Sears Canada annonce ses résultats du troisième trimestre

TORONTO, le 3 déc. 2015 /CNW/ - Sears Canada Inc. (TSX : SCC; NASDAQ : SRSC) a présenté aujourd'hui ses points saillants opérationnels et ses résultats financiers du troisième trimestre de l'exercice 2015.

Points saillants opérationnels du troisième trimestre 2015

  • Les ventes des magasins comparables du trimestre à l'échelle de la Société ont augmenté par rapport à celles de la période correspondante de l'exercice précédent, principalement en raison du rendement des ventes de gros appareils ménagers, de meubles et de matelas.
  • Dans le réseau des magasins principaux1, les ventes des magasins comparables ont également été positives et la stabilité instaurée au deuxième trimestre a été maintenue.
  • Cent quarante espaces-boutiques de marques des fournisseurs ont été mises en place en collaboration avec 11 partenaires clés.
  • Jusqu'à la fin du troisième trimestre, des économies de coûts annualisées d'environ 67 millions de dollars ont été réalisées par rapport aux niveaux de coûts de l'exercice complet 2014 dans le cadre des initiatives annoncées précédemment pour générer des gains annualisés de 100 à 125 millions de dollars comparativement aux frais d'exploitation de l'exercice complet 2014.
  • En tenant compte de l'incidence de l'affaiblissement du taux de change du dollar canadien par rapport au dollar américain, le taux de marge bénéficiaire et le BAIIA ajusté ont augmenté comparativement au même trimestre de l'exercice précédent.
  • Des ententes visant à monétiser environ 108,5 millions de dollars d'actifs immobiliers ont été annoncées2.
  • Carrie Kirkman a été nommée au poste de présidente et marchande en chef.

____________________________

1

Le réseau des magasins principaux est constitué des 95 grands magasins et des 43 magasins Sears décor de Sears Canada, et exclut les magasins de liquidation et les magasins locaux.

2

Ce montant n'inclut pas les 28 millions de dollars annoncés au deuxième trimestre. Les transactions immobilières sont sous réserve de la satisfaction de certaines conditions de clôture.

 

Points saillants financiers du troisième trimestre 2015

  • Produits - Les produits se sont élevés à 792,1 millions de dollars, en baisse de 5,1 % par rapport au troisième trimestre de l'exercice 2014.
  • Ventes des magasins comparables - Les ventes des magasins comparables de l'ensemble des circuits ont augmenté de 0,4 % comparativement à celles du même trimestre de l'exercice précédent. L'écart entre la diminution des produits et la hausse des ventes des magasins comparables est essentiellement attribuable aux fermetures de magasins depuis l'année dernière et à la baisse des ventes du commerce en direct de la Société. 
  • Ventes des magasins comparables du réseau des magasins principaux - Les ventes des magasins comparables du réseau des magasins principaux ont augmenté de 2,7 % au troisième trimestre par rapport au même trimestre de l'exercice précédent. Elles ont été positives à chacun des mois du trimestre, et ce, tant dans la catégorie des vêtements et des accessoires que dans celle des articles de maison et des biens durables.
  • Marge bénéficiaire brute - Le taux de marge bénéficiaire brute au troisième trimestre s'est chiffré à 32,6 %, comparativement à 34,3 % pour le même trimestre de l'exercice précédent. En excluant l'incidence négative de la faiblesse du dollar canadien, le taux de marge bénéficiaire brute aurait affiché une hausse de 90 points, soit 35,2 % par rapport à 34,3 % pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. La Société maintiendra les programmes de couverture de change et les procédés d'exploitation entrepris au deuxième trimestre, comme il convient, afin de gérer l'incidence de la volatilité future du taux de change. Ces programmes et procédés devraient continuer à atténuer partiellement le risque de change pour le reste de l'année 2015 et en 2016.
  • BAIIA ajusté - Le BAIIA ajusté s'est traduit par une perte de 31,7 millions de dollars, comparativement à une perte de 19,4 millions de dollars pour le même trimestre de l'exercice 2014. Le BAIIA ajusté a subi une incidence négative de 18,6 millions de dollars liée à l'affaiblissement du dollar canadien par rapport au dollar américain. De plus, la Société a investi 6,1 millions de dollars en vue de préparer le lancement de son nouveau programme de fidélisation, qui est entré en vigueur le 16 novembre 2015. En excluant ces influences, le BAIIA ajusté se serait traduit par une perte de 7,0 millions de dollars pour le troisième trimestre, comparativement à une perte de 19,4 millions de dollars pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. Le BAIIA ajusté est une mesure non définie par les Normes internationales d'information financière (IFRS).
  • Perte nette - La perte nette du troisième trimestre de l'exercice courant s'est établie à 53,2 millions de dollars ou 52 cents par action, comparativement à une perte nette de 118,7 millions de dollars ou 1,16 dollar par action au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Pour voir la liste des charges non récurrentes des exercices courant et précédent, veuillez vous reporter au tableau de rapprochement de la perte nette et du BAIAA ajusté inclus dans le présent communiqué. 
  • Situation de trésorerie - Sears Canada a terminé le trimestre avec une encaisse de 75 millions de dollars et s'attend à recevoir des produits d'environ 211 millions de dollars au quatrième trimestre (dont 174 millions ont déjà été reçus au moment de publier le présent communiqué), découlant principalement de la fin de l'entente de marketing et de gestion des cartes de crédit avec JPMorgan Chase Bank, N.A. (« JPMorgan Chase ») et des autres transactions immobilières annoncées précédemment devant être conclues au cours du quatrième trimestre. La transaction avec JPMorgan Chase est abordée plus en détail plus loin dans le présent communiqué. Ces produits, en plus de ceux de 100 millions de dollars découlant de la cession-bail du centre de logistique national de la Société situé à Vaughan, en Ontario, une transaction annoncée précédemment et devant être conclue au cours du premier trimestre de 2016, donneraient à la Société une encaisse pro forma de 386 millions de dollars. Sears Canada n'avait aucun emprunt en vertu de la facilité de crédit de 300 millions de dollars de la Société à la fin du troisième trimestre.

