SNC-Lavalin annonce ses résultats du troisième trimestre et de la période de neuf mois terminée le 30 septembre 2013

Faits saillants

  • Les produits se sont établis à 1,9 milliard $ au troisième trimestre de 2013, soit un niveau comparable au troisième de 2012.
  • Au troisième trimestre de 2013, la perte nette attribuable aux actionnaires de SNC-Lavalin s'est chiffré à 72,7 millions $ (-0,48 $ par action après dilution), comparativement à un résultat net de 114,1 millions $ (0,75 $ par action après dilution) au troisième trimestre de 2012.
  • Pour la période de neuf mois terminée le 30 septembre 2013, les produits se sont établis à 5,8 milliards $, soit un niveau comparable à celui de la période correspondante de 2012.
  • Pour la période de neuf mois terminée le 30 septembre 2013, la perte nette attribuable aux actionnaires de SNC-Lavalin s'est chiffré à 56,8 millions $  (-0,37 $ par action après dilution), comparativement à un résultat net de 212,1 millions $ (1,40 $ par action après dilution) pour la période correspondante de 2012.
  • La perte nette excluant les Investissements - concessions d'infrastructure (ICI) s'est chiffré à 214,5 millions $ pour la période de neuf mois terminée le 30 septembre 2013, comparativement à un résultat net de 125,6 millions $ pour la période correspondante de 2012. Le résultat net de SNC-Lavalin provenant des ICI s'est chiffré à 157,7 millions $ pour la période de neuf mois terminée le 30 septembre 2013, contre 86,5 millions $ pour la période correspondante de 2012.
  • Le carnet de commandes a totalisé 9,0 milliards $ à la fin de septembre 2013, comparativement à 10,1 milliards $ à la fin de décembre 2012.
  • Le conseil d'administration a déclaré un dividende en espèces de 0,23 $ par action pour le troisième trimestre de 2013.

Nota : Tous les montants sont présentés en dollars canadiens.

MONTRÉAL, le 1er nov. 2013 /CNW Telbec/ -

Groupe SNC-Lavalin inc.                      
Faits saillants (non audités)                      
                       
  Troisième trimestre   Neuf mois terminés le 30 septembre
(en milliers de dollars canadiens, à moins d'indication contraire) 2013     2012     2013     2012  
                       
Produits par activité                      
  Services 626 794 $   797 695 $   2 000 555 $   2 253 760 $
  Ensembles 819 837     745 549     2 280 194     2 065 657  
  Opérations et maintenance 318 838     304 488     1 000 074     981 078  
  Investissements - concessions d'infrastructure (ICI) 179 726     127 517     507 994     368 922  
  1 945 195 $   1 975 249 $   5 788 817 $   5 669 417 $
                       
                       
Résultat net excluant les ICI * (128 392) $   83 148 $   (214 486) $   125 549 $
Résultat net de SNC-Lavalin provenant des ICI 55 675     30 908     157 717     86 536  
Résultat net attribuable aux actionnaires de SNC-Lavalin* (72 717) $   114 056     (56 769) $   212 085  
Résultat net attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle 253     (130)     523     287  
Résultat net* (72 464) $   113 926 $   (56 246) $   212 372 $
                       
                       
Résultat dilué par action ($)* (0,48) $   0,75 $   (0,37) $   1,40 $
                       
                       
Actions en circulation (en milliers)                      
  Nombre moyen pondéré d'actions en circulation - de base 151 588     151 035     151 423     151 061  
  Nombre moyen pondéré d'actions en circulation - dilué 151 588     151 175     151 423     151 331  
                       
                       
Carnet de commandes par activité             Au
30 septembre
2013  
  Au
31 décembre
2012  
  Services             1 672 500 $   2 151 300 $
  Ensembles             5 050 300     5 747 700  
  Opérations et maintenance             2 272 600     2 234 400  
              8 995 400 $   10 133 400 $
                       
                       
                       
* À compter du 1er janvier 2013, la Société a adopté les modifications à l'IAS 19, qui concerne les avantages du personnel.
Conséquemment, les chiffres comparatifs ont été ajustés conformément à ces modifications. Se référer à la note 2C aux états financiers consolidés intermédiaires résumés non audités de la Société pour de plus amples détails. 

