Sécurité des travailleurs piétons dans les mines souterraines - La CSST rappelle les mesures de sécurité à prendre pour éviter les accidents

ROUYN-NORANDA, QC, le 18 mars 2015 /CNW Telbec/ - Alors que se tient aujourd'hui à Rouyn-Noranda le colloque régional de l'Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur minier (APSM), la CSST tient à rappeler l'importance d'agir pour assurer la sécurité des travailleurs piétons dans les mines souterraines.

Chaque année, des travailleurs sont victimes d'accidents impliquant des véhicules motorisés ou de la machinerie lourde. Aussi, à la lumière des récents accidents répertoriés - tout comme des événements qui auraient pu aboutir à de tels accidents, les « passés proches » -, la CSST lance un message clair : sous terre, se faire voir et être vu, c'est une question de sécurité… et de vie!

Rappelons que depuis 1992, la CSST met en œuvre son Plan d'action dans les mines souterraines, qui vise à accroître la sécurité des travailleurs. Malgré les améliorations observées, notamment grâce à la prise en charge de la santé et de la sécurité par le secteur minier, encore trop d'accidents surviennent.

Des solutions existent pour prévenir les impacts

Dans les mines souterraines, il arrive fréquemment que des travailleurs doivent se déplacer à pied sur les voies de circulation ou y exécuter des travaux. Ils sont alors susceptibles de se retrouver en espace restreint et dans la pénombre, en présence d'une imposante machinerie, souvent des chargeuses-navettes, communément appelées « scoop ».

Pour éviter les impacts, il importe que les zones où se trouvent les travailleurs soient clairement délimitées. L'employeur a d'ailleurs la responsabilité de s'assurer de bien planifier les travaux sur les voies de circulation, de former et d'informer ses travailleurs, et de mettre en place les mesures nécessaires pour assurer leur sécurité.

Pour leur part, les travailleurs piétons doivent s'assurer d'être vus par les conducteurs de machinerie lourde. Une façon efficace pour ce faire est de signaler sa présence à l'aide de sa lumière frontale, en la faisant osciller avant et après son passage près du véhicule. Par ailleurs, le port de vêtements de sécurité de haute visibilité munis de bandes rétroréfléchissantes, propres et en bon état, est fortement recommandé. De son côté, l'opérateur est tenu de klaxonner à l'approche des piétons et des tournants.

Raymond Call, arpenteur, 43 ans de métier : victime d'un accident du travail

Pour soutenir le passage à l'action dans les sites miniers du Québec, une vidéo de sensibilisation a été produite par la CSST, en collaboration avec l'APSM. La vidéo retrace l'accident qu'a subi sous terre M. Raymond Call, un travailleur minier qui a généreusement accepté de partager son témoignage devant la caméra. M. Call rappelle que « même si on a de nombreuses années d'expérience dans les mines, un accident du travail, ça arrive très vite si on ne porte pas attention ». Les bonnes pratiques pour assurer la sécurité des travailleurs piétons dans les mines souterraines sont également illustrées dans la vidéo.

Dans les prochaines semaines, les employeurs du secteur minier de même que les associations syndicales et patronales, les maisons d'enseignement et les partenaires de la CSST recevront par la poste un exemplaire de cette vidéo à diffuser dans leur milieu, ainsi qu'un lot d'affiches à apposer dans les espaces communs les plus fréquentés.

La vidéo et l'affiche sont dès maintenant disponibles au www.csst.qc.ca/mines.

35 ans au coeur de la santé et de la sécurité du travail

La CSST, qui souligne en 2015 ses 35 années d'existence, est l'un des principaux acteurs de l'économie, qui soutient les employeurs et les travailleurs du Québec dans la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles. En 2013, près de 90 000 lésions ont été recensées et les prestations versées par la CSST aux victimes totalisaient 1,9 milliard de dollars. Près de 200 000 employeurs cotisaient à la CSST et plus de 3,7 millions de travailleurs bénéficiaient de sa couverture d'assurance. La CSST fait de la prévention un engagement quotidien et poursuit son travail visant à faire de la santé et la sécurité du travail une valeur de société. Parce que le Québec a besoin de tous ses travailleurs.

Pour en savoir davantage sur la mission de la CSST, visitez notre site Web, au www.csst.qc.ca.

Et suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Facebook : www.facebook.com/lacsst 
Twitter : www.twitter.com/lacsst

Source :         

Yvon Grégoire, communicateur régional


CSST - Direction régionale de l'Abitibi-Témiscamingue


Tél. : 819 797-6191, poste 6139, ou 1 800 668-2922


Cell. : 819 763-8510



 

SOURCE Commission de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements : Yvon Grégoire, communicateur régional, CSST - Direction régionale de l'Abitibi-Témiscamingue, Tél. : 819 797-6191, poste 6139, ou 1 800 668-2922, Cell. : 819 763-8510

LIENS CONNEXES
http://www.csst.qc.ca

Profil de l'entreprise

Commission de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.