Secteur manufacturier et investissements privés - Un laisser-aller des libéraux coûteux pour le Québec, déplore la CAQ

QUÉBEC, le 21 janv. 2016 /CNW Telbec/ - Alors que le ministre des Finances, Carlos Leitão, affirmait pas plus tard qu'hier que tout va bien dans le meilleur des mondes pour l'économie du Québec, les récents chiffres dévoilés par l'Institut de la statistique du Québec jeudi, concernant le dernier trimestre de 2015 et le PIB du mois d'octobre, confirment que le gouvernement Couillard vit dans le déni quant à son absence de leadership en matière de développement économique, a déclaré le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d'économie, d'innovation et d'exportations, André Lamontagne.

Déclin du secteur manufacturier, recul considérable des investissements privés, croissance économique anémique : les chiffres se suivent et se ressemblent pour l'économie québécoise, qui tourne plus que jamais au ralenti, a regretté André Lamontagne. Pourtant, les opportunités sont au rendez-vous pour voir nos PME manufacturières rayonner à l'étranger. Il faut savoir se créer des occasions et les saisir au lieu de les attendre, a-t-il indiqué.

« Le ministre des Finances porte ses lunettes roses et refuse de constater que depuis 2002, on observe une dégradation importante du secteur manufacturier. Le coup est tout aussi dur au niveau des investissements non résidentiels qui sont en chute libre de 8,5 %, contrairement à l'Ontario qui a enregistré une légère hausse. Pourtant, le Québec pourrait tirer grand profit du contexte actuel avec la baisse du dollar canadien qui pourrait stimuler davantage les exportations et donner à nos PME la chance de mieux concurrencer à l'étranger. Présentement, les libéraux restent les doigts croisés, à espérer que tout se fera tout seul », a mentionné André Lamontagne.

Le député de Johnson a poursuivi en affirmant que les défis pour nos entreprises sont toujours les mêmes : lier l'innovation à la productivité pour conquérir les marchés. Il est tout à fait possible pour le Québec de rattraper les écarts avec ses pairs et de battre la moyenne canadienne, mais cela ne fera pas comme par magie. M. Lamontagne a déploré l'absence d'une vraie politique manufacturière et d'un véritable plan pour stimuler les investissements privés.

« A-t-on vu depuis avril 2014 l'ombre d'une quelconque stratégie de la part du gouvernement et d'Investissement Québec pour améliorer de façon significative la performance du Québec? En ne s'en remettant qu'au marché et au libre cours des choses, les libéraux cultivent un laisser-aller qui coûte cher au Québec. En restant spectateur, assis devant la conjoncture mondiale, on ne peut espérer faire mieux que la moyenne. Pour se démarquer, le Québec doit mettre en place un véritable plan de relance économique, cohérent et ambitieux », de conclure André Lamontagne.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Émilie Toussaint, Attachée de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-446-1383, etoussaint@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.