Shell lance un projet-pilote d'envergure commerciale sur le traitement des
résidus miniers

CALGARY, le 26 août /CNW/ - Shell Canada a annoncé aujourd'hui le lancement de son projet-pilote d'envergure commerciale de séchage à l'air libre de résidus fins dans le cadre de sa gestion des résidus provenant de ses activités d'exploitation des sables bitumineux.

« Dans notre industrie, tous reconnaissent la nécessité d'améliorer la gestion des résidus résultant de l'exploitation des sables bitumineux, affirme John Abbott, vice-président directeur, secteur du pétrole lourd de Shell. Le défi est d'élaborer et de mettre en œuvre des technologies qui permettent d'accélérer le rythme de la récupération des résidus. Ce projet-pilote constitue une étape vers la réalisation de cet objectif.

« Comme nous sommes relativement nouveaux dans le domaine, nos installations n'ont pas la taille de celles d'autres exploitants et ne sont pas aussi nombreux, mais nous partageons la même volonté d'accélérer le processus de récupération et de limiter le plus possible l'augmentation du nombre de bassins et leur étendue. Nous avons participé très activement à la recherche sur les résidus depuis le début de nos activités d'exploitation, et nous croyons que la technologie de séchage à l'air libre de résidus fins permettrait de produire des dépôts de résidus fins qui s'assèchent et se solidifient après un certain nombre de semaines plutôt après plusieurs décennies. »

Shell travaille avec des membres de l'industrie et des instituts de recherche afin de perfectionner cette technologie, ainsi que d'autres, aussi vite que possible. 

« La question n'est pas de savoir si l'industrie est en mesure de récupérer les résidus ou non, poursuit John Abbott, elle est de savoir si nous pouvons le faire mieux et plus rapidement. Nous croyons que le partenariat est fondamental pour mettre au point des solutions qui nous permettront d'accélérer le processus de récupération et de répondre aux attentes énoncées dans la Directive 74 de l'Energy Resources Conservation Board [ERCB]. Nous travaillons activement à promouvoir une plus grande collaboration au sein de l'industrie dans ce domaine, et Shell communiquera ouvertement les résultats de son projet-pilote aux acteurs de l'industrie, au milieu universitaire, aux organismes de réglementation et aux autres parties intéressées à trouver des solutions de mise en valeur des résidus. »

Le 6 août 2010, Shell a reçu l'approbation de l'ERCB pour mettre en œuvre son projet de séchage à l'air libre de résidus fins. Le projet-pilote est mené à la mine de la rivière Muskeg de Shell. L'installation couvre une superficie de plus de 0,3 kilomètres carrés (75 acres). Au terme du projet, on s'attend à obtenir un dépôt de quelque 250 000 tonnes. 

Le séchage à l'air libre de résidus fins a d'abord été testé au bassin de résidus expérimental de Shell à la mine de la rivière Muskeg. Ce projet-pilote d'envergure commerciale constitue l'étape suivante de la mise au point de cette technologie novatrice. Nous espérons que ce projet de séchage à l'air libre de résidus fins s'ajoutera à la liste des autres technologies que nous proposons, comme industrie, pour relever le défi que présentent les résidus.

Dans le cadre du séchage à l'air libre de résidus fins, une grande barge recueille les résidus fins mûrs des bassins de décantation, qui sont ensuite transférés dans une zone d'assèchement. Les résidus fins mûrs sont alors mélangés à des floculants - c'est-à-dire à des agents chimiques qui aident les fines particules d'argile contenues dans les résidus fins mûrs à s'agglomérer - et disposés sur une surface à angle afin d'accélérer l'assèchement de l'argile. L'eau s'écoule sur la pente jusqu'à une zone de collecte, d'où elle est retournée au bassin de résidus extérieur pour servir à nouveau au processus d'extraction. Enfin, les dépôts résiduels sont asséchés encore davantage pour répondre aux normes de solidité et aux exigences de récupération.

