Selon Communauto, l'arrivée de la concurrence pourrait contribuer à dynamiser le marché du libre-service mais la vigilance sera de mise pour que le service reste fidèle à sa mission

MONTRÉAL, le 10 oct. 2013 /CNW Telbec/ - Communauto, entreprise québécoise à vocation environnementale, sociale et urbanistique, souhaite la bienvenue à Car2go, filiale de Daimler Ag, nouvel acteur à Montréal dans le domaine du libre-service sans réservation et qui y annonce aujourd'hui le déploiement de son offre. Cette annonce suit de près celle faite par Communauto, la semaine dernière, concernant l'élargissement de son offre Auto-mobile (jusque là limitée au Plateau-Mont-Royal), aux arrondissements Rosemont-La Petite-Patrie et Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce.

« À plusieurs égards, l'arrivée d'un nouveau joueur à Montréal pourrait être une bonne chose, même pour une organisation comme Communauto, habituée à promouvoir seule l'idée d'acheter les services que peut nous rendre l'automobile, plutôt que d'en posséder une. Le fait d'être deux à travailler au développement de ce marché pourrait contribuer à en accélérer la croissance. Il importe, cependant, que cela ne se fasse pas n'importe comment » dit Benoît Robert, président fondateur de Communauto.

La consultation publique, pilotée par la Ville centre, avait été décidée notamment pour documenter les impacts de la formule dans l'espoir de rassurer ceux qui s'inquiétaient de ses répercussions et d'en maximiser l'acceptabilité sociale.

Les recommandations découlant du rapport de la consultation qui a été récemment déposé au comité exécutif de la Ville de Montréal mettent bien en évidence les points de vigilance que Communauto avait identifiés à la suite de ses propres rencontres avec l'ensemble des intervenants sur les besoins de :

  • documenter les impacts de ce genre de service sur les stratégies de transport municipales ainsi que les comportements des utilisateurs;
  • établir un cadre de collaboration avec les arrondissements concernés pour l'implantation du service en fonction des modalités et des critères de performance que la Ville aura déterminés;
  • accélérer les discussions avec l'industrie montréalaise du taxi afin d'identifier des solutions durables aux problématiques soulevées par celle-ci;
  • considérer fortement d'exiger que les véhicules soient à 100% électriques, conditionnellement à l'octroi de vignettes de stationnements.

Le volet Auto-mobile de l'offre de Communauto, déployée en juin dernier, visait justement à répondre à ces enjeux : partage des données et association avec l'École Polytechnique de Montréal pour assurer la transparence du processus et la crédibilité du traitement; participation d'acteurs de l'industrie du taxi; utilisation de la carte OPUS pour permettre l'accès aux véhicules et souligner la complémentarité de ce service avec l'offre de transport public; mise en service de véhicules entièrement électriques pour en mitiger les impacts et évaluer la faisabilité d'utiliser ce service comme catalyseur pour élargir l'accès à l'automobile électrique.

« La précipitation qui a prévalu dans l'élargissement de l'offre du libre-service sans réservation ne nous aura pas laissé le temps d'aller jusqu'au bout de la démarche, non plus qu'elle aura permis à la Ville de se doter d'une politique cadre au préalable.  Dans les circonstances, nous nous voyons forcés de nous adapter au rythme qui nous a été imposé en utilisant des véhicules à essence pour élargir notre offre.  Nous le ferons, cependant, avec des véhicules hybrides » précise M. Robert.

Communauto espère que la Ville de Montréal et les arrondissements poursuivront, au lendemain des élections, la démarche qu'elle avait amorcée dans le but de bien définir ses attentes par rapport à ce service.

Communauto, de son côté, compte continuer à évaluer la faisabilité économique de la filière électrique. En cela, la traversée d'un premier hiver s'avèrera riche en enseignements que Communauto se fera un devoir de partager avec l'ensemble des intervenants, « concurrence incluse », pour les inciter à faire de même, d'ajouter M. Robert. « Si Communauto est en mesure de le faire, cela devrait être d'autant plus facile pour la filiale d'un constructeur automobile qui dispose d'infiniment plus de ressources que nous. »

À propos d'Auto-mobile

Auto-mobile est le nom de marque du volet libre-service sans réservation des services offerts par Communauto.  Inauguré en juin 2013 et d'abord limité au territoire de l'arrondissement Plateau-Mont-Royal, ce service a connu une phase pilote devant servir à documenter les impacts et les bénéfices de ce service. Avec l'élargissement de son territoire de desserte aux arrondissements Rosemont-La Petite-Patrie et Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce,  Auto-mobile sort de sa phase pilote et passe à une nouvelle étape de son développement.  Le service devrait permettre de déployer, à terme, un parc de 250 à 350 véhicules en libre-service, selon le nombre d'arrondissements participants. Ces véhicules s'ajouteront au parc de plus de 1000 véhicules déjà déployé par Communauto dans l'agglomération de Montréal.

SOURCE : COMMUNAUTO

Renseignements :

Communauto inc.
Marco Viviani
Directeur, développement et relations publiques
Tél: 514 499-8099 poste 2956
Courriel : mviviani@communauto.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.