 

Points saillants des initiatives commerciales
« L'élan positif qui a débuté au deuxième trimestre s'est poursuivi tout au long du troisième trimestre, et nous sommes heureux des progrès réalisés à l'échelle de l'entreprise, a déclaré Brandon G. Stranzl, président exécutif, Sears Canada Inc. La priorité accordée à nos trois initiatives commerciales clés, dont la progression est décrite ci-dessous, permet d'imposer une discipline à notre approche visant à offrir une expérience de commerce de détail exceptionnelle aux Canadiens tout en insufflant un sentiment de fierté à nos associés et en créant de la valeur pour nos actionnaires. »

Voici les points saillants des progrès réalisés relativement à chacune des trois initiatives commerciales clés de la Société :

  1. Augmenter les revenus - La Société a annoncé le 2 septembre 2015 l'établissement d'ententes avec 12 fournisseurs concernant la mise en place d'espaces-boutiques de leurs marques dans les magasins, et cinq autres marques se sont ajoutées depuis. À la fin du troisième trimestre, nous avions mis en place 140 espaces-boutiques de grandes marques nationales, ainsi que 25 espaces-boutiques de la collection Wayne Gretzky de Sears. Chacune des grandes marques a collaboré à certaines tâches de planification de l'assortiment, de réapprovisionnement et d'établissement des prix, en plus d'investir dans les présentoirs, le marketing et d'autres efforts visant à revitaliser et à améliorer l'expérience de magasinage dans nos magasins. 


    « Les magasins présentant ces espaces-boutiques obtiennent un bon rendement, et nous continuerons d'explorer des possibilités similaires pour renouveler l'expérience de la clientèle au cours de l'année 2016, a commenté M. Stranzl. Les installations faites jusqu'à maintenant représentent un progrès notable alors que Sears Canada cherche à accroître ses revenus en renouvelant ses magasins en tant que destination de choix pour les consommateurs canadiens. Environ 50 espaces-boutiques seront installés pendant le quatrième trimestre et quelque 20 autres doivent l'être au cours du premier trimestre 2016. »


    La Société a lancé la collection Wayne Gretzky en septembre et celle-ci a connu une grande popularité auprès de la clientèle jusqu'à maintenant. La nouvelle gamme du printemps 2016 a été présentée lors de la semaine de la mode de Toronto à un public très enthousiaste, incluant Wayne Gretzky en personne, et elle a remporté un prix du Fashion Magazine. De plus, au cours du troisième trimestre, nous avons lancé les marques de vêtements pour femmes Robert Rodriguez et Jessica Simpson, et la Société a annoncé une nouvelle relation avec la designer de renommée internationale Debbie Travis, qui offrira sa gamme d'articles et d'accessoires de décoration dans nos magasins l'an prochain. 


