Selon Royal LePage, l'instabilité économique constitue le facteur le plus
inquiétant pour les acheteurs de maison au Canada

Un sondage de Royal LePage révèle que les acheteurs demeurent inquiets de la situation économique mais que seule une minorité croit que le prix des maisons fléchira de nouveau

TORONTO, le 15 déc. /CNW/ - Bien que le marché immobilier au Canada continue sa remontée après avoir fortement fléchi l'an dernier en raison de la récession, les acheteurs de maison demeurent inquiets au sujet de la stabilité économique. C'est ce que révèle un sondage réalisé auprès de 1225 agents immobiliers et courtiers de Royal LePage à l'échelle du pays. Une minorité d'acheteurs croit cependant que le prix des maisons chutera de nouveau.

Lorsqu'on a demandé aux agents immobiliers et aux courtiers de Royal LePage d'expliquer les inquiétudes les plus courantes des acheteurs de maison au cours des trois derniers mois, 38 pour cent d'entre eux ont évoqué la stabilité économique et d'autres facteurs connexes, comme la sécurité d'emploi. Parmi ceux-ci, 23 pour cent ont affirmé que les acheteurs craignaient de ne pas pouvoir vendre leur maison actuelle au prix souhaité, alors que 12 pour cent mentionnaient l'hésitation des acheteurs qui croient que les prix n'ont pas encore atteint leur plus bas niveau. Vingt pour cent des agents et courtiers ont déclaré que certains acheteurs ne manifestaient aucune inquiétude.

Le sondage réalisé en ligne en novembre 2009 par Royal LePage a également révélé qu'un nombre croissant de Canadiens achètent des propriétés en tant qu'investissements et que près de 50 pour cent des courtiers et agents immobiliers affirment qu'un nombre grandissant d'acheteurs songent à rénover leur propriété nouvellement acquise.

"Compte tenu de la volatilité des marchés immobiliers au cours des 18 derniers mois, il n'est pas étonnant de constater que le climat économique représente toujours un facteur important pour les Canadiens qui songent à acheter une maison, affirme Phil Soper, président et chef de la direction de Royal LePage. Les marchés immobiliers canadiens ont enregistré une forte reprise à la fin de l'année 2009 qui semble annoncer une vigoureuse croissance en 2010. Notre sondage montre que la confiance des consommateurs revient à la normale. Les Canadiens estiment que le pire moment de la récession est passé et que le marché immobilier amorce une reprise durable."

"Une hausse marquée du volume des ventes de propriétés est le signe le plus évident que la situation du marché s'améliore. Cela dit, nous avons constaté récemment une hausse substantielle du prix des maisons, fait inhabituel à cette période de l'année. Fait paradoxal, la récession contribue inopinément à faire augmenter le prix des propriétés en fin d'année. D'une part, la politique des taux d'intérêt bas pratiquée au Canada a stimulé la demande. D'autre part, nombre de Canadiens qui seraient prêts à mettre leur maison en vente ne font pas encore confiance à la reprise du marché, ce qui contribue à réduire l'offre de propriétés sur le marché actuellement", ajoute M. Soper.

Selon l'Étude sur les prix des maisons de Royal LePage pour le troisième trimestre de 2009, la récession économique a endigué le flot du cycle immobilier à partir du quatrième trimestre de 2008 jusqu'au premier trimestre de 2009, mais le marché est désormais de nouveau sur la bonne voie. Bien que l'offre des propriétés à vendre continue à faire face à des contraintes dans nombre de marchés canadiens, Royal LePage prédit qu'une fois que l'offre de propriétés reviendra à des niveaux habituels, les prix pourront augmenter modérément en 2010.

    
                             Résultats du sondage
    

Quelle est la principale inquiétude ou hésitation qu'ont formulée les acheteurs au cours des trois derniers mois pour ce qui est de l'achat d'une maison?

    
        Crainte au sujet de la stabilité économique/de la sécurité d'emploi
        /de leur sécurité financière personnelle :
        461 réponses (37,7 pour cent)

        Crainte de ne pas pouvoir vendre leur maison actuelle au prix
        souhaité : 287 réponses (23,4 pour cent)

        Aucune inquiétude de la part des acheteurs :
        250 réponses (20,4 pour cent)

        Crainte que le marché n'ait pas atteint son plus bas niveau et que
        les prix puissent encore chuter : 149 réponses (12,2 pour cent)
    

En proportion des ventes totales de maison réalisées au cours des trois derniers mois, est-ce que le nombre de maisons vendues en tant que propriétés d'investissement : a augmenté considérablement, a augmenté légèrement, est demeuré stable, a diminué légèrement, ou a diminué considérablement par rapport au nombre de maisons vendues comme résidences principales?

    
        A augmenté considérablement : 34 réponses (2,8 pour cent)

        A augmenté légèrement : 312 réponses (25,4 pour cent)

        Est demeuré stable : 426 réponses (34,8 pour cent)

        A diminué légèrement : 198 réponses (16,2 pour cent)

        A diminué considérablement : 58 réponses (4,7 pour cent)
    

Au cours des trois derniers mois, est-ce que le nombre d'acheteurs songeant à rénover leur propriété nouvellement acquise : a augmenté considérablement, a augmenté légèrement, est demeuré stable, a diminué légèrement, ou a diminué considérablement?

    
        A augmenté considérablement : 97 réponses (7,9 pour cent)

        A augmenté légèrement : 503 réponses (41,1 pour cent)

        Est demeuré stable : 444 réponses (36,2 pour cent)

        A diminué légèrement : 95 réponses (7,8 pour cent)

        A diminué considérablement : 17 réponses (1,4 pour cent)
    

À propos de Royal LePage

Royal LePage est le premier fournisseur au Canada de services de franchise aux maisons de courtage immobilier résidentiel, grâce à son réseau de près de 14 000 agents répartis dans plus de 600 bureaux partout au Canada. Gérée par Brookfield Real Estate Services, Royal LePage fait partie de la famille des sociétés qui exercent leurs activités sous les raisons sociales de Royal LePage, Johnston and Daniel et Réseau immobilier La Capitale. Société affiliée, Brookfield Real Estate Services Fund est une fiducie de revenus inscrite à la Bourse de Toronto sous le symbole "BRE.UN".

Pour en savoir davantage, visiter le site www.royallepage.ca.

SOURCE Services immobiliers Royal LePage

Renseignements : Renseignements: Tammy Gilmer, Directrice, Relations publiques et Communications nationales, Royal LePage Real Estate Services, (416) 510-5783; David Kaiser, Premier vice-président, Fleishman-Hillard Canada, (416) 645-3682


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.