Sommes versées en trop aux professionnels de l'État - Le SPGQ met en demeure le président du Conseil du trésor

QUÉBEC, le 5 nov. 2015 /CNW Telbec/ - Le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) vient de mettre en demeure le président du Conseil du trésor (SCT), Martin Coiteux. Ainsi, le SPGQ conteste la décision de M. Coiteux qui veut récupérer arbitrairement des sommes versées en trop à des professionnels victimes d'erreurs administratives dans leur paie.

Les erreurs ont été commises lors d'embauche ou lors du renouvellement des contrats du personnel occasionnel. Plusieurs cas de ce type ont été identifiés chez les professionnels membres du SPGQ. Plus spécifiquement, 165 dossiers touchent des membres du SPGQ pour lesquels l'employeur souhaite récupérer des sommes. Les montants à récupérer varient de 1 000 $ à 40 000 $.

Devant l'importance de la situation, les représentants du SPGQ et du Conseil du trésor ont convenu de se rencontrer. Toutefois, des rencontres ont eu lieu entre des membres du SPGQ et leurs supérieurs concernant cette récupération salariale, et ce, sans que le SPGQ n'ait été avisé et sans que celui-ci n'ait pu assister ses membres.

« Cette situation est totalement inacceptable et intolérable. Le SPGQ ignore le nom de ses membres visés par ces erreurs administratives. Il ne peut donc leur apporter l'assistance requise. Cette situation est contraire au monopole de représentation qu'exerce le SPGQ en vertu de la loi. Nous désirons obtenir la liste des professionnels touchés et nous réclamons du temps au SCT pour identifier une solution à ce problème », s'indigne le président du SPGQ, Richard Perron.

Ce dernier ajoute que « toute tentative de la part du gouvernement de conclure des ententes de remboursement hâtive sera vigoureusement contestée. Le SPGQ évalue actuellement l'ensemble des recours à sa disposition afin de dénoncer cette pratique parfaitement illégale ».

Rappelons que cette situation est survenue lors de la parution, le 8 avril 2015, du Rapport de vérification sur l'attribution de la rémunération des fonctionnaires au recrutement de la Commission de la fonction publique (CFP). Selon le rapport de la CFP, des employés embauchés après le 28 mai 2012 -- date d'entrée en vigueur de la Directive concernant l'attribution de la rémunération des fonctionnaires -- pourraient avoir perçu un salaire soi-disant trop élevé, tandis que d'autres auraient été sous-payés. 

 

SOURCE Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ)

Renseignements : Philippe Desjardins, Conseiller à l'information, Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ), Cell. : 581 995-0762, Courriel : pdesjardins@spgq.qc.ca; Suivre le SPGQ, Web : www.spgq.qc.ca, Twitter : @spgq, Facebook : www.facebook.com/lespgq


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.