Le séchage à l'air libre de résidus fins pourrait servir à traiter les résidus provenant à la fois des activités actuelles de Shell à la mine de la rivière Muskeg, mais aussi de ses activités futures à la mine Jackpine.

Le projet d'exploitation des sables bitumineux de l'Athabasca (PSBA) est une coentreprise de Shell Canada Énergie (60 %), Chevron Canada Limited (20 %) et Marathon Oil Sands L.P. (20 %). Le PSBA comprend la mine de la rivière Muskeg et l'usine de valorisation de Scotford. La capacité de production atteint 155 000 barils par jour.

Présente au Canada depuis 1911, Shell emploie environ 8 000 personnes à l'échelle du pays. La Société figure parmi les grandes entreprises de fabrication, de distribution et de mise en marché de produits pétroliers raffinés. Elle produit du gaz naturel, des liquides extraits du gaz naturel et du bitume. Elle est aussi le plus grand producteur de soufre au Canada. Shell est une des sociétés de mise en valeur des sables bitumineux au pays; elle gère le projet d'exploitation des sables bitumineux de l'Athabasca pour le compte de ses partenaires en coentreprise. Pour d'autres renseignements, consultez www.shell.ca.

Royal Dutch Shell plc, société enregistrée en Angleterre et au Pays de Galles, est cotée à la Bourse de Londres, à celle d'Amsterdam et à celle de New York. Son siège est situé à La Haye, aux Pays-Bas. Présentes dans plus de 100 pays et territoires, les sociétés du groupe Shell se consacrent à l'exploration et à la production pétrolière et gazière, à la production et la commercialisation du gaz naturel liquéfié et du GTL (Gas to Liquids) et à la fabrication, la commercialisation et la distribution de produits pétroliers et chimiques; elles sont également actives dans les projets d'énergies renouvelables. Pour d'autres renseignements, consultez www.shell.com.

Mise en garde

Les sociétés dans lesquelles Royal Dutch Shell plc possède une participation directe ou indirecte sont des entités distinctes. Dans le présent communiqué, les termes et expressions « Shell », « groupe Shell » et « Royal Dutch Shell » sont parfois utilisés par commodité pour faire référence à Royal Dutch Shell plc et à ses filiales, en général. De même, les termes « nous », « notre » et « nos » sont également employés lorsqu'il est question de filiales en général ou de ceux qui travaillent pour ces filiales. Ces termes et expressions sont aussi utilisés lorsqu'il n'y a pas lieu de désigner une ou des sociétés en particulier. Aux fins du présent communiqué, les termes et expressions « filiales », « filiales de Shell » et « sociétés de Shell » sont utilisés pour désigner les sociétés sur lesquelles Royal Dutch Shell exerce son contrôle, directement ou indirectement, du fait qu'elle détient la majorité des droits de vote ou le droit d'exercer une influence déterminante.

