Selon un rapport de CGA-Canada, une plus grande convergence des normes
améliorerait la comptabilisation à la juste valeur

VANCOUVER, le 20 janv. /CNW/ - L'adoption de normes internationales uniformes et rigoureuses pourrait apaiser une large part de la controverse entourant la comptabilisation à la juste valeur. Telle est la conclusion d'un rapport publié récemment par l'Association des comptables généraux accrédités du Canada (CGA-Canada). Par ailleurs, l'utilisation de l'information financière à des fins autres que celles pour lesquelles elle est prévue, par exemple pour évaluer la capitalisation des institutions financières, crée une certaine confusion.

Les normes élaborées par les deux principaux organismes de normalisation comptable, soit l'International Accounting Standards Board (l'IASB) et le Financial Accounting Standards Board (le FASB) des États-Unis, sont en effet sensiblement différentes en ce qui concerne l'évaluation de la juste valeur. Les différences qu'elles comportent engendrent de l'incertitude et du scepticisme, et rendent les états financiers plus difficiles à comparer.

"Ce problème est particulièrement important au Canada. Le passage aux normes internationales d'information financière (IFRS) s'opérera au pays en 2011, mais l'économie canadienne demeure profondément intégrée à celle des États-Unis qui appliquent les normes établies par le FASB", dit le président et chef de la direction de CGA-Canada, Anthony Ariganello. Il précise toutefois que le renouvellement récent de l'engagement qu'ont pris les deux organismes d'aplanir les différences entre leurs interprétations respectives de la comptabilisation à la juste valeur est une excellente nouvelle.

Les normes relatives à la comptabilisation à la juste valeur ne sont pas nouvelles. Elles servent essentiellement à attribuer une valeur à l'actif et au passif en se basant sur la valeur de marché plutôt que sur le coût historique. Cependant, leur application à l'évaluation des instruments financiers fait l'objet de débats passionnés depuis le début de la crise financière, en 2007. D'après le rapport de CGA-Canada, le recours à la méthode de la juste valeur n'a pas causé la crise financière, mais cette dernière a permis d'illustrer plusieurs préoccupations légitimes, notamment que la comptabilisation à la juste valeur exacerbe la procyclicité et augmente la volatilité de l'information présentée dans les états financiers.

"Certaines personnes continuent d'imputer la crise à l'utilisation de la méthode de la juste valeur, dit le vice-président, Recherche et normalisation de l'Association et coauteur du rapport, Rock Lefebvre, mais le fait est que la volatilité des bilans est causée principalement par le cadre de gestion des risques et les protocoles de décision en matière de placement qu'emploient les détenteurs des actifs plutôt que par le cadre de comptabilisation à la juste valeur lui-même."

M. Lefebvre estime que la convergence et la simplification des normes permettraient mieux de résoudre les préoccupations relatives à l'évaluation de la juste valeur que l'adoption de méthodes d'évaluation financière inférieures, comme celle du coût historique. Il souligne également que l'information financière et l'information prudentielle ont des objectifs distincts. C'est la confusion entre les deux qui a mené les gouvernements nationaux et divers groupes d'intérêts à exercer de fortes pressions sur les organismes de normalisation comptable indépendants.

"Pour que les normes comptables remplissent efficacement le rôle pour lequel elles ont été créées, le processus de leur élaboration doit être transparent, indépendant et libre de toute pression politique ou intéressée", affirme M. Lefebvre. Le rapport La comptabilisation à la juste valeur : bientôt le chemin le plus fréquenté est affiché sur le site cga.org/canada-fr.

À propos de CGA-Canada

L'Association des comptables généraux accrédités du Canada (CGA-Canada), fondée en 1908, fournit des services à 73 000 CGA et étudiants au Canada et dans plus de 80 pays. Professionnels respectés dans les domaines de la comptabilité et de la gestion financière, les CGA travaillent dans l'industrie, le monde de la finance, le secteur public et en cabinet privé. CGA-Canada établit les exigences en matière d'accréditation et les normes professionnelles associées au titre de CGA, offre du perfectionnement professionnel, poursuit des activités de recherche et de défense des intérêts, et représente les CGA tant au pays que sur la scène internationale.

SOURCE CGA-Canada

Renseignements : Renseignements: Taylore Ashlie, Directrice, Communications, CGA-Canada, Tél.: (604) 605-5055, Cell.: (604) 307-0212, tashlie@cga-canada.org; Diana Sorace, Conseillère en communications, CGA-Canada, Tél.: (604) 694-6700, dsorace@cga-canada.org

Profil de l'entreprise

CGA-Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.