Le Groupe SNC-Lavalin inc. (TSX : SNC) annonce aujourd'hui ses résultats du troisième trimestre et de la période de neuf mois terminée le 30 septembre 2013.

Résultats du troisième trimestre
Au troisième trimestre de 2013, la Société a déclaré une perte nette attribuable aux actionnaires de SNC-Lavalin de 72,7 millions $ (-0,48 $ par action après dilution), comparativement à un résultat net de 114,1 millions $ (0,75 $ par action après dilution) au troisième trimestre de 2012.

La Société a déclaré une perte nette excluant les Investissements - concessions d'infrastructure (ICI) de 128,4 millions $, comparativement à un résultat net de 83,2 millions $ au troisième trimestre de 2012, reflétant principalement une perte d'exploitation dans le secteur Infrastructures et environnement, principalement attribuable à des révisions défavorables des prévisions des coûts pour certains contrats du passé à prix forfaitaire non rentables, particulièrement dans le milieu hospitalier et le secteur routier. Cette variation était également attribuable à un apport moins élevé du secteur Énergie, surtout en raison des révisions défavorables des prévisions des coûts de certains contrats, notamment un en Afrique du Nord, ainsi qu'à un apport moins élevé du secteur Mines et métallurgie, principalement attribuable à l'incidence du fléchissement accru des marchés des produits de base.

De plus, principalement en raison des décisions et des mesures prises récemment en lien avec la mise en œuvre de la réorganisation européenne annoncée précédemment, la Société a enregistré des coûts de restructuration et une dépréciation du goodwill totalisant 68,2 millions $ (62,4 millions $ après impôts) au cours du trimestre. Cette réorganisation vise à améliorer l'efficacité et la compétitivité de ces activités dans cette région et de ses offres de services connexes par secteur d'activité.

Le résultat net provenant des ICI a augmenté pour s'établir à 55,7 millions $, comparativement à 30,9 millions $ au trimestre terminé le 30 septembre 2012, principalement en raison d'un dividende reçu plus élevé provenant de l'Autoroute 407 et d'un résultat net plus élevé provenant d'AltaLink.

Les produits se sont établis à 1,9 milliard $ au troisième trimestre de 2013, soit un niveau comparable à celui du troisième trimestre de 2012.

Résultats du cumul annuel
Pour la période de neuf mois terminée le 30 septembre 2013, la Société a déclaré une perte nette attribuable aux actionnaires de SNC-Lavalin de 56,8 millions $ (-0,37 $ par action après dilution), comparativement à un résultat net de 212,1 millions $ (1,40 $ par action après dilution) pour la période correspondante de 2012.

La Société a déclaré une perte nette excluant les ICI de 214,5 millions $, comparativement à un résultat net de 125,6 millions $ pour les neuf premiers mois de 2012, reflétant principalement des pertes d'exploitation dans les secteurs Infrastructures et environnement, et Pétrole et gaz, des coûts de restructuration et une dépréciation du goodwill liés à l'Europe, ainsi qu'un apport moins élevé du secteur Mines et métallurgie, en partie contrebalancés par un apport plus élevé du secteur Énergie. La perte d'exploitation dans le secteur Infrastructures et environnement pour la période de neuf mois terminée le 30 septembre 2013 était surtout attribuable aux révisions défavorables des prévisions des coûts décrites ci-dessus, mais comprenait aussi une provision pour risque de 47,0 millions $ enregistrée au deuxième trimestre de 2013, à la suite d'une tentative inattendue de retrait de ce montant en vertu de lettres de crédit au titre d'un projet en Libye, ainsi que des coûts supplémentaires d'environ 32 millions $ constatés au premier trimestre de 2013 au titre d'un projet hospitalier d'envergure. La perte d'exploitation dans le secteur Pétrole et gaz pour les neuf premiers mois de 2013 était principalement attribuable à une perte de 70,1 millions $ enregistrée au deuxième trimestre de 2013, ainsi qu'à une révision défavorable des prévisions des coûts au troisième trimestre de 2013, toutes deux en lien avec un contrat à prix forfaitaire en Algérie.

