 et le 26 juillet 2016, ce sondage fait suite au premier événement de dialogue de l'Observatoire tenu en mai dernier. Quelque 700 acteurs provenant de milieux variés (élus municipaux, intervenants en petite enfance, représentants d'ordres professionnels, scientifiques, etc.) avaient alors identifié une série de mesures susceptibles de réduire l'écart de développement existant entre les enfants des milieux les plus favorisés (1 sur cinq) et ceux des milieux les plus défavorisés (1 sur trois) au moment d'entrer à l'école. Ce sont ces mesures qui ont été soumises à l'opinion des Québécois par Léger.

Des mesures concrètes pour soutenir la petite enfance

« Au final, la nécessité d'investir en petite enfance et l'importance de miser sur la prévention font consensus, tant auprès des acteurs de la petite enfance, que de l'ensemble de la population québécoise », précise Fannie Dagenais, directrice de l'Observatoire des tout-petits. Les organismes communautaires offrant des services aux familles et aux tout-petits (87%), les services de garde éducatifs (77%), les logements sociaux destinés aux familles (82%), et le transport collectif pour contrer l'isolement des familles (76%) font partie des zones de réinvestissement à privilégier selon les Québécois. Toutefois, les mesures qui rallient le plus grand nombre de Québécois (88%) est l'idée d'accroître le nombre d'activités gratuites offertes aux familles défavorisées par les municipalités, suivie non loin derrière par la mise en place d'un système de dépistage et d'intervention précoce (87%).

« Ces résultats font ressortir l'intérêt des Québécois pour des actions diversifiées en matière de petite enfance; des actions ancrées dans les milieux et ne se limitant pas aux créneaux spontanément associés aux tout-petits », conclut Fannie Dagenais.

La synthèse de la démarche de consultation effectuée par l'Observatoire des tout-petits est disponible sur son site Internet. Une vidéo démontrant l'importance d'agir tôt dans la vie des enfants et une infographie résumant l'opinion de la population ont également été produites. Le dialogue autour de cette question se poursuivra le 30 août prochain à 19 h 30 dans le cadre de la toute première Soirée Bazzo, une conférence animée par Marie-France Bazzo à l'Écomusée du fier monde et webdiffusée en direct sur www.bazzo.tv. Cet événement est organisé en collaboration avec l'Observatoire des tout-petits.

À propos de l'Observatoire des tout-petits

L'Observatoire des tout-petits, un projet de la Fondation Lucie et André Chagnon, a pour mission de contribuer à placer le développement et le bien-être des tout-petits au cœur des priorités de la société québécoise. Pour y parvenir, l'Observatoire regroupe les données les plus rigoureuses concernant les 0-5 ans, produit des dossiers thématiques et suscite le dialogue autour des actions collectives nécessaires dans ce domaine. Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet de l'Observatoire des tout-petits : www.tout-petits.org.

À propos de la Fondation Lucie et André Chagnon

La Fondation Lucie et André Chagnon a pour mission de prévenir la pauvreté en contribuant à la réussite éducative des jeunes Québécois, dès leur conception jusqu'à 17 ans, par le développement de leur plein potentiel. Pour y parvenir, elle soutient la mobilisation locale et régionale autour des facteurs de la réussite éducative. La Fondation soutient également des activités et des outils de sensibilisation destinés aux parents et, plus largement, à l'ensemble de la société québécoise. www.fondationchagnon.org

____________________________________
1 Selon l'Enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle, un enfant sur quatre au Québec serait vulnérable dans au moins un domaine de son développement.

 

SOURCE Observatoire des tout-petits

Renseignements : Pour de plus amples renseignements ou pour coordonner une entrevue avec Fannie Dagenais ou un acteur du milieu universitaire ou communautaire, veuillez contacter : Mylène Demers, Conseillère principale, CASACOM, Bureau: 514 286-2145, poste 232, Cellulaire: 514 261-5840, mdemers@casacom.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.