Solidarité sociale - Des ajustements doivent être apportés au programme

QUÉBEC, le 17 juin 2015 /CNW Telbec/ - Le député de Rimouski et porte-parole de l'opposition officielle en matière de lutte à la pauvreté, de solidarité et d'économie sociale, Harold LeBel, a dénoncé l'attitude du ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Sam Hamad, qui semble incapable de donner des directives claires et sensées pour l'application du programme de solidarité sociale, préférant gérer au cas par cas.

« Chaque jour, pratiquement, nous apporte une nouvelle histoire qui commande une réaction du ministre. Hier matin, on apprenait qu'un homme sourd souffrant de paralysie cérébrale était ciblé par l'aide sociale, qui lui demandait de rembourser des sommes reçues de ses proches désireux de le soutenir. Sam Hamad a dû intervenir personnellement. Il y a quelques jours, nous dénoncions le cas d'un jeune adulte trisomique, bénéficiaire de la solidarité sociale, qui ne pouvait quitter le pays plus de sept jours consécutifs, en raison d'un nouveau règlement; encore une fois, le ministre a dû corriger le tir. Soit Sam Hamad a perdu le contrôle de son programme d'aide sociale, soit il tient à régler chaque cas individuellement pour avoir l'air du bon gars », a déclaré Harold LeBel.

S'il entend continuer de fonctionner de cette façon contre-productive, le ministre aura de quoi s'occuper : dès le 1er juillet, 431 prestataires devront vendre tout ce qu'ils possèdent, y compris leur propriété, pour se conformer aux nouvelles normes du ministère. « C'est insensé de demander à quelqu'un de vendre sa maison pour être admissible à l'aide sociale. Où ces personnes se logeront‑elles, après coup? Devront-elles vendre à perte, une possibilité qu'a soulevée, déjà, la protectrice du citoyen? Considérant, de plus, qu'elles devront écouler tout l'argent de la vente de leur maison avant de refaire une demande d'aide sociale, le ministre est-il conscient que cette mesure ne va que les appauvrir davantage? Et qu'en est-il des gens bientôt admissibles à recevoir des prestations de la Régie des rentes, ou des proches aidants? Pour l'instant, nous n'avons aucune réponse à ces questions fondamentales », a poursuivi le porte‑parole.

Harold LeBel demande donc au ministre Sam Hamad d'apporter des ajustements à son programme de solidarité sociale, question de clarifier la marche à suivre, non seulement pour les bénéficiaires, mais aussi pour son ministère, appelé à appliquer ses directives. « Il faut mettre fin au cas par cas et, surtout, donner aux gens qui en ont besoin un soutien adéquat qui les aidera réellement à améliorer leur sort », a-t-il conclu.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Antonine Yaccarini, Directrice adjointe aux relations avec les médias, Aile parlementaire du Parti Québécois, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.