Le résultat net provenant des ICI a augmenté pour s'établir à 157,7 millions $, comparativement à 86,5 millions $ pour la période de neuf mois terminée le 30 septembre 2012, en raison surtout d'un résultat net plus élevé provenant de Shariket Kahraba Hadjret En Nouss S.p.A., de dividendes reçus plus élevés provenant de l'Autoroute 407, ainsi que d'un résultat net plus élevé provenant d'AltaLink.

Pour la période de neuf mois terminée le 30 septembre 2013, les produits se sont établis à 5,8 milliards $, soit un niveau comparable à la période correspondante de 2012.

La trésorerie et les équivalents de trésorerie ont totalisé 0,8 milliard $ au 30 septembre 2013, un niveau comparable à celui à la fin de juin 2013, comparativement à 1,2 milliard $ au 31 décembre 2012.

Le carnet de commandes a totalisé 9,0 milliards $ à la fin de septembre 2013, comparativement à 10,1 milliards $ à la fin de décembre 2012, reflétant principalement une diminution dans les secteurs Énergie, et Mines et métallurgie.

« Les décisions que nous avons prises au troisième trimestre étaient certes difficiles, mais nécessaires », a déclaré Robert G. Card, président et chef de la direction, Groupe SNC-Lavalin inc. « L'impact du plus récent exercice approfondi d'évaluation et d'analyse de nos projets en cours ainsi que la mise en œuvre de notre programme de mondialisation devraient réduire la volatilité de nos résultats futurs et ramener nos frais de vente, généraux et administratifs (FVGA) aux niveaux des années passées. »

« Malgré les répercussions négatives observées au troisième trimestre, il est important de souligner que notre portefeuille d'ICI a continué de bien performer. Par ailleurs, nous avons fait de beaux progrès pour stabiliser nos FVGA au niveau de 2012, annoncé la nomination de hauts dirigeants clés et décroché des contrats dans nos secteurs prioritaires des ressources. Nous avons aussi réalisé des avancées notables dans la mise en œuvre de notre plan stratégique, surtout en ce qui concerne le rééquilibrage de notre portefeuille d'ICI; en effet, nous avons annoncé une entente visant la vente de notre participation minoritaire dans la centrale Astoria II et amorcé un processus visant la vente d'une participation en capitaux propres dans AltaLink. Les questions à régler chez SNC-Lavalin ne sont pas simples, mais nous progressons rapidement dans le but d'améliorer le rendement de la Société et d'établir des assises solides pour favoriser notre croissance future », a ajouté M. Card.

Perspectives pour 2013
La Société maintient ses perspectives déjà annoncées pour 2013, dans lesquelles le résultat net prévu pour 2013 devrait se situer entre 10 millions $ et 50 millions $. Cette prévision est principalement fondée sur (i) la prévision selon laquelle les secteurs Infrastructures et environnement, et Pétrole et gaz continueront de poser des défis pendant tout l'exercice 2013, et le secteur Mines et métallurgie continuera d'être touché par le fléchissement des marchés des produits de base, tandis que les secteurs Énergie et ICI fourniront les apports les plus importants au résultat net; (ii) les prévisions des coûts liés à l'engagement actuel de la Société envers les questions de conformité, ainsi qu'à l'amélioration et à la consolidation de ses processus dans toute l'organisation; (iii) les frais additionnels découlant des décisions et des mesures prises récemment en lien avec la mise en œuvre d'une réorganisation européenne; (iv) les produits que devrait générer la vente de 66 % de la participation minoritaire de la Société dans la centrale Astoria II; et (v) les hypothèses et la méthode décrites dans le rapport de gestion de 2012 de la Société, sous la rubrique « Comment nous établissons le budget et nos prévisions à l'égard des résultats ». Ces perspectives pour 2013 devraient être lues en parallèle avec la rubrique « Énoncés prospectifs » ci-dessous et sont assujetties aux risques et aux incertitudes résumés dans celle-ci, qui sont décrits plus en détail dans les documents d'information publiés par la Société.

