Sleep Country Canada annonce un rendement record au premier trimestre de 2016, notamment une hausse du BAIIA d'exploitation de 34,4 %, et une croissance des ventes des magasins comparables de 11,7 %

Croissance des ventes des magasins comparables pour un 11e trimestre consécutif

TORONTO, le 10 mai 2016 /CNW/ - Sleep Country Canada Holdings Inc. (« Sleep Country » ou la « société ») (TSX : ZZZ), le principal détaillant spécialisé dans la vente de matelas au Canada, a annoncé aujourd'hui des résultats financiers records pour le premier trimestre clos le 31 mars 2016 grâce à une croissance soutenue des ventes des magasins comparables et à l'ouvertures de quatre magasins.  

Faits saillants du premier trimestre

  • Les produits d'exploitation ont augmenté de 17,1 %, passant de 91,6 millions de dollars au premier trimestre de 2015 à 107,3 millions de dollars.
  • La croissance des ventes des magasins comparables (la « CVMC ») a été de 11,7 %, comparativement à 10,5 % au premier trimestre de 2015.
  • La marge brute a augmenté de 19,9 %, passant de 22,2 millions de dollars ou 24,3 % des ventes au premier trimestre de 2015 à 26,6 millions de dollars ou 24,8 % des ventes.
  • Le BAIIA d'exploitation1 a augmenté de 34,4 %, passant de 10,7 millions de dollars ou 11,7 % des ventes au premier trimestre de 2015 à 14,4 millions de dollars ou 13,4 % des ventes.
  • Le bénéfice net ajusté1 a connu une augmentation de 27,9 %, passant de 5,9 millions de dollars au premier trimestre de 2015 à 7,5 millions de dollars.
  • Le résultat par action ajusté1 a augmenté de 27,7 %, passant de 0,16 $ au premier trimestre de 2015 à 0,20 $.
  • Ouverture de quatre magasins et rénovation de cinq autres magasins.

1 Voir la rubrique sur les mesures non conformes aux IFRS du présent communiqué.

Déclaration de dividende
Le 10 mai 2016, le conseil d'administration a déclaré un dividende de 0,13 $ par action ordinaire de la société, payable le 30 mai 2016 aux actionnaires inscrits le 20 mai 2016 à la fermeture des bureaux. Ce dividende est désigné comme étant un « dividende déterminé » aux fins de l'impôt canadien.

Remarques du chef de la direction
« Sleep Country a commencé l'exercice 2016 avec une performance financière robuste, reflet des avantages que nous apportent notre position de principal détaillant spécialisé dans la vente de matelas au Canada, notre modèle de gestion efficace et l'importance constante que nous accordons au service à la clientèle, affirme David Friesema, chef de la direction. Les ventes des magasins comparables ont augmenté pour un 11e trimestre consécutif, cette fois de 11,7 % par rapport au premier trimestre de l'exercice précédent. Les clients ont continué de bien réagir à notre stratégie de marchandisage, les ventes de matelas ayant augmenté de 13,7 % et les ventes d'accessoires, de 31,8 % comparativement au premier trimestre de l'exercice précédent. Nous avons ouvert 4 magasins, pour un total de 228 à l'échelle nationale, et nous avons rénové 5 autres magasins pour les harmoniser avec notre conception améliorée, ce qui, à notre avis, a également contribué à la croissance des ventes des magasins comparables. Comme ces résultats le démontrent, les éléments fondamentaux de notre entreprise demeurent solides. »

Résultats financiers du premier trimestre
Les produits d'exploitation du premier trimestre ont augmenté de 17,1 %, passant de 91,6 millions de dollars au premier trimestre de 2015 à 107,3 millions de dollars. Cette hausse est principalement attribuable à l'augmentation de 11,7 % de la CVMC et a également été favorisée par l'ajout de 13 magasins en 2015 et de 4 magasins au cours du premier trimestre de 2016. La croissance que la société a connue d'un exercice à l'autre est attribuable à une augmentation de 13,7 % des ventes de matelas (qui sont passées de 74,3 millions de dollars au premier trimestre de 2015 à 84,5 millions de dollars) et à une augmentation de 31,8 % des ventes d'accessoires (qui sont passées de 17,3 millions de dollars au premier trimestre de 2015 à 22,8 millions de dollars). L'industrie du matelas est touchée par les variations saisonnières. En moyenne, au cours des trois derniers exercices, Sleep Country a généré 21 % de son chiffre d'affaires annuel au premier trimestre, 23 % au deuxième trimestre, 31 % au troisième trimestre et 25 % au quatrième trimestre.

Au premier trimestre, la marge brute a augmenté de 19,9 %, passant de 22,2 millions de dollars ou 24,3 % des ventes au premier trimestre de 2015 à 26,6 millions de dollars ou 24,8 % des ventes. L'augmentation de la marge brute résulte d'une combinaison de trois facteurs : la baisse de la rémunération du personnel des ventes et de la distribution, qui est passée de 17,9 % des ventes au premier trimestre de 2015 à 17,4 % des ventes; la baisse des frais d'occupation des magasins, qui sont passés de 11,8 % des ventes au premier trimestre de 2015 à 10,9 % des ventes en raison de l'amélioration de l'effet de levier; et l'augmentation du coût des stocks et des autres charges directement liées aux stocks, après déduction des ristournes consenties par les fournisseurs, qui sont passés de 45,1 % des ventes au premier trimestre de 2015 à 45,7 % des ventes.