    Au cours de l'année à venir, une plateforme de commerce électronique actualisée représentera également une priorité clé pour générer une croissance des produits.

  2. Atteindre une rentabilité d'exploitation - Au cours des dernières années, la structure de coûts de Sears Canada n'a pas suivi la taille de ses activités. La mise en œuvre d'un programme de réduction des coûts conçu pour diminuer les dépenses d'exploitation récurrentes de 100 à 125 millions de dollars annuellement par rapport aux niveaux de 2014 a été initiée plus tôt cette année. 


    « Notre programme de réduction des coûts est en cours et, à la fin du troisième trimestre, nous avions réalisé des économies annualisées de 67 millions de dollars par rapport aux niveaux de 2014, a indiqué M. Stranzl. Des économies de coûts annualisées supplémentaires de 30 à 40 millions de dollars sont prévues au quatrième trimestre 2015. » Le coût ponctuel de la mise en œuvre de l'ensemble du programme de réduction des coûts est estimé à environ 15 à 20 millions de dollars. 


    Sears Canada continue d'étudier sa configuration commerciale et prévoit apporter d'autres améliorations à la structure de coûts en 2016.

  3. Maintenir un bilan solide - La Société est d'avis que le maintien d'un bilan solide avec des liquidités excédentaires montrera que Sears Canada peut être concurrentielle et gagner la clientèle des consommateurs canadiens. En outre, un bilan solide est un signe de stabilité et de longévité qui inspire confiance aux partenaires commerciaux de la Société et aux autres parties intéressées.


    Sears Canada possède encore d'importants actifs non essentiels et cherchera des occasions d'être plus efficace en ce qui a trait à ses actifs. La Société évaluera différentes possibilités afin de dégager de la valeur de ses actifs dans le cadre du renouvellement des activités fondamentales des grands magasins de Sears Canada et du maintien d'un bilan solide.


    Le 13 novembre 2015, la Société a annoncé la cession-bail de son centre logistique national de Vaughan, en Ontario, pour un montant de 100 millions de dollars. Cette transaction devrait être finalisée au premier trimestre de l'exercice 2016. L'entente de cession-bail assurera une transition sans heurt, tant sur le plan du service à la clientèle que des associés.


    Sears Canada a également convenu de vendre un centre de distribution qu'elle n'utilise plus pour un montant de 8,5 millions de dollars et, comme annoncé le 2 septembre 2015, de vendre un autre centre de distribution pour un montant de 18,125 millions de dollars et de procéder à la cession-bail d'une propriété hors centre commercial qu'elle continuera d'exploiter par la suite, pour un montant de 10,0 millions de dollars. Ces trois transactions devraient être finalisées au quatrième trimestre de l'exercice 2015.


    Au cours du troisième trimestre, la Société a également officialisé une entente avec Concord Pacific Real Estate Developments Ltd. pour le développement de certains terrains.


    La Société croit que son circuit de magasins principaux a une grande valeur à titre de réseau de distribution de détail permettant d'atteindre les consommateurs canadiens, et ce circuit représente le point central des initiatives de la Société en vue d'accroître les ventes. La Société continuera d'évaluer son espace et ses circuits commerciaux et apportera des ajustements au besoin afin de soutenir sa position dans le marché comme destination de choix pour les consommateurs canadiens et d'atteindre des niveaux acceptables de rentabilité.


    « Nous évaluerons toutes les possibilités d'optimiser nos espaces de vente et de logistique, a commenté M. Stranzl. Ces possibilités peuvent inclure la rationalisation de la superficie des magasins, des circuits et des centres de distribution, la sous-location à bail ou la subdivision de magasins et l'ajout d'espaces-boutiques supplémentaires. »


    Le bilan de la Société est en outre renforcé par la réception d'un montant de 174 millions de dollars au quatrième trimestre relativement à la fin de l'entente de marketing et de gestion des cartes de crédit le 15 novembre 2015 entre Sears Canada et JPMorgan Chase. La fin de cette entente représentera un obstacle en 2016 pour ce qui est des résultats commerciaux, mais la Société cherche à en atténuer l'incidence et à établir d'autres solutions de financement pour la clientèle.