Dividendes trimestriels
Le conseil d'administration a déclaré aujourd'hui un dividende en espèces de 0,23 $ par action, payable le 29 novembre 2013 aux actionnaires inscrits le 15 novembre 2013. Ce dividende est un « dividende déterminé » aux fins de l'impôt sur le résultat.

À propos de SNC-Lavalin
SNC-Lavalin est l'un des plus importants groupes d'ingénierie et de construction au monde, et un acteur majeur en matière de propriété d'infrastructures et de services d'exploitation et d'entretien. Fondée en 1911, SNC-Lavalin a des bureaux dans tout le Canada et dans plus de 40 autres pays, et exerce actuellement ses activités dans une centaine de pays. www.snclavalin.com

Énoncés prospectifs

Dans le présent communiqué de presse et ci-après, le terme « Société » ou le terme « SNC-Lavalin » désigne, selon le contexte, le Groupe SNC-Lavalin inc. et toutes ou certaines de ses filiales ou coentreprises, ou le Groupe SNC-Lavalin inc. ou l'une ou plusieurs de ses filiales ou coentreprises.

Les énoncés contenus dans le présent communiqué de presse faisant état des budgets, des estimations, des attentes, des prévisions, des objectifs, des prédictions, des projections pour l'avenir ou des stratégies de la Société ou de la direction peuvent être des « énoncés prospectifs » et peuvent être signalés par l'utilisation de verbes tels que « anticiper », « s'attendre à », « cibler », « croire », « devoir », « espérer », « estimer », « évaluer », « planifier », « pouvoir », « présumer », « prévoir » ou « projeter », ainsi que par l'emploi du conditionnel ou du futur, que la tournure soit négative ou positive et quelle que soit la variante utilisée. Les énoncés prospectifs incluent également toutes les autres affirmations qui ne s'appuient pas sur des faits historiques. Tous ces énoncés prospectifs sont formulés conformément aux règles refuges des lois sur les valeurs mobilières canadiennes applicables. La Société met en garde le lecteur que ces énoncés prospectifs, de par leur nature même, comportent des risques et des incertitudes, et que les actions et/ou les résultats réels de la Société pourraient différer substantiellement de ceux contenus explicitement ou implicitement dans de tels énoncés prospectifs, ou pourraient avoir une incidence sur le degré avec lequel une projection particulière se réalisera. Les énoncés prospectifs sont présentés dans le but d'assister les investisseurs et autres personnes dans la compréhension de certains éléments clés des objectifs, priorités stratégiques, attentes et plans actuels de la Société, ainsi que pour leur permettre d'avoir une meilleure compréhension des activités de la Société ainsi que de l'environnement dans lequel elle prévoit exercer ses activités. Les lecteurs sont mis en garde que de telles informations peuvent ne pas être appropriées pour d'autres usages.

Les perspectives pour 2013 dont il est fait mention dans le présent communiqué de presse constituent de l'information prospective; elles ont été établies selon la méthode décrite dans le rapport de gestion 2012 de la Société à la rubrique « Comment nous établissons le budget et nos prévisions à l'égard des résultats », et sont assujetties aux risques et aux incertitudes décrits dans les documents d'information publiés par la Société. Les perspectives pour 2013 ont pour objet de fournir au lecteur une indication des attentes de la direction, à la date du présent communiqué de presse, concernant le rendement financier futur de la Société, mais le lecteur doit savoir que ces renseignements peuvent ne pas convenir à d'autres fins.

