Soins d'urgence dans les hôpitaux: des droits importants pour les citoyens
sont compromis

MONTRÉAL, le 26 févr. /CNW Telbec/ - Les médias ont évoqué, ces derniers jours, plusieurs événements décrivant des situations pathétiques dans les salles d'urgence des hôpitaux du Québec. Des médecins d'urgence ont même fait état que la situation actuelle était à l'origine de plusieurs morts évitables.

Les situations d'engorgement des salles d'urgence ne sont pas nouvelles. Nous avions déjà fait état, il y a environ deux ans, de l'absence de réévaluation des patients en attente à la salle d'urgence, situation génératrice de plusieurs décès et complications graves. Cette situation n'est toujours pas corrigée à un degré suffisant à ce jour, malgré les promesses ministérielles. De plus, à travers les cas rapportés récemment par les médias et le bureau du coroner, de même que ceux sur lesquels nous travaillons actuellement ou pour lesquels nous avons été consultés, il apparaît une évolution inquiétante de la situation qui porte gravement atteinte aux droits des citoyens québécois à l'égard du système de santé. Nous sommes à même de constater que les faits et situations relatés ne sont pas anecdotiques ni confinées à un ou quelques hôpitaux défaillants. C'est tout un système de soins qui est en crise actuellement.

    
    L'article 7 de la Loi sur les services de santé et des services sociaux
prévoit que :          -----------------------------------------------------


    "Toute personne dont la vie ou l'intégrité est en danger a le droit de
    recevoir les soins que requiert son état. Il incombe à tout
    établissement, lorsque demande lui en est faite, de voir à ce que soient
    fournis ces soins".
    

Or, à travers les situations évoquées et examinées actuellement, il appert que le droit à des services en situation d'urgence est compromis par l'incapacité croissante du personnel des salles d'urgence de donner les soins en temps utile avec les ressources appropriées aux citoyens qui se présentent aux urgences avec une condition grave.

Cette évolution représente une détérioration et une dégradation évidentes de la situation dans les salles d'urgence et porte gravement atteinte aux droits des citoyens de recevoir des services d'urgence, ce qui constitue pourtant le fondement même du système de santé. Depuis près d'une trentaine d'années que nous représentons les usagers et victimes du système de santé, nous n'avons jamais vu la situation atteindre un tel point critique.

La situation actuelle favorise grandement les erreurs médicales et les poursuites contre le système de santé. Il est indispensable que des mesures soient prises sans délai pour renverser cette tendance et que soient mis en place des moyens pour éviter que d'autres morts et complications graves ne surviennent en raison de la dégradation actuelle. Le ministre de la santé ne doit plus tolérer que la situation actuelle dure une seule journée de plus et doit mettre en place immédiatement un plan d'action énergique pour assurer le respect des droits et la sécurité des citoyens dans les salles d'urgence des hôpitaux du Québec.

SOURCE Ménard, Martin, avocats

Renseignements : Renseignements: Me Jean-Pierre Ménard, (514) 253-8044


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.