Selon l'Institut C.D. Howe, les interventions gouvernementales dans les
conflits de travail entraînent des coûts imprévus

TORONTO, le 17 juin /CNW/ - Lorsque les politiciens envisagent l'adoption de lois intervenant dans les relations de travail, ils devraient également tenir compte des résultats à long terme potentiellement imprévus de leurs décisions; c'est du moins ce que conclut une étude publiée aujourd'hui par l'Institut C.D. Howe. Dans leur ouvrage intitulé "The Laws of Unintended Consequence: The Effect of Labour Legislation on Wages and Strikes", les auteurs Benjamin Dachis et Robert Hebdon étudient les leçons tirées d'interventions gouvernementales passées, que ce soit par arbitrage obligatoire, par des lois de retour au travail ou par l'interdiction de recourir à des travailleurs de remplacement pendant les grèves, et en concluent que de telles mesures engendrent des résultats imprévus qui mettent en évidence le besoin pressant d'une réflexion plus attentive.

    
    Parmi leurs constatations :

    -   L'interdiction des grèves augmente de façon considérable les niveaux
        salariaux du secteur public. Les lois prévoyant l'arbitrage
        obligatoire dans le cas de conflits impliquant des fonctionnaires ont
        entraîné une augmentation moyenne approximative des salaires de
        l'ordre de 1,2 % par règlement.

    -   Les lois de retour au travail réduisent la probabilité de la
        conclusion d'un accord libre lors de la ronde de négociations
        suivante, ce qui perpétue le cycle des interventions
        gouvernementales.

    -   L'interdiction de recourir à des travailleurs de remplacement
        temporaires réduit quant à elle les salaires, contrairement à ce qui
        a pu être démontré par le passé, et augmente la probabilité des
        grèves et en allonge la durée, tout comme c'est le cas pour les
        droits de réintégration pour les grévistes.

    -   Le fait de permettre l'accréditation syndicale par le biais d'un
        scrutin secret diminue le nombre de grèves et réduit le coût salarial
        des employés syndiqués.
    

Ce commentaire donne aux décideurs un point de vue nouveau concernant les mesures potentielles et leurs conséquences dans le champ de mines qu'est le monde des conflits de travail. Que les gouvernements tentent de modifier la façon dont l'équilibre du pouvoir penche entre les syndicats et les employeurs, de mettre fin aux arrêts de travail ou de prévenir ceux-ci dès le départ, les décideurs doivent tenir compte des conséquences imprévues avant d'agir.

Pour consulter l'étude, rendez-vous à l'adresse : http://www.cdhowe.org/pdf/commentary_304.pdf

SOURCE Institut C.D. Howe

Renseignements : Renseignements: Alex Laurin, directeur adjoint de la recherche, Téléphone: 416-865-1904, courriel: cdhowe@cdhowe.org


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.