 

Commentaires additionnels
« Nous sommes ravis d'avoir accueilli Carrie Kirkman à titre de présidente et marchande en chef le 3 novembre 2015, a déclaré M. Stranzl. L'expérience de Carrie dans le domaine de la commercialisation sera un atout pour notre travail axé sur l'allocation du capital, la gestion du bilan et l'atteinte de niveaux de rentabilité acceptables. Ensemble, nous pourrons recentrer Sears Canada sur ses activités de base en mettant l'accent sur l'expérience de la clientèle par rapport à nos différents circuits, médias et marques - notamment dans les magasins, sur les appareils mobiles, en ligne, dans les médias sociaux et par l'intermédiaire d'images de marque iconiques comme le catalogue Cadeaux de rêve. »  

Examen consolidé
Les produits se sont établis à 792,1 M$ au troisième trimestre de 2015, soit une baisse de 5,1 % par rapport au troisième trimestre de 2014. La diminution est principalement attribuable au recul des ventes d'articles pour l'air et l'eau de marque CraftsmanMD, de jouets, d'appareils électroniques, de vêtements pour femmes, de cosmétiques et d'articles d'hygiène, ainsi que de chaussures, partiellement contrebalancé par une augmentation des ventes de meubles pour la maison et de gros électroménagers. La diminution du total des produits susmentionnée au troisième trimestre de 2015 comprenait un recul de 23,7 M$ dans notre circuit de vente directe, par rapport au troisième trimestre de 2014. La diminution du total des produits au troisième trimestre de 2015 comprenait aussi l'incidence de la fermeture de magasins après la fin du troisième trimestre de 2014, ce qui a eu un effet négatif de 28,2 M$ sur les produits au troisième trimestre de 2015.

Le total des ventes des magasins comparables pour le troisième trimestre de 2015 a augmenté de 0,4 %, par rapport au troisième trimestre de 2014. Les ventes des magasins comparables combinées pour nos grands magasins et nos magasins Sears décor (les magasins menant des « activités fondamentales de commerce de détail ») ont augmenté de 2,7 % au troisième trimestre de 2015, par rapport au troisième trimestre de 2014.

La gestion des coûts a donné lieu à une diminution de 66,7 M$ des frais de vente, d'administration et autres au troisième trimestre de 2015, par rapport au troisième trimestre de 2014. Cette diminution comprenait l'incidence d'éléments non récurrents inclus dans les frais de vente, d'administration et autres pour les deux périodes.

Le taux de la marge brute de la Société s'est établi à 32,6 % au troisième trimestre de 2015, comparativement à 34,3 % au troisième trimestre de 2014. La diminution tient essentiellement à la dépréciation du dollar canadien, ce qui a donné lieu à une baisse des marges liées aux articles de décoration intérieure, aux meubles pour la maison, aux articles saisonniers, aux vêtements pour femmes, à la lingerie pour femmes et aux chaussures, partiellement contrebalancée par une hausse des marges liées aux produits de protection des sols, aux machines à coudre, aux réfrigérateurs, aux cuisinières, aux fours à micro-ondes, aux vêtements pour hommes et aux vêtements pour enfants. Si l'on ne tient pas compte de l'incidence négative de l'affaiblissement du dollar canadien au cours du troisième trimestre de 2015, le taux de la marge brute aurait augmenté de 90 points de base pour s'établir à 35,2 % au troisième trimestre de 2015, comparativement à 34,3 % au troisième trimestre de 2014. La Société a actuellement en cours un programme concret visant à faire face aux répercussions de l'affaiblissement du dollar canadien. Ce programme devrait continuer d'atténuer partiellement le risque de change d'ici la fin de 2015 et en 2016.