Le BAIIA d'exploitation1 au premier trimestre a augmenté de 34,4 %, passant de 10,7 millions de dollars ou 11,7 % des ventes il y a un an, à 14,4 millions de dollars ou 13,4 % des ventes. Ces résultats sont largement attribuables à la forte augmentation des produits d'exploitation que la société a connue d'un exercice à l'autre ainsi qu'à l'amélioration des marges brutes et à l'optimisation de l'affectation des frais généraux et des frais d'administration. Au total, les frais généraux et les frais d'administration ont augmenté de 0,5 million de dollars ou 4,4 %, passant de 11,9 millions de dollars au premier trimestre de 2015 à 12,5 millions de dollars au premier trimestre de 2016; toutefois, exprimés sous forme de pourcentage des ventes, ils ont diminué, passant de 13,0 % au premier trimestre de 2015 à 11,6 % au premier trimestre de 2016. L'augmentation des frais généraux et des frais d'administration découle principalement des coûts plus élevés propres aux entités ouvertes, de la mise en œuvre d'un nouveau plan incitatif à long terme, de l'augmentation des salaires, des honoraires, des frais liés aux technologies de l'information et des frais d'occupation des entrepôts, mais cette augmentation a été compensée par une baisse prévue des frais de publicité attribuable à la décision de reporter certaines dépenses à des trimestres plus occupés selon la saison.

Le bénéfice net ajusté1 a connu une augmentation de 27,9 % au premier trimestre de 2016, passant de 5,9 millions de dollars (0,16 $ par action) il y a un an, à 7,5 millions de dollars (0,20 $ par action) en raison d'une augmentation du BAIIA d'exploitation1 et d'une baisse des frais financiers, compensées en partie par l'augmentation des impôts sur les résultats. Le bénéfice net du premier trimestre s'est établi à 7,3 millions de dollars (0,19 $ par action), comparativement à une perte de 17,7 millions de dollars (perte de 1,09 $ par action) au premier trimestre de 2015. Le rendement du premier trimestre de 2016 s'explique par une augmentation du BAIIA1 et une baisse des frais financiers, compensées en partie par une augmentation des impôts sur les résultats.

Résultats comparatifs 2015
La société a réalisé un premier appel public à l'épargne (le « PAPE ») le 16 juillet 2015; par conséquent, les résultats financiers comparatifs des périodes antérieures sont ceux de la société en exploitation, à savoir Sleep Country Canada Inc., avant que Sleep Country Canada Holdings Inc. ne l'acquière dans le cadre des opérations préalables au PAPE. En 2015, dans le cadre du PAPE, la société a effectué un certain nombre d'opérations ponctuelles sans effet sur la trésorerie ayant trait à la structure de l'entreprise qui existait avant le PAPE ainsi qu'à d'autres éléments non récurrents au moment du PAPE.

Perspectives
Grâce à la notoriété de sa marque auprès des consommateurs, à son réseau grandissant de magasins, à une réputation d'excellence pour son service à la clientèle et à des liens étroits avec ses fournisseurs, Sleep Country estime qu'elle est tout à fait en mesure de poursuivre sa croissance et son expansion dans ses marchés existants.

« Nous sommes d'avis que Sleep Country est bien positionnée pour continuer à augmenter ses produits d'exploitation, sa rentabilité et ses flux de trésorerie, a déclaré M. Friesema. Afin de produire ces résultats, nous poursuivrons l'application rigoureuse de notre plan d'exploitation éprouvé. Plus particulièrement, nous nous efforcerons d'ajouter de 8 à 12 magasins chaque année dans nos marchés existants et dans de nouveaux marchés, de stimuler la CVMC en investissant dans la publicité et dans la formation en vente, de rénover de 15 à 20 magasins chaque année afin de les harmoniser avec nos paramètres de conception améliorée, et d'accroître notre gamme d'accessoires. Par la mise en œuvre de notre plan, nous estimons être en mesure de respecter nos engagements, à la fois envers les consommateurs, en leur offrant une expérience de magasinage agréable, et envers les actionnaires, en créant de la valeur. »

Conférence téléphonique
David Friesema, chef de la direction, tiendra une conférence téléphonique pour les analystes et les investisseurs le mercredi 11 mai 2016 à 9 h (HE). Les numéros à composer pour la conférence sont les suivants : 888‑231‑8191 ou 647‑427‑7450. Cette conférence téléphonique sera enregistrée, et il sera possible de l'écouter jusqu'au 18 mai 2016. Pour écouter l'enregistrement, composez le 855‑859‑2056 ou le 416‑849‑0833 et utilisez le code d'accès 69352034.

À propos de Sleep Country
Sleep Country est le principal détaillant de matelas au Canada et le seul détaillant spécialisé dans les matelas avec une présence pancanadienne. Sleep Country exerce ses activités de vente au détail de matelas sous deux bannières, soit « Dormez‑vous? », le plus important détaillant de matelas au Québec, et « Sleep Country Canada », le plus important détaillant de matelas dans le reste du Canada. Au 31 mars 2016, Sleep Country comptait 228 magasins et 17 centres de distribution au Canada. Étant donné que tous ses établissements sont des magasins d'entreprise, Sleep Country est en mesure de créer et de maintenir une culture fortement axée sur le service à la clientèle et d'offrir ainsi à ses clients un service en magasin et un service de livraison constants et de qualité supérieure.

Mesures financières non conformes aux IFRS
Le présent communiqué renvoie à certaines mesures qui ne sont pas reconnues selon les IFRS et n'ont pas de sens normalisé prescrit par les IFRS. Ces mesures ne sont donc probablement pas comparables à des mesures analogues que présentent d'autres sociétés. Ces mesures sont fournies en complément des mesures conformes aux IFRS et permettent de mieux comprendre les résultats d'exploitation de la société du point de vue de la direction. Par conséquent, il ne faut pas les considérer hors contexte ni comme se substituant à l'information financière que la société présente conformément aux IFRS. La société utilise des mesures non conformes aux IFRS telles que la « croissance des ventes des magasins comparables » ou « CVMC », le « BAIIA », le « BAIIA d'exploitation » et le « bénéfice net ajusté » pour fournir aux investisseurs des mesures supplémentaires de son rendement en matière d'exploitation et faire ressortir, pour ses activités, des tendances que pourraient ne pas révéler les mesures financières conformes aux IFRS. La société est également d'avis que les analystes en valeurs mobilières, les investisseurs et d'autres parties intéressées utilisent souvent des mesures non conformes aux IFRS pour évaluer les émetteurs. La direction de la société se sert aussi des mesures non conformes aux IFRS pour faciliter la comparaison du rendement en matière d'exploitation d'une période à l'autre, préparer les budgets d'exploitation annuels, faire des prévisions et déterminer les divers éléments de la rémunération de la direction. Il y a lieu de se reporter au rapport de gestion de la société pour le premier trimestre 2016, que l'on trouvera sur SEDAR, au www.sedar.com, pour le rapprochement de ces mesures non conformes aux IFRS avec les mesures conformes aux IFRS comparables.

Information prospective
Certains renseignements figurant dans le présent communiqué comportent de l'information prospective ou des énoncés prospectifs qui reflètent le point de vue actuel de la direction en ce qui concerne les objectifs, les plans, les buts, les stratégies, les résultats d'exploitation, le rendement financier et le rendement en matière d'exploitation, les perspectives et les occasions de la société. On reconnaît l'information prospective et les énoncés prospectifs à l'utilisation d'expressions ou de mots tels que « peuvent », « pourraient », « pourront », « s'attendre à », « avoir l'intention de », « estimer », « prévoir » ou « être d'avis » ainsi que d'autres mots ou expressions similaires. L'information prospective et les énoncés prospectifs ne doivent pas être considérés comme des garanties d'événements, de rendements ou de résultats futurs et ne constituent pas forcément des indications exactes quant à la question de savoir si ou à quel moment de tels événements, rendements ou résultats se produiront. Tous les renseignements figurant dans le présent communiqué qui contiennent de l'information prospective ou des énoncés prospectifs sont présentés sous réserve de la présente mise en garde.

L'information prospective et les énoncés prospectifs sont fondés sur les renseignements accessibles à la direction au moment de la formulation de cette information ou de ces énoncés et reflètent les estimations, les opinions et les hypothèses sous‑jacentes de la direction ainsi que la bonne foi de la direction en ce qui concerne les stratégies, les perspectives, les événements, le rendement et les résultats futurs, et sont exposés aux risques et aux incertitudes qui accompagnent généralement toute attente future. Ces risques et incertitudes comprennent, sans toutefois s'y limiter, ceux qui sont décrits dans la notice annuelle 2015 de la société qui a été déposée le 24 février 2016. Un exemplaire de la notice annuelle est accessible sous le profil de la société sur le site Internet de SEDAR, au www.sedar.com. D'autres risques et incertitudes non connus à l'heure actuelle de la société ou que la société considère actuellement comme étant de moindre importance pourraient également avoir une incidence défavorable sur la société.

Les lecteurs sont priés d'analyser avec soin les risques, les incertitudes et les hypothèses lorsqu'ils évaluent l'information prospective et les énoncés prospectifs et de ne pas s'en remettre sans réserve à une telle information et à de tels renseignements. La société ne s'engage aucunement à mettre à jour cette information prospective ou ces énoncés prospectifs, que ce soit en raison de nouvelles informations, d'événements futurs ou pour quelque autre motif que ce soit, à moins que la législation applicable ne l'y oblige.

SOURCE Sleep Country Canada Holdings Inc. Investor Relations

Renseignements : Robert Masson, Chef des finances, 416.242.4774, robert.masson@sleepcountry.ca

Profil de l'entreprise

Sleep Country Canada Holdings Inc. Investor Relations

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.