Selon l'Observatoire des tout-petits, les enfants n'ont pas tous des chances égales à la maternelle

La proportion d'enfants vulnérables dans au moins un domaine de leur développement atteint près d'un enfant sur trois dans les milieux les plus défavorisés

MONTRÉAL, le 18 avril 2016 /CNW Telbec/ - La Fondation Lucie et André Chagnon donnait aujourd'hui le coup d'envoi de son nouveau projet d'Observatoire des tout-petits. Pour l'occasion, l'Observatoire a présenté son premier dossier thématique sur le développement des enfants à la maternelle. On y découvre notamment qu'au Québec, un enfant sur quatre à la maternelle est vulnérable dans au moins un domaine de son développement. Le dossier révèle également que cette proportion atteint près d'un enfant sur trois dans les milieux les plus défavorisés, comparativement à un enfant sur cinq dans les milieux les plus favorisés. Bien que cette situation soit préoccupante, le dossier de l'Observatoire des tout-petits indique qu'il est possible d'agir.

Une situation préoccupante

« En analysant ces données, nous avons non seulement eu la confirmation que le milieu de vie est déterminant dans le développement des tout-petits, mais que la situation est préoccupante, parce que le développement au cours des premières années de vie d'un enfant influence sa capacité à apprendre et sa réussite à l'école », explique Fannie Dagenais, directrice de l'Observatoire des tout-petits. « Un effet domino peut même être ressenti à l'âge adulte, puisque la recherche démontre que la réussite scolaire au primaire prédit à son tour le niveau d'études atteint à l'âge de 22 ans », a-t-elle ajouté.

Le dossier thématique démontre également que le portrait varie d'une région à l'autre. Les régions de l'Outaouais (28 %), de Montréal (29 %) et de Laval (30 %) comptent, en proportion, plus d'enfants vulnérables dans au moins un domaine de développement que le reste du Québec (26 %). D'autres présentent une proportion moins élevée d'enfants vulnérables. L'écart le plus marqué est enregistré dans les régions de Lanaudière (23 %), de la Capitale-Nationale (23 %), de Chaudière-Appalaches (22 %) et du Centre-du-Québec (22 %).

Des données à portée de main

Pour rendre accessibles des données sur la petite enfance, l'Observatoire des tout-petits a aussi développé un site web présentant un tableau de bord traitant de 45 thèmes en lien avec le développement et les conditions de vie des tout-petits. « L'Observatoire a pour objectif de regrouper les données les plus rigoureuses concernant les 0-5 ans, de produire des dossiers thématiques et de susciter le dialogue autour des actions collectives nécessaires dans ce domaine. Il s'agit du seul projet du genre au Québec », a affirmé madame Dagenais. Ces données, mises à jour régulièrement, sont disponibles dès maintenant et gratuitement sur le site web de l'Observatoire (tout-petits.org).

Selon monsieur Claude Chagnon, président de la Fondation Lucie et André Chagnon, « il est impératif que la situation des enfants âgés de 0 à 5 ans soit bien documentée et suscite un dialogue au sein de la société. Je crois que ce nouveau projet de la Fondation Lucie et André Chagnon aidera les acteurs de la petite enfance et les décideurs à agir tôt et ensemble pour faire des choix judicieux et durables en matière de développement et de bien-être des tout-petits ».

Une première table ronde discute de la place qu'occupent les tout-petits dans la société québécoise

Le lancement de l'Observatoire, diffusé simultanément sur le web, a par ailleurs été l'occasion de tenir une première table ronde en compagnie d'invités de marque qui se sont prononcés sur la place qu'occupent les tout-petits dans la société québécoise. Animée par Ève-Marie Lortie, animatrice de Salut, Bonjour Week-end, cette discussion réunissait Geneviève Brouillette, comédienne, John Husk, conseiller municipal de la Ville de Drummondville, Me Pascale Pageau, présidente fondatrice du cabinet d'avocats Delegatus et Carl Lacharité, professeur titulaire au Département de psychologie de l'Université du Québec à Trois-Rivières. La conciliation travail-famille, l'action des municipalités et la responsabilité de chaque membre de la société envers les tout-petits ont été au cœur des discussions. Les quelque 450 participants au lancement ont également eu la possibilité de prendre part à ce dialogue et de poser des questions au sujet de la situation des tout-petits au Québec.

Le prochain événement de dialogue de l'Observatoire des tout-petits aura lieu le 26 mai et permettra à différents acteurs de la société de réagir au premier dossier thématique et de dégager des pistes de solution au regard des problématiques soulevées.

À propos du dossier thématique

Les informations et données présentées dans ce dossier proviennent d'une analyse produite par l'Institut national de santé publique du Québec, pour le compte de l'Observatoire des tout-petits, en collaboration avec l'Institut de la statistique du Québec. Le document fait référence à plusieurs études réalisées dans divers pays, ainsi qu'à certains résultats tirés de deux grandes enquêtes québécoises :

  • l'Enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle (EQDEM);
  • l'Étude longitudinale du développement des enfants du Québec (ÉLDEQ).

À propos de l'Observatoire des tout-petits

L'Observatoire des tout-petits a pour mission de contribuer à placer le développement et le bien-être des tout-petits au cœur des priorités de la société québécoise. Pour y parvenir, l'Observatoire regroupe les données les plus rigoureuses concernant les 0-5 ans, produit des dossiers thématiques et suscite le dialogue autour des actions collectives nécessaires dans ce domaine. Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet de l'Observatoire des tout-petits : www.tout-petits.org.


À propos de la Fondation Lucie et André Chagnon

La Fondation Lucie et André Chagnon a pour mission de prévenir la pauvreté en contribuant à la réussite éducative des jeunes Québécois, dès leur conception jusqu'à 17 ans, par le développement de leur plein potentiel. Pour y parvenir, elle soutient la mobilisation locale et régionale autour des facteurs de la réussite éducative que sont le développement de la petite enfance et la persévérance scolaire. La Fondation soutient également des activités et des outils de sensibilisation destinés aux parents et, plus largement, à l'ensemble de la société québécoise. www.fondationchagnon.org

 

SOURCE Observatoire des tout-petits

Renseignements : ou pour coordonner une entrevue avec l'un de nos porte-parole : Mylène Demers, Conseillère principale, CASACOM, Bureau: 514 286-2145, poste 232, Cellulaire: 514 261-5840, mdemers@casacom.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.