La perte nette avant intérêts, impôt et amortissements ajustée (le « BAIIA ajusté ») du troisième trimestre de 2015 s'est établie à 31,7 M$, par rapport à 19,4 M$ au troisième trimestre de 2014, ce qui constitue une hausse de 12,3 M$. Au troisième trimestre de 2015, le BAIIA ajusté a subi une incidence défavorable de 18,6 M$ attribuable à la dépréciation du dollar canadien, à des coûts de 6,1 M$ engagés pour la mise à jour et la modernisation du programme de fidélisation de la Société et à une perte de revenus locatifs de 0,5 M$ imputable à la vente de partenariats liés à des centres commerciaux; tous ces facteurs ont été en partie contrebalancés par une hausse de 5,3 M$ relative à la fermeture de magasins à faible rendement après la fin du troisième trimestre de 2014. Si l'on exclut l'incidence de ces éléments, le BAIIA ajusté a augmenté de 7,6 M$ au troisième trimestre de 2015, par rapport au troisième trimestre de 2014.

La perte nette de base et diluée par action ordinaire s'est établie à 0,52 $ au troisième trimestre de 2015, comparativement à une perte nette de base et diluée par action ordinaire de 1,16 $ à la période correspondante de l'exercice précédent.

Le bilan de la Société demeure solide : au 31 octobre 2015, le total de la trésorerie et des équivalents de trésorerie se chiffrait à 74,6 M$ et la Société n'avait prélevé aucun montant sur la facilité de crédit modifiée de 300,0 M$.

Mises en garde à l'égard de l'information prospective
Certains renseignements fournis dans ce communiqué sont de nature prospective et sont assujettis à des incertitudes et à des risques importants. L'information prospective touche entre autres la performance financière, la stratégie commerciale, les plans, les attentes et les objectifs futurs de la Société. Souvent, mais pas toujours, on peut déterminer que certains renseignements sont prospectifs par l'utilisation de verbes comme « planifier », « prévoir » ou « ne pas prévoir », « être prévu », « attendre », « s'attendre à », « avoir l'intention de », « anticiper », ou « ne pas anticiper », « être d'avis que », ou des variantes de ces verbes et expressions, ou par l'utilisation de déclarations au conditionnel ou au futur relativement à la matérialisation de certaines mesures, de certains événements ou de certains résultats. Bien que la Société soit d'avis que les estimations comprises dans cette information prospective sont raisonnables, une telle information prospective comporte des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats, la performance ou les réalisations réels différeront de façon importante des résultats, de la performance ou des réalisations futurs présentés ou sous-entendus dans l'information prospective, et le lecteur ne doit pas se fier indûment à cette information prospective.

