Selon une étude, les Canadiens ont su prédire que leur train de vie serait réduit en 2017

Alors que la saison REER débute, les conseils professionnels renforcent la confiance 

TORONTO, le 15 nov. 2016 /CNW/ - Il y a dix ans, 37 pour cent des Canadiens estimaient qu'ils ne pourraient plus se permettre leur style de vie en 2017. Les résultats d'un sondage de Placements Mackenzie leur donnent raison. Aujourd'hui, 36 pour cent ont dû réduire certaines dépenses, ce qui démontre que les prévisions faites par les Canadiens en 2006 lors d'un sondage semblable étaient justes.

Quelles sont donc les prédictions des Canadiens pour les dix prochaines années? Le sondage, mené par Léger Marketing, révèle que lorsqu'ils pensent à leur style de vie dans dix ans, deux Canadiens sur cinq (39 pour cent) pensent qu'ils devront réduire leurs dépenses.

Parmi les Canadiens qui croient qu'ils devront réduire leurs dépenses dans dix ans, un quart (23 pour cent) ont affirmé que cela sera dû à l'inflation, et un quart (23 pour cent) sont d'avis qu'ils n'ont pas suffisamment d'économies. Les attentes salariales peuvent aussi intervenir dans ces perspectives décourageantes; la plupart s'attendent à une hausse de salaire de un à cinq pour cent-- soit dans la même fourchette que les Canadiens ont vu leur salaire augmenter au cours des dix dernières années.

« Bien que nous ayons vu beaucoup de changements au cours des dix dernières années, si les Canadiens font des prédictions précises sur leur mode de vie futur, c'est un signe qu'ils ont une compréhension réaliste de leurs finances, » a déclaré Carol Bezaire, vice-présidente, Fiscalité, successions et philanthropie stratégique chez Placements Mackenzie. « Toutefois, l'objectif serait de créer une stratégie financière saine pour vous assurer de ne pas avoir à renoncer à aucune des choses dont vous profitez aujourd'hui. »

Les Canadiens qui approchent de la retraite ont encore moins confiance en leur avenir financier

Bien que quatre Canadiens sur dix croient qu'ils sont dans une meilleure situation financière comparativement à il y a dix ans, seulement 25 pour cent de ceux qui approchent la retraite--ceux âgés de 65 ans et plus-- ont exprimé ce sentiment.

  • Quarante-deux pour cent d'entre eux ont affirmé que leur situation financière est à peu près la même qu'il y a dix ans, et une proportion semblable ont affirmé que leur style de vie a changé de façon négative au cours des dix dernières années.
  • Dans les groupes d'âge de 55 à 64 ans et de 65 ans et plus, moins de 35 pour cent croient qu'ils sont indéniablement sur la bonne voie pour atteindre leurs objectifs associés à la retraite.

Cette perception pessimiste pourrait être attribuée à un manque de confiance en leur planification de retraite et en leur capacité à maintenir leur style de vie. Les résultats du sondage démontrent que :

  • Seulement 16 pour cent des Canadiens se sentent confiants de cotiser à un REER, et une grande majorité-- 72 pour cent-- n'ont pas de plan financier écrit.
  • En outre, lorsqu'on leur a demandé ce qui aiderait à augmenter le sentiment de sécurité envers l'avenir, 40 pour cent des Canadiens ont déclaré qu'ils voulaient découvrir de nouvelles façons de générer un revenu.

« Les gens qui s'inquiètent de leur avenir financier, mais n'ont pas de plan, sont comme les gens qui s'inquiètent de se perdre, mais n'utilisent pas de carte.  Il est aisé de se procurer un plan et une carte; ils peuvent à la fois réduire beaucoup le stress et généralement vous aider à atteindre la destination souhaitée, » d'ajouter Mme Bezaire.

Les conseils renforcent la confiance

Le manque de planification des Canadiens pourrait être corrélé avec le manque de recherche de conseils financiers-- le sondage a révélé que la majorité (58 pour cent) des Canadiens n'ont pas recours aux services d'un conseiller. Toutefois, ceux qui ont recours à un conseiller ont tendance à mieux connaître les produits financiers. Près de 70 pour cent des Canadiens qui ont recours à un conseiller savaient que les fonds communs pouvaient être détenus dans un REER, comparativement à 35 pour cent de ceux qui n'avaient pas recours à un conseiller.