Les sociétés dans lesquelles Shell exerce une influence notable, mais qu'elle ne contrôle pas, sont désignées comme des « sociétés associées » ou des « associés », et les sociétés dans lesquelles Shell exerce un contrôle conjoint sont désignées comme des « entités sous contrôle conjoint ». Dans le present communiqué, les associés et les entités sous contrôle conjoint sont également désignés comme des « investissements mis en équivalence ». L'expression « intérêt de Shell » est utilisée par commodité pour désigner une participation directe ou indirecte (par exemple, par l'intérêt découlant de notre participation à 34 % dans Woodside Petroleum Ltd.) de Shell dans une coentreprise, un partenariat ou une société, une fois exclues toutes les participations de tiers. Le présent communiqué contient des énoncés prospectifs au sujet de la situation financière, des resultants d'exploitation et des activités de Royal Dutch Shell. Tous les énoncés, sauf les énoncés de faits historiques, sont ou peuvent être considérés comme des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont des déclarations prévisionnelles fondées sur les attentes et hypothèses actuelles de la direction et comportent des risques et incertitudes connus ou non qui pourraient faire différer sensiblement les résultats, le rendement ou les événements réels de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés. Les énoncés prospectifs comprennent, entre autres choses, des énoncés sur l'exposition potentielle de Royal Dutch Shell aux risques du marché et des énoncés exprimant les attentes, convictions, estimations, prévisions, projections et hypothèses de la direction. Ces énoncés prospectifs sont identifiés par la présence de termes et d'expressions comme « anticiper », « croire », « pourrait », « estimer », « attendre », « avoir l'intention de », « peut », « plan », « objectifs », « perspective », « probablement », « projet », « aller », « chercher », « cible », « risques », « buts », « devrait » et des termes et expressions semblables. Un certain nombre de variables pourraient influer sur les activités ultérieures de Royal Dutch Shell et faire différer sensiblement ces résultats de ceux exprimés dans les énoncés prospectifs compris dans le présent communiqu��, entre autres (sans caractère limitatif) : a) les fluctuations du prix du pétrole brut et du gaz naturel, b) les fluctuations de la demande de produits du Groupe, c) le cours des devises, d) les résultats de forage et de production, e) les estimations des réserves, f) la perte de parts de marchés et la concurrence au sein de l'industrie, g) les risques écologiques et physiques, h) les risques associés à l'identification de biens immobiliers et autres actifs à acquérir éventuellement, ainsi que la négociation et la réalisation de telles transactions, i) le risque des activités dans les pays en développement et les pays faisant l'objet de sanctions internationales, j) les evolutions législatives, fiscales et réglementaires, y compris les mesures réglementaires pour contrer le changement climatique, k) la conjoncture économique et financière dans divers pays et régions, l) les risqué politiques, y compris les risques d'expropriation et de renégociation des conditions des contrats conclus avec des entités gouvernementales, les retards ou l'avancement dans l'approbation des projets et les retards dans le remboursement des coûts partagés et m) la modification des conditions commerciales. Tous les énoncés prospectifs dans le présent communiqué sont visés expressément et en totalité par la mise en garde faisant partie de la présente section ou qui y est mentionnée. Les lecteurs ne devraient pas exagérer l'importance des énoncés prospectifs. D'autres éléments pouvant influer sur les résultats futures 3 figurent dans le formulaire 20-F de Royal Dutch Shell pour l'exercice terminé le 31 décembre 2009 (que vous trouverez à www.shell.com/investor et www.sec.gov). Le lecteur devrait également tenir compte de ces éléments. Chaque énoncé prospectif n'est valable qu'à compter de la date du présent communiqué, soit le 26 août 2010. Ni Royal Dutch Shell ni l'une de ses filiales ne s'engage à mettre à jour ou à réviser publiquement un énoncé prospectif quelconque à la suite d'une nouvelle information, d'événements futurs ou d'autres renseignements. En raison de ces risques, les résultats pourraient différer sensiblement de ceux mentionnés, sous-entendus ou déduits des énoncés prospectifs dans le present communiqué.

La Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis ne permet aux sociétés pétrolières et gazières que de déclarer des réserves prouvées, soit des réserves dont l'existence est démontrée par la production réelle ou par des essais qui montrent de façon concluante que la production est

économiquement et légalement possible dans les conditions économiques et d'exploitation existantes. Il est possible que, dans le présent communiqué, nous ayons utilisé certaines expressions que les lignes directrices de la SEC nous interdisent absolument d'indiquer dans nos documents d'information deposes auprès d'elle. Les investisseurs américains sont priés de lire attentivement l'avertissement figurant dans notre formulaire 20-F, dossier 1-32575, accessible dans le site Web de la SEC à l'adresse www.sec.gov. Vous pouvez aussi vous procurer ces formulaires auprès de la SEC en téléphonant au 1-800-SEC-0330.


SOURCE Shell Canada Limitée

Renseignements : Renseignements:

Relations avec les médias, Shell Canada
1-403-691-3198
Publicaffairs-Canada@shell.com

Profil de l'entreprise

Shell Canada Limitée

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.