Les facteurs pouvant faire en sorte que les résultats réels et les attentes actuelles soient sensiblement différents comprennent, mais sans en exclure d'autres : l'incapacité de la Société à rivaliser efficacement dans le secteur hautement concurrentiel du commerce de détail; un rendement commercial plus faible au cours du quatrième trimestre; la capacité de la Société à mettre en œuvre ses initiatives stratégiques avec succès; les variations des dépenses de consommation; la capacité à conserver les cadres supérieurs et le personnel clé; la capacité de la Société à gérer avec succès ses niveaux de stock; les préférences de la clientèle à l'égard des produits offerts; suivant l'expiration le 15 novembre 2015 de l'alliance de marketing et de service des cartes de crédit entre la Société et JPMorgan Chase Bank, N.A. (succursale de Toronto), la capacité de la Société à conclure une entente pour la gestion des opérations de crédit et de services financiers selon des modalités et conditions comparables à celles dont elle bénéficiait précédemment en vertu du partenariat de marketing et de service des cartes de crédit avec JPMorgan Chase ou selon des modalités et conditions sensiblement moins favorables, ou à conclure toute entente; les perturbations des systèmes informatiques de la Société; l'instabilité économique, sociale et politique dans les pays où se trouvent les fournisseurs; l'intégrité structurale et la sécurité incendie des usines à l'étranger; des frais d'expédition accrus, des retards et interruptions de transport potentiels; l'atteinte à la réputation des marques vendues par la Société; des modifications dans les relations entre la Société et ses fournisseurs; la dépendance de la Société envers des tiers dans le cadre d'ententes d'impartition; la volonté des fournisseurs de la Société à offrir des modalités de paiement acceptables; le résultat des demandes d'indemnisation en lien avec la responsabilité du fait du produit; toute compromission ou atteinte importante à la sécurité des renseignements des clients et des associés de la Société et de la Société elle-même; le résultat de poursuites judiciaires en cours; les coûts d'observation des lois et des règlements environnementaux; le maintien d'une couverture d'assurance adéquate; les situations météorologiques saisonnières; la capacité à faire, à intégrer et à conserver des acquisitions et investissements ainsi qu'à procéder à des cessions et à d'autres transactions; la conjoncture économique générale; le risque de liquidité et le défaut de remplir les obligations financières; la fluctuation des taux de change des devises étrangères; la capacité et la stabilité financières des entrepreneurs sous licence et des partenaires commerciaux de la Société; les restrictions possibles de l'accès aux marchés financiers et à d'autres sources de financement; la fluctuation des taux d'intérêt et les autres variations dans les frais de financement et les revenus de placement; la possibilité d'un rendement du capital investi négatif du régime de retraite de la Société ou une augmentation inattendue de l'obligation au titre des prestations constituées; la dépréciation des actifs incorporels et des autres actifs à long terme; la résiliation future possible de certains droits de propriété intellectuelle associés au nom et aux marques « Sears » si Sears Holdings Corporation (« Sears Holdings ») réduit sa participation dans la Société à moins de 10 %; les changements possibles dans la propriété de la Société par Edward Lampert, ESL Investments et d'autres actionnaires importants; les initiatives d'amélioration de la productivité et de réduction des coûts et le fait que ces initiatives produisent les avantages escomptés ou non; le régime de concurrence dans les secteurs auxquels la Société participe; de nouvelles prises de position comptables, ou des changements apportés aux prises de position actuelles, qui affectent les méthodes utilisées par la Société pour rendre compte de sa situation financière et de ses résultats d'exploitation; les incertitudes associées aux hypothèses et aux estimations comptables essentielles; les changements apportés aux lois, aux règles et aux règlements applicables à la Société. Des renseignements sur ces facteurs, sur d'autres facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement des prévisions et sur des hypothèses ou facteurs importants pris en compte lors de la préparation de l'information prospective se trouvent dans le présent communiqué ainsi que sous la rubrique 3(k) « Facteurs de risque » dans la plus récente notice annuelle de la Société, sous la rubrique 12 « Risques et incertitudes » du rapport de gestion dans le plus récent rapport annuel de la Société, ainsi que sous la rubrique 9 « Risques et incertitudes » du rapport de gestion dans le plus récent rapport provisoire de la Société, et ailleurs dans les documents déposés par la Société auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières canadiens et américains.

Toute l'information prospective comprise dans le présent communiqué est qualifiée par ces avertissements et ceux stipulés sous la rubrique « Facteurs de risque » de la plus récente notice annuelle de la Société, sous la rubrique « Risques et incertitudes » des plus récents rapports annuel et de gestion provisoire de la Société, et dans les autres documents déposés par la Société auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières canadiens et américains. Ces facteurs ne sont pas destinés à représenter une liste exhaustive des facteurs pouvant influer sur la Société; toutefois, ces facteurs doivent être soigneusement pris en considération, et les lecteurs ne devraient pas accorder une confiance exagérée à l'information prospective mentionnée aux présentes ou dans les autres documents déposés par la Société des organismes de réglementation des valeurs mobilières canadiens et américains. À moins d'indication contraire, l'information prospective contenue dans ce communiqué est en date du présent document et vise à aider les investisseurs et autres personnes à comprendre la situation financière de la Société et ses résultats d'exploitation de même que les objectifs et priorités stratégiques de la Société, et pourrait ne pas convenir à d'autres fins. Sauf si une exigence légale le requiert, la Société n'a aucune obligation de mettre à jour ni de réviser toute information financière prospective, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou autrement.

À propos de Sears Canada
Sears Canada est un détaillant à circuits multiples dont le réseau compte 162 magasins d'entreprise, 144 magasins locaux, plus de 1 200 comptoirs de ramassage des commandes par catalogue et en ligne, 84 agences Voyages Sears et un service national d'entretien et de réparation. Sears Canada publie également le plus gros catalogue de marchandises diverses au Canada et exploite un site Web d'achat en ligne à www.sears.ca.

États financiers consolidés résumés non audités et rapport de gestion
Les états financiers consolidés intermédiaires résumés non audités de la Société pour la période de 39 semaines close le 31 octobre 2015 et le rapport de gestion y afférent sont disponibles sur le site du Système électronique de données, d'analyse et de recherche à l'adresse www.sedar.com, ainsi que sur le site de la Securities and Exchange Commission des États-Unis à l'adresse www.sec.gov.