Les énoncés prospectifs formulés dans le présent communiqué de presse sont basés sur certaines hypothèses qui sont jugées raisonnables par la Société en date de ce communiqué. Les hypothèses sont posées tout au long du rapport de gestion 2012 de la Société (particulièrement, dans les sections intitulées « Jugements comptables critiques et sources principales d'incertitudes relatives aux estimations » et « Comment nous analysons et présentons nos résultats » du rapport de gestion 2012 de la Société), et ont été mises à jour dans le rapport de gestion du troisième trimestre 2013 de la Société. De plus, les présentes perspectives pour 2013 reposent sur l'hypothèse que les montants précédemment divulgués en ce qui a trait à une réclamation en Algérie et à la tentative de retrait en vertu d'une lettre de crédit en Libye ne feront pas l'objet d'un renversement. Si ces hypothèses s'avèrent inexactes, les résultats réels de la Société pourraient différer substantiellement de ceux contenus explicitement ou implicitement dans de tels énoncés prospectifs. De plus, des facteurs de risque importants pourraient faire en sorte que les hypothèses et estimations de la Société s'avèrent inexactes, et que les actions ou les résultats réels de la Société diffèrent substantiellement de ceux contenus explicitement ou implicitement dans de tels énoncés prospectifs. Ces risques incluent, sans s'y limiter : (a) si la Société est incapable de mener à bien son nouveau plan stratégique, cela pourrait avoir une incidence défavorable sur ses activités et ses résultats d'exploitation; (b) l'issue des réclamations et litiges en cours et futurs pourrait avoir une incidence défavorable importante sur les activités, la situation financière et les résultats d'exploitation de la Société; (c) la Société est assujettie à des enquêtes en cours qui pourraient avoir une incidence défavorable sur ses activités, ses résultats d'exploitation ou sa réputation et qui pourraient l'exposer à des sanctions, à des amendes ou à des pénalités pécuniaires dont certaines pourraient être importantes; (d) toute nouvelle réglementation pourrait avoir une incidence défavorable importante sur les résultats de la Société, et l'inconduite ou le non-respect des lois anticorruption ou autres lois ou règlements gouvernementaux par un employé, un agent ou un partenaire pourrait nuire à la réputation de la Société, réduire ses produits et son résultat net, et l'exposer à des actions coercitives en matière civile et criminelle; (e) une dévaluation de l'image publique de la Société pourrait influer sur sa capacité à se voir attribuer des projets dans l'avenir; (f) les contrats à prix forfaitaire ou l'incapacité de la Société à respecter l'échéancier contractuel ou les exigences de rendement peuvent accroître la volatilité et l'imprévisibilité de ses produits et de sa rentabilité; (g) les produits et la rentabilité de la Société dépendent en grande partie de l'obtention de nouveaux contrats, facteur sur lequel la Société n'a aucune influence directe, et l'incertitude quant au moment auquel les contrats sont octroyés pourrait avoir une incidence défavorable sur la capacité de la Société à faire correspondre la taille de son effectif à ses besoins contractuels; (h) le carnet de commandes de la Société est assujetti à des ajustements et à des annulations imprévus, y compris en vertu de clauses de « résiliation pour raisons de commodité », et ne donne aucune garantie quant aux produits ou à la rentabilité futurs de la Société; (i) SNC-Lavalin est un fournisseur de services auprès d'organismes publics et les contrats conclus avec les gouvernements l'exposent à certains risques; (j) les activités mondiales de la Société sont exposées à divers risques et diverses incertitudes, y compris des environnements politiques défavorables, des économies étrangères faibles et le risque de change; (k) les investissements de la Société dans les ICI comportent des risques pouvant avoir des répercussions défavorables; (l) la Société dépend de tierces parties pour réaliser bon nombre de ses contrats; (m) les coentreprises et les partenariats dans lesquels s'engage la Société l'exposent à des risques et à des incertitudes, dont bon nombre sont indépendants de sa volonté; (n) la concurrence dans les marchés où la Société est présente pourrait avoir des répercussions défavorables sur ses activités; (o) les activités exercées par la Société dans le cadre de l'exécution d'un projet peuvent engager sa responsabilité professionnelle ou sa responsabilité pour des services déficients; (p) la Société pourrait être assujettie à des indemnités et à des pénalités pécuniaires relativement aux rapports et aux opinions techniques et professionnelles qu'elle fournit; (q) la Société pourrait ne pas disposer d'une protection d'assurance suffisante pour répondre à ses besoins; (r) le