Sécurité des piétons sur les artères : Projet Montréal dénonce l'inaction de la Ville

MONTRÉAL, le 2 août 2016 /CNW Telbec/ - Une nouvelle collision impliquant deux piétonnes s'est produite mardi sur l'avenue du Parc, une artère pour laquelle Projet Montréal demande une sécurisation depuis les travaux majeurs de réfection effectués en 2011 et 2012. « Nous demandons depuis des années à la Ville de sécuriser l'avenue du Parc. Depuis son élection, l'administration Coderre n'a pas agi malgré nos demandes pour améliorer la sécurité sur cette artère. Cette indifférence face au sort des piétons sur les artères ne peut plus durer », dénonce Marianne Giguère, porte-parole de l'Opposition officielle en matière d'enjeux piétons.

Pour l'élue de Projet Montréal, l'inaction de la Ville est inexplicable considérant le lourd bilan de cette rue reconnue comme étant accidentogène. La Direction de la santé publique de Montréal a recensé 158 piétons blessés sur l'avenue du Parc entre 2003 et 2012, entre les rues Jean-Talon et Sherbrooke. « Chaque année il y a des collisions impliquant des piétons sur l'avenue du Parc. C'est une artère très large et dangereuse. La Ville le sait, mais elle n'agit pas. C'est inacceptable », ajoute-t-elle.

Projet Montréal demande la mise en place de mesures correctives ainsi que l'installation de radars photo pour sécuriser l'avenue du Parc dans les plus brefs délais, en particulier près des intersections. « Il faut agir dès maintenant pour réduire la vitesse de circulation des voitures sur l'avenue du Parc. Les bandes rugueuses et les radars photo sont des solutions qui existent et qui peuvent rapidement être mises en place. La Ville doit aussi intervenir sur toutes les artères jugées accidentogènes. Dès qu'une artère génère des collisions, elle doit être sécurisée », explique Marianne Giguère.

Projet Montréal espère un changement d'approche de la part de l'administration Coderre en matière de sécurité des piétons et cyclistes en ville. « Depuis son élection, le maire Coderre n'a pas démontré suffisamment de sensibilité quant au sort des piétons et cyclistes. Le maire tend à prioriser la fluidité de la circulation automobile dans ses interventions, pourtant les citoyens qui se déplacent à pied et à vélo sont plus vulnérables et tout aussi importants que les automobilistes. On ne peut plus accepter comme société que des piétons et cyclistes soient blessés ou tués parce qu'ils se déplacent en ville », ajoute Marianne Giguère.

La conseillère de Projet Montréal souhaite également que la Ville de Montréal entame une réflexion sur la place des camions en ville. « Les camions sont surreprésentés lorsque se produisent des collisions impliquant les plus vulnérables. Il faut absolument revoir la place des camions en ville. Des villes ont trouvé des solutions. Qu'attend Montréal pour faire de même? », conclut Marianne Giguère.

 

SOURCE Ville de Montréal - Opposition officielle à l'Hôtel de Ville de Montréal

Renseignements : Marie-Eve Gagnon, Attachée de presse, Cabinet de l'opposition officielle, 514 872-0247 / 514 516-3120, marie-eve.gagnon@ville.montreal.qc.ca

RELATED LINKS
ville.montreal.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.