Principales données financières consolidées
Les tableaux qui suivent présentent le sommaire des données financières consolidées non auditées et les informations supplémentaires pour les périodes indiquées, lesquels sont tirés des états financiers consolidés intermédiaires résumés non audités pour la période de 39 semaines close le 31 octobre 2015. Le sommaire des données financières consolidées non auditées a été préparé conformément aux méthodes utilisées dans la préparation de nos états financiers consolidés audités pour la période de 52 semaines close le 31 janvier 2015. Les données qui figurent aux présentes ne comprennent pas toutes les informations qui doivent être fournies aux termes des IFRS et doivent être lues en parallèle avec les états financiers consolidés intermédiaires résumés non audités pour la période de 39 semaines close le 31 octobre 2015.


SEARS CANADA INC.
RAPPROCHEMENT DE LA PERTE NETTE ET DU BAIIA AJUSTÉ
Pour les périodes de 13 et de 39 semaines closes le 31 octobre 2015 et le 1er novembre 2014

Non audité




Troisièmes trimestres


Cumuls annuels

(en millions de dollars canadiens, sauf les montants par action)


2015



2014



2015


2014


Perte nette


(53,2)

$


(118,7)

$


(98,8)

$


(215,2)

$


Charge de transformation1


6,8



4,0



6,8


19,5



Profit sur les transactions de cession-bail2


--


--



(67,2)


--



Profit à la vente d'une participation dans des partenariats3


--


(14,6)



--


(35,1)



Perte de valeur du goodwill4


--


--



--


2,6



Perte de valeur des entrepôts5


--


44,4



--


44,4



Perte de valeur d'autres actifs6


--


--



--


15,7



Coûts liés à la libération de locaux7


--


0,2



--


4,1



Profit lié au règlement des prestations de retraite8


--


--



(5,1)


(10,6)



Coûts liés à TBI9


--


--



6,4


--



Coûts liés à la garantie de SHS et autres coûts10


--


--



--


6,6



Dotation aux amortissements


11,2


20,7



37,3


66,1



Charges financières


1,6


1,5



7,6


5,7



Produits d'intérêts


(1,5)


(0,6)



(2,0)


(2,0)



Charge d'impôt sur le résultat11


3,4


43,7



5,7


4,6


BAIIA ajusté12


(31,7)


(19,4)



(109,3)


(93,6)


Perte nette de base par action


(0,52)

$


(1,16)

$


(0,97)

$


(2,11)

$



1.

La charge de transformation pour 2015 et 2014 se rapporte essentiellement aux coûts liés aux indemnités de départ engagés au cours des périodes considérées.

2.

Le profit sur les transactions de cession-bail représente le profit net lié à la cession-bail de certaines propriétés détenues par la Société et situées à Burnaby et à Chilliwack, en Colombie­Britannique, ainsi qu'à Calgary, en Alberta, au deuxième trimestre de 2015.

3.

Le profit à la vente d'une participation dans des partenariats représente le profit lié à la vente de la participation de la Société dans certaines propriétés détenues en copropriété avec Ivanhoé Cambridge en 2014.

4.

La perte de valeur du goodwill représente la charge liée à la radiation du goodwill affecté à l'unité génératrice de trésorerie Corbeil au deuxième trimestre de 2014.

5.

La perte de valeur des entrepôts représente la charge liée à la réduction de la valeur comptable des immobilisations corporelles de l'entrepôt de Montréal au cours du troisième trimestre de 2014 pour la ramener à leur juste valeur moins les frais de vente.

6.

La perte de valeur d'autres actifs représente la charge liée à la réduction de la valeur comptable des immobilisations corporelles de certaines unités génératrices de trésorerie au cours du deuxième trimestre de 2014.

7.

Les coûts liés à la libération de locaux ont principalement trait aux coûts engagés pour libérer certains locaux en 2014.

8.

Le profit lié au règlement des prestations de retraite a trait au règlement des prestations de retraite de membres admissibles couverts en vertu du régime d'avantages autres que de retraite au premier trimestre de 2015 et au deuxième trimestre de 2014.

9.

Les coûts liés à TBI représentent les coûts estimatifs pour la Société liés à TravelBrands Inc. (un bénéficiaire de licence de la Société) découlant d'une demande de protection contre les créanciers présentée au deuxième trimestre de 2015.

