Selon la CSD, les travailleurs de la construction perdent 175 millions de dollars par année

MONTRÉAL, le 25 mars 2013 /CNW Telbec/ - En conférence de presse ce matin, Serge Tremblay, trésorier de la Centrale des syndicats démocratiques (CSD), accompagné de Josée Jeffrey et Jean-François Thuot, deux fiscalistes chevronnés, ont exposé les résultats d'une enquête sommaire qui relate qu'au moins 175 millions de dollars ne seraient pas réclamés par les travailleurs de la construction quant aux déductions admissibles à l'égard des frais de déplacement.

« Il y a quelques mois, la CSD a reçu un mandat de la CSD Construction, qui représente près de 25 000 membres dans l'industrie, afin de trouver un moyen pour que les travailleurs puissent exercer leurs droits et, ainsi, pouvoir profiter des déductions fiscales liées à l'utilisation de leur véhicule à des fins de travail. Selon une consultation menée auprès d'eux, seulement un travailleur sur 100 réclame ses dépenses d'emploi au moment de produire ses déclarations de revenus annuelles. Les membres de la CSD Construction, uniquement, laissent dans les coffres des deux paliers de gouvernement plus de 30 millions de dollars. C'est énorme! », a expliqué Serge Tremblay.

« Dans un domaine aussi complexe que la fiscalité, où les règles changent constamment, on peut comprendre qu'un travailleur ne connaisse pas la loi et, par le fait même, fasse valoir ses droits. D'autant plus qu'ici, ce qui nous intéresse, ce sont les réclamations pour les champs non-couverts par les conventions collectives. Par exemple, si un travailleur se déplace pour se rendre sur divers chantiers et revenir à la maison, tout au long de l'année, la plupart du temps aucun dédommagement de la part de l'employeur n'est prévu. Normalement, ce travailleur devrait avoir droit à des déductions fiscales », a relaté Jean-François Thuot, associé fiscaliste de la firme Raymond Chabot Grant Thornton.

De son côté, Josée Jeffrey, fiscaliste chez Focus retraite et fiscalité, a fait la démonstration de deux cas qui ne laissent aucun doute sur les économies que pourraient réaliser une grande partie des travailleurs de la construction. « Prenons le cas d'un compagnon couvreur, dans le secteur Institutionnel/Commercial, marié et père de deux jeunes enfants de moins de six ans. Il se déplace tous les jours de la semaine, 40 semaines par année, pour se rendre sur différents chantiers temporaires. Ses déplacements correspondent à 100 km aller-retour. Admettons que l'utilisation de son véhicule pour se rendre au travail représente 40 % de son utilisation totale, l'économie nette des dépenses d'emploi de notre couvreur serait de 3 700 $. Le deuxième cas démontre l'économie potentielle pour un charpentier-menuisier selon le fait qu'il travaille 30, 35 ou 40 semaines. »

Enfin, Serge Tremblay a tenu à souligner qu'agir dans l'intérêt des membres demeure toujours LA priorité à la CSD et que, dès ce printemps, une campagne nationale d'information sera lancée afin de permettre aux membres de la CSD Construction d'être mieux outillés et de faire valoir leurs droits.

SOURCE : CENTRALE DES SYNDICATS DEMOCRATIQUES (CSD)

Renseignements :

Jacques Désy, Communications CSD
514 899-1070, poste 6007 - Cell. : 514 231-1273
Source CSD

Profil de l'entreprise

CENTRALE DES SYNDICATS DEMOCRATIQUES (CSD)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.