Sécurité autour des établissements de détention : La ministre Lise Thériault demande aux partis d'opposition de cesser de colporter des propos non fondés qui sèment l'inquiétude chez la population

QUÉBEC, le 15 oct. 2015 /CNW Telbec/ - La vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Lanaudière, Mme Lise Thériault, s'insurge contre les propos confus et non fondés tenus par les partis d'opposition concernant la sécurité dans les établissements de détention.

« Je demande à mes collègues de l'opposition de cesser de véhiculer de tels propos qui sèment l'inquiétude et qui insécurisent inutilement la population quant à la sécurité de nos établissements de détention. Pendant que certains crient au loup, notre gouvernement agit et prend les moyens appropriés pour assurer la sécurité des citoyens », a déclaré la ministre Thériault.

Le ministère de la Sécurité publique prend très au sérieux la problématique liée à la présence de drones repérés près de certains établissements de détention. De nombreuses mesures sont prises pour contrer ce phénomène. Parmi celles-ci, soulignons l'utilisation de caméras de surveillance et d'appareils d'inspection, l'installation de sections de cours sécurisées ainsi que la recherche continue et l'analyse de solutions technologiques. Rappelons également que, selon Transports Canada, la réglementation fédérale stipule que les vols de drones sont interdits au-dessus de toute prison, qu'elle soit provinciale ou fédérale.  

« Je tiens aussi à rappeler à mon collègue de la Coalition Avenir Québec que des zones d'exclusion aérienne sont déjà en vigueur au-dessus de la plupart des établissements de détention. Je l'invite donc à retourner faire ses devoirs », a poursuivi la ministre.

Par ailleurs, le ministère suit de près l'évolution des nouvelles technologies en matière de détection d'ondes cellulaires et de brouillage d'ondes. Le Québec agit de manière concertée en faisant partie d'un comité pancanadien, lequel vise à trouver des solutions définitives à ce problème.

En attendant, et tel que recommandé à la suite du rapport Bouchard, le ministère a mis de l'avant un projet pilote de fouille systématique du personnel dans certains établissements de détention en plus d'une refonte du système de collecte de renseignements sécuritaires. Les résultats préliminaires permettent de conclure que ce projet pilote et d'autres actions mises de l'avant par le ministère ont permis de diminuer de près de 70 % le nombre de téléphones cellulaires en circulation dans un des établissements, comparativement à l'année précédente.

 

SOURCE Cabinet de la ministre de la Sécurité publique

Renseignements : Source, Emilie Simard, Attachée de presse de la vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Lanaudière, 418 643-2112; Pour information, Alexandra Paré, Relationniste, Ministère de la Sécurité publique, 418 646-6777, poste 30274

Profil de l'entreprise

Cabinet de la ministre de la Sécurité publique

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.