10.

Les coûts liés à la garantie de SHS et autres coûts représentent les coûts estimatifs pour la Société liés à d'éventuelles réclamations à l'égard de travaux effectués avant que Gestion des services SHS Inc. (un ancien bénéficiaire de licence de la Société) n'annonce qu'elle était sous séquestre.

11.

La charge d'impôt sur le résultat au troisième trimestre de 2014 comprend une charge visant à réduire les actifs d'impôt différé (montant net) de la Société à leur valeur recouvrable.

12.

Le BAIIA ajusté est une mesure utilisée par la direction, le secteur du commerce de détail et les investisseurs à titre d'indicateur de la performance opérationnelle de la Société et de sa capacité à contracter des dettes et à en assurer le service, ainsi qu'à titre de mesure d'évaluation. Le BAIIA ajusté est une mesure non définie par les IFRS.

 

SEARS CANADA INC.
RAPPROCHEMENT DU TOTAL DES PRODUITS TIRÉS DES MARCHANDISES ET DU TOTAL DES VENTES DES MAGASINS COMPARABLES
Pour les périodes de 13 et de 39 semaines closes le 31 octobre 2015 et le 1er novembre 2014

Non audité



Troisièmes trimestres


Cumuls annuels

(en millions de dollars canadiens)


2015


2014



2015


2014


Total des produits tirés des marchandises


792,1

$


833,6

$


2 258,1

$


2 448,0

$


Ventes des magasins non comparables


175,3


181,6


514,4


582,9



Total des ventes des magasins comparables1


616,8


652,0


1 743,7


1 865,1


Variation du pourcentage du total des ventes des magasins comparables


0,4

%


(9,5)

%


(2,5)

%


(8,0)

%

Variation du pourcentage du total des ventes des magasins comparables
par catégorie











Vêtements et accessoires


(2,7)

%


(8,5)

%


(6,8)

%


(4,1)

%


Biens pour la maison et biens durables


2,5

%


(10,1)

%


0,4

%


(10,5)

%

Variation du pourcentage des ventes des magasins comparables menant
des activités fondamentales de commerce de détail


2,7

%


(10,9)

%


(0,6)

%


(8,9)

%

Variation du pourcentage des ventes des magasins comparables menant
des activités fondamentales de commerce de détail par catégorie











Vêtements et accessoires


1,1

%


(9,0)

%


(3,6)

%


(4,8)

%


Biens pour la maison et biens durables


4,0

%


(12,5)

%


2,0

%


(12,4)

%



1.

Le total des ventes des magasins comparables représente les ventes de marchandises générées par l'intermédiaire des activités des grands magasins, des magasins Sears décor, des magasins locaux, des magasins de liquidation et des magasins Corbeil de la Société, qui ont été ouverts de façon continue au cours des deux périodes comparées. Les ventes des magasins comparables menant des activités fondamentales de commerce de détail représentent les ventes générées par l'intermédiaire des activités des grands magasins et des magasins Sears décor qui ont été ouverts de façon continue au cours des deux périodes comparées. Plus particulièrement, les mesures utilisées pour déterminer les ventes des magasins comparables mettent en parallèle les mêmes semaines civiles pour chaque période, soit les périodes de 13 et de 39 semaines closes le 31 octobre 2015 et le 1er novembre 2014. Le calcul des ventes des magasins comparables est une mesure de la performance et pourrait être influencé par les fluctuations des superficies de vente. Les mesures utilisées pour déterminer les ventes des magasins comparables excluent le circuit de vente directe.

 


SEARS CANADA INC.
ÉTATS CONSOLIDÉS RÉSUMÉS DE LA SITUATION FINANCIÈRE

Non audité

(en millions de dollars canadiens)


Au
31 octobre 2015


Au
31 janvier 2015


Au
1er novembre 2014


ACTIF








Actifs courants








Trésorerie et équivalents de trésorerie


74,6

$

259,0

$

234,3

$

Débiteurs, montant net


70,3


73,0


71,6


Impôt à recouvrer


40,8


127,2


52,5


Stocks


837,6


641,4


798,5


Charges payées d'avance


45,8


28,7


37,3


Actifs financiers dérivés


4,1


7,2


6,5


Actifs classés comme détenus en vue de la vente


25