Selon un rapport de l'UNICEF, les enfants seront les premiers à souffrir des changements climatiques

Plus d'un demi-milliard d'enfants vivent dans des régions extrêmement exposées aux inondations et 160 millions d'enfants vivent dans des régions qui connaissent de graves sécheresses.

NEW YORK et GENÈVE, le 24 nov. 2015 /CNW/ - Selon un rapport de l'UNICEF publié avant la 21e conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, aussi connue sous le nom de COP21, plus d'un demi-milliard d'enfants vivent dans des régions extrêmement exposées aux inondations et 160 millions d'autres vivent dans des régions qui connaissent de graves sécheresses, ce qui les expose considérablement aux conséquences des changements climatiques.

« La conférence de Paris peut changer les choses pour les enfants les plus vulnérables du monde, et le Canada a un rôle à jouer dans l'obtention de résultats ambitieux qui protégeront les enfants et les générations futures contre les changements climatiques, tant à l'échelle nationale que mondiale. Nous sommes encouragés de voir que le premier ministre Trudeau, accompagné de la ministre de l'Environnement et des Changements climatiques, sera à la tête d'une délégation de premiers ministres provinciaux lors de cette conférence. Nous espérons que les enfants ne seront pas oubliés lors des discussions », a déclaré David Morley, le président et chef de la direction d'UNICEF Canada, qui assistera à la conférence.

Le rapport de l'UNICEF, intitulé Unless we act now: The impact of climate change on children (en anglais - Si nous n'agissons pas maintenant : les conséquences des changements climatiques pour les enfants), analyse comment les enfants du monde entier sont particulièrement exposés aux dangers que représentent les changements climatiques et pourquoi les enfants les plus vulnérables risquent surtout d'y succomber.

« Les enfants, en particulier les plus pauvres, sont particulièrement vulnérables aux conséquences des changements climatiques, lesquelles constituent une terrible menace pour leurs droits les plus fondamentaux, y compris leurs droits à de la nourriture, à de l'eau, à une éducation et à la survie. Ils deviennent également plus exposés au risque d'exploitation et de violence. Nous savons à quel point le développement est primordial pendant l'enfance; les traumatismes physiques et psychologiques découlant de conséquences liées aux changements climatiques, comme le paludisme, la diarrhée, les déplacements et les conflits, ont des effets plus graves et durables chez les enfants que chez les adultes », ajoute monsieur Morley.

Les changements climatiques et les enfants : les nombres

  • Sur les 530 millions d'enfants qui se trouvent dans les régions sujettes aux inondations, quelque 300 millions résident dans des pays où plus de la moitié de la population vit dans la pauvreté, avec moins de 3,10 $ par jour.
  • Parmi ceux qui vivent dans les régions touchées par de graves sécheresses, 50 millions d'enfants se trouvent dans des pays où plus de la moitié de la population vit dans la pauvreté.

« Ces nombres absolus soulignent l'urgence d'agir maintenant. Les enfants d'aujourd'hui sont les moins responsables des changements climatiques, mais ce sont eux ainsi que leurs enfants qui vivront avec leurs conséquences. Et, comme c'est très souvent le cas, les communautés démunies sont exposées aux plus graves menaces », a déclaré Anthony Lake, le directeur général de l'UNICEF.

Les conditions climatiques extrêmes mettent la vie des enfants en danger

Les changements climatiques entraînent davantage de sécheresses, d'inondations, de vagues de chaleur et d'autres conditions climatiques extrêmes. Ces événements peuvent causer la mort et la dévastation, et aussi contribuer à la propagation accrue des principales causes de décès chez les enfants, comme la malnutrition, le paludisme et la diarrhée. Cela peut créer un cercle vicieux : un enfant privé d'eau potable et d'une hygiène adéquate avant que survienne une crise sera plus touché par une inondation, une sécheresse ou une violente tempête. Il sera moins susceptible de se remettre rapidement, et sa vie sera encore plus en danger lorsqu'il fera face à une crise ultérieure.

La majorité des enfants qui vivent dans les régions extrêmement exposées aux risques d'inondations se trouve en Asie, et la majorité de ceux et celles qui vivent dans les régions exposées aux risques de sécheresses se trouve en Afrique.

Conférence COP21 de Paris sur les changements climatiques

Les dirigeantes et dirigeants mondiaux réunis à Paris du 30 novembre au 11 décembre dans le cadre de la COP21 tenteront de parvenir à un accord sur la réduction des gaz à effet de serre, ce que la plupart des spécialistes considèrent comme essentiel pour limiter les hausses de température potentiellement catastrophiques.

« Nous savons ce qui doit être fait pour empêcher la dévastation que les changements climatiques peuvent causer. Ne pas agir serait déraisonnable. Pour nos enfants et pour la planète, nous devons prendre les bonnes décisions lors de la COP21 », a affirmé monsieur Lake.

À propos de l'UNICEF

L'UNICEF a sauvé la vie d'un plus grand nombre d'enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d'urgence, donnons accès à de l'eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu'un accès à l'éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l'UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l'UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n'importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu'il soit.

Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet de l'UNICEF, visitez le unicef.ca.

Suivez-nous sur Twitter et sur Facebook ou visitez le unicef.ca pour obtenir des mises à jour.

SOURCE UNICEF Canada

Renseignements : ou pour organiser des entrevues, veuillez communiquer avec : Nancy Radford, Spécialiste des communications, UNICEF Canada, 514 288-5134 poste 8425/cell. : 514 232-4510

RELATED LINKS
http://www.unicef.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.