Selon Ernst & Young, le Canada se classe au dixième rang au chapitre des
investissements dans l'énergie renouvelable

Le virage vert fournit un stimulus économique aux provinces canadiennes

MONTRÉAL, le 21 juill. /CNW Telbec/ - Le Canada est le neuvième pays où il est le plus intéressant d'investir dans des projets d'énergie renouvelable, d'après le dernier rapport Renewable Energy Country Attractiveness Indices d'Ernst & Young.

Le Canada, qui est l'un des 27 pays dont on a évalué l'attrait sur le plan des investissements dans l'infrastructure de l'énergie renouvelable, a maintenu sa neuvième position, creusant l'écart avec le Portugal et l'Irlande, qui partagent le dixième rang, et ce, grâce à la stabilité et à l'endurance du système financier canadien face aux turbulences qui déstabilisent les marchés financiers mondiaux.

"Le Canada tient bon, tandis que dans d'autres pays, l'incertitude domine la conjoncture économique et le contexte réglementaire, affirme Sonia Lacombe, leader, Est du Canada - Services consultatifs, changements climatiques et durabilité chez Ernst & Young. Nous observons une activité importante qui accroît la proportion des énergies renouvelables dans le portefeuille énergétique du Canada. Toutefois, pour que nous puissions faire figure de chef de file, toutes les parties intéressées du secteur devront faire davantage."

À l'échelle mondiale, le rapport Renewable Energy Country Attractiveness Indices d'Ernst & Young révèle que la Chine a investi au total 34,6 milliards de dollars américains dans des projets d'énergie non polluante l'an dernier, presque le double des États-Unis, et qu'elle s'est approprié la première place en ce qui a trait à la puissance installée d'énergie éolienne en 2009.

Les dix pays arrivés en tête du classement de l'indice des énergies renouvelables en mai 2010 sont les suivants :

    
    1) Etats-Unis            69              6) Royaume-Uni           61
    1) Chine                 69              7) France                58
    3) Allemagne             64              8) Espagne               57
    4) Inde                  63              9) Canada                53
    5) Italie                61              10) Portugal et Irlande  51
    

Au classement, le Canada n'accuse maintenant qu'un recul de quatre points sur l'Espagne, qui se situe en huitième place. La réduction de l'écart avec l'Espagne résulte des préoccupations des marchés financiers et des réductions proposées par l'Espagne à son programme incitatif en matière d'énergie solaire, tandis que le Canada a apporté des améliorations proactives à son marché intérieur.

Au Canada, un certain nombre de provinces prennent un "virage vert". L'Ontario et la Colombie-Britannique en sont des exemples de premier ordre : la nouvelle politique ontarienne stimule considérablement l'activité de toute la chaîne d'approvisionnement en énergie renouvelable, alors que la Colombie-Britannique propose une nouvelle loi sur les énergies non polluantes et que BC Hydro a annoncé de nouvelles ententes d'achat d'énergie et d'autres appels d'offres. Au Québec, l'industrie du capital de risque continue de dominer le marché canadien et a représenté 37 % des investissements pour le premier trimestre 2010.

Puisque le gouvernement fédéral a choisi de ne pas renouveler la subvention écoÉNERGIE, le secteur espère que de nouvelles politiques seront mises de l'avant pour soutenir la production d'énergie renouvelable et l'innovation dans ce domaine au Canada.

Certaines mesures permettraient d'attirer davantage d'investissements dans les énergies renouvelables au Canada, selon les objectifs des parties intéressées, notamment :

    
    - Un mouvement au sein du secteur public visant l'acquisition d'énergies
      renouvelables et de technologies favorisant l'efficacité énergétique
      aiderait à stimuler le marché et à soutenir l'innovation dans le
      secteur privé.
    - Les gouvernements (provinciaux ou fédéral) pourraient appuyer la
      fabrication au Canada en offrant des garanties ou d'autres sûretés.
    - Un soutien à l'énergie renouvelable au moyen de mesures incitatives
      visant la production énergétique dans chaque province favoriserait
      davantage l'infrastructure énergétique.
    

Le rapport trimestriel Country Attractiveness Indices d'Ernst & Young présente une appréciation sur 100 points du marché et de l'infrastructure de l'énergie renouvelable ainsi que de la durabilité de la technologie dans chaque pays.

À propos d'Ernst & Young

Ernst & Young est un chef de file mondial des services de certification et fiscalité, services transactionnels et services consultatifs. À l'échelle mondiale, les 144 000 membres de notre personnel sont unis par nos valeurs partagées et un engagement indéfectible envers la qualité. Nous nous distinguons en aidant nos gens, nos clients et nos collectivités à réaliser leur potentiel.

Pour plus d'information, veuillez consulter le site ey.com/ca.

Ernst & Young désigne le réseau mondial des sociétés membres d'Ernst & Young Global Limited. Chacune de ces sociétés est une entité juridique distincte. Ernst & Young Global Limited, société privée à responsabilité limitée par garanties du Royaume-Uni, n'offre aucun service aux clients.

SOURCE EY (Ernst & Young)

Renseignements : Renseignements: Melissa Prince, 416 943 3474, melissa.prince@ca.ey.com; Brooke Morris, 604 899 3597, brooke.morris@ca.ey.com; Julie Fournier, 514 874 4308, julie.fournier@ca.ey.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.