personnel de la Société travaille sur des projets qui peuvent être dangereux par nature et le défaut de maintenir la sécurité sur le lieu de travail pourrait entraîner des pertes importantes et/ou une incapacité à se voir attribuer des projets dans l'avenir; (s) l'incapacité de la Société à attirer et à retenir du personnel compétent pourrait avoir des répercussions défavorables sur ses activités; (t) les arrêts de travail, les négociations syndicales et autres questions relatives à la main-d'œuvre pourraient avoir des répercussions défavorables sur la Société; (u) la Société s'appuie sur des systèmes et des données informatiques dans le cadre de ses activités; une défaillance relative à la disponibilité ou la sécurité des systèmes informatiques ou à la sécurité des données de la Société pourrait avoir des répercussions défavorables sur ses activités et ses résultats d'exploitation; (v) toute acquisition ou autre investissement peut être assorti de risques et incertitudes; (w) une dégradation ou un affaiblissement de la situation financière de la Société, y compris de sa position de trésorerie nette, pourrait avoir une incidence défavorable significative sur ses activités et ses résultats d'exploitation; ( x ) la Société pourrait avoir des besoins en fonds de roulement importants qui, s'ils ne sont pas financés, pourraient avoir des répercussions défavorables sur ses activités, sa situation financière et ses flux de trésorerie; (y) l'incapacité des clients de SNC-Lavalin de s'acquitter de leurs obligations en temps opportun pourrait avoir des répercussions défavorables sur la Société; (z) la Société pourrait être tenue de déprécier une partie de son goodwill, et elle pourrait aussi être tenue de diminuer ou de radier la valeur de certains de ses actifs ou de ses investissements, ce qui, selon l'une ou l'autre éventualité, pourrait avoir une incidence défavorable importante sur les résultats d'exploitation et la situation financière de la Société; (aa) la conjoncture économique mondiale pourrait avoir des répercussions sur les clients, les partenaires, les sous-traitants et les fournisseurs de la Société et avoir une incidence significative sur son carnet de commandes, ses produits, son résultat net et sa capacité d'obtenir et de maintenir du financement; (bb) les fluctuations dans les prix des marchandises peuvent avoir une incidence sur les décisions d'investissement des clients et, par conséquent, exposer la Société à des risques d'annulation, de retard dans les travaux en cours, ou de changement dans l'échéancier et le financement des nouveaux contrats, et avoir des répercussions sur les coûts des projets de la Société; (cc) les limites inhérentes au cadre de contrôle de la Société pourraient donner lieu à des anomalies significatives à l'égard de l'information financière, et; (dd) les lois et règlements en matière d'environnement exposent la Société à certains risques, peuvent accroître ses coûts et ses obligations et influer sur la demande pour ses services. La Société met en garde le lecteur que la liste des facteurs qui précèdent n'est pas exhaustive. Pour plus d'information sur les risques et incertitudes, et sur les hypothèses qui feraient en sorte que les résultats réels de la Société diffèrent des attentes actuelles, se reporter respectivement aux sections « Risques et incertitudes », « Comment nous analysons et présentons nos résultats », et « Jugements comptables critiques et sources principales d'incertitudes relatives aux estimations » du rapport de gestion 2012 de la Société, qui ont été mises à jour dans le rapport de gestion du troisième trimestre 2013 de la Société.

Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse reflètent les attentes de la Société en date de ce dernier et sont sujets à changement après cette date. La Société ne s'engage nullement à actualiser publiquement ou à réviser ces énoncés prospectifs, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d'événements futurs ou autres, sauf si les lois ou les règlements applicables l'exigent.

Il est possible de consulter les états financiers consolidés et le rapport de gestion de SNC-Lavalin, ainsi que d'autres documents financiers pertinents, dans la section « Investisseurs » du site Web de la Société au www.snclavalin.com. Ces documents et d'autres rapports de la Société sont également accessibles sur le site Web tenu par les Autorités canadiennes en valeurs mobilières au www.sedar.com.

 

 

 

 

 

SOURCE : SNC-Lavalin

Renseignements :

Investisseurs : 

Denis Jasmin
Vice-président,
Relations avec les investisseurs
514 393-8000, poste 57553
denis.jasmin@snclavalin.com 

Médias :

Leslie Quinton
Vice-présidente principale,
Communications mondiales d'entreprise
514 393-8000, poste 57354
leslie.quinton@snclavalin.com 



FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.