Autres faits saillants du sondage 2016 :

Les REER ne viennent pas immédiatement à l'esprit des Canadiens

  • Les résultats démontrent que 35 pour cent des Canadiens ne cotisent pas à un REER, et qu'à 37 pour cent, ce chiffre est légèrement plus élevé pour le groupe d'âge de ceux qui se préparent à la retraite-- ceux âgés de 55 à 64 ans.
  • Par ailleurs, les Canadiens qui n'ont pas de conseiller ou de plan financier sont beaucoup moins susceptibles de cotiser à un REER. Les Canadiens qui ont recours à un conseiller ou qui ont un plan financier sont beaucoup plus susceptibles de se sentir enthousiastes et confiants de cotiser à un REER.

L'épargne-retraite peut être une source de confusion pour les Canadiens

  • Les Canadiens n'ont pas une confiance excessive quant aux options de placement offertes pour l'épargne-retraite, 29 pour cent d'entre eux se sentant indifférents, 23 pour cent se sentant dépassés et 20 pour cent se sentant confus.
  • En effet, un quart (25 pour cent) des Canadiens âgés de 18 à 44 ans affirment qu'ils se sentent confus lorsqu'ils pensent aux options de placement qui s'offrent à eux pour épargner en vue de la retraite.

Les jeunes sont toujours les plus optimistes

  • La moitié des Canadiens âgés de 18 à 34 ans sont d'avis qu'ils auront un meilleur style de vie dans dix ans--ce qui appuie une constatation similaire il y a dix ans, lorsque plus de 40 pour cent des Canadiens âgés de 18 à 34 ans croyaient que le style de vie en 2017 se serait amélioré.

Pour de plus amples renseignements sur Placements Mackenzie, veuillez visiter www.placementsmackenzie.com

REMARQUE : Les résultats régionaux sont disponibles sur demande.

Sondage mené en ligne auprès de 1 564 Canadiennes et Canadiens du 10 au 13 octobre 2016  par le biais de LégerWeb, panel en ligne de Léger. Un échantillon aléatoire de la même taille produirait une marge d'erreur de +/- 2,5 %, 19 fois sur 20.

Les résultats du sondage réalisé en 2006 sont basés sur des sondages en ligne menés pour la Corporation Financière Mackenzie par Decima Research du 26 au 30 octobre 2006 auprès d'un échantillon représentatif de 1 000 Canadiens âgés de 18 ans et plus. Les résultats sont considérés justes dans une fourchette de +/- 3,1 %, 19 fois sur 20.

À propos de Placements Mackenzie :
Fondée en 1967, Placements Mackenzie est une société de gestion de placements de premier rang offrant des services de gestion des placements et des services connexes. Gérant un actif de 64,3 milliards de dollars au 31 octobre 2016, Placements Mackenzie offre ses services aux investisseurs individuels et institutionnels par l'intermédiaire de nombreux réseaux de distribution. Placements Mackenzie est membre du groupe de sociétés de la Société financière IGM Inc. (TSX:IGM). La Société financière IGM est l'une des principales sociétés de services financiers au Canada avec un actif sous gestion total de plus de 139 milliards de dollars au 31 octobre 2016. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site placementsmackenzie.com.

Les placements dans les fonds communs peuvent donner lieu à des commissions, des commissions de suivi, des frais de gestion et d'autres frais. Veuillez lire le prospectus avant d'investir. Les fonds communs ne sont pas garantis, leur valeur varie fréquemment et leur rendement antérieur peut ne pas se reproduire.

Le contenu de ce document (y compris les faits, les perspectives, les opinions, les recommandations, les descriptions de produits ou titres ou les références à des produits ou titres) ne doit pas être pris ni être interprété comme un conseil en matière de placement, ni comme une offre de vente ou une sollicitation d'offre d'achat, ou une promotion, recommandation ou commandite de toute entité ou de tout titre cité.

Bien que nous nous efforcions d'assurer son exactitude et son intégralité, nous ne sommes aucunement responsables de son utilisation. Ces renseignements ne doivent être pris ni comme des conseils juridiques ni comme des conseils fiscaux, car la situation de chaque client est unique. Veuillez consulter votre conseiller juridique ou fiscal attitré.

SOURCE Mackenzie Financial Corporation

Renseignements : Pour tout complément d'information, prière de s'adresser à : Alida Alepian, Capital-Image Inc., 514-739-1188, poste 239, aalepian@capital-image.com

LIENS CONNEXES
http://www.mackenziefinancial.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.