Six ministres en France avec le premier ministre - Philippe Couillard doit prêcher par l'exemple et limiter le nombre de ministres qui l'accompagnent

QUÉBEC, le 25 févr. 2015 /CNW Telbec/ - La députée d'Hochelaga-Maisonneuve et porte-parole de l'opposition officielle en matière de relations internationales, Carole Poirier, et le député de Sanguinet et porte-parole pour le Conseil du trésor, Alain Therrien, questionnent le fait que six ministres accompagneront le premier ministre lors de sa prochaine mission en France, dans le cadre de la 18e Rencontre alternée des premiers ministres québécois et français, alors que le gouvernement coupe partout et que l'austérité frappe les familles du Québec. Aujourd'hui en Chambre, les élus ont débattu de la motion à ce sujet déposée hier par Carole Poirier.

« En pleine période d'austérité et de compressions dans tous les services de l'État, notamment dans les délégations du Québec à l'étranger, le premier ministre et six ministres partiront en mission en France. Qu'iront-ils tous faire à Paris et à Bordeaux pendant une semaine? Quels seront les résultats concrets de cette mission? Quel est le programme de cette visite en France qui justifierait la présence de six ministres? », a questionné Carole Poirier.

Rappelons que généralement, seulement un ou deux ministres accompagnent le premier ministre lors de ce type de mission. La participation de six ministres représente une délégation d'environ 20 ou 25 personnes, et ce, sans compter les visites préliminaires à la mission. On peut donc penser que les coûts de cette mission seront probablement de plusieurs centaines de milliers de dollars.

« Les compressions du gouvernement sont nombreuses et elles attaquent le développement local, les régions et les familles de plein fouet. On n'a qu'à penser, par exemple, aux coupes dans l'aide aux devoirs, Secondaire en spectacle, Chapeau, les filles!, les CLD, les CRÉ… Le gouvernement a même joué avec la sécurité des citoyens en restreignant les déplacements des fonctionnaires pour limiter les coûts. La mission à venir, comptant six ministres et le premier ministre, coûtera cher aux contribuables. Mais quels bénéfices en retireront-ils? Philippe Couillard doit prêcher par l'exemple et limiter le nombre de ministres qui l'accompagneront », a déclaré Alain Therrien.

La motion se lit comme suit :

« Que l'Assemblée nationale prenne acte que le gouvernement libéral demande aux familles québécoises de se serrer la ceinture et aux employés du gouvernement de limiter les frais de déplacement, notamment à l'international;

Que l'Assemblée nationale exige du premier ministre qu'il prêche par l'exemple et que la délégation ministérielle prévue en France la semaine prochaine soit limitée au premier ministre accompagné de deux ministres, et non pas au premier ministre accompagné de six ministres. »

« La relation France-Québec est directe et privilégiée, et nous y tenons profondément. Or, en envoyant six ministres, le gouvernement tente de se rattraper pour son absence lors de l'hommage rendu aux victimes de Charlie Hebdo et pour la hausse de 300 % des droits de scolarité pour les étudiants français, notamment. C'est un spectacle maladroit qui coûtera cher, d'autant que si on se fie aux piètres résultats de la mission économique du premier ministre à Davos, il est permis de douter de ses résultats », a conclu Carole Poirier.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Antonine Yaccarini, Attachée de presse, Aile parlementaire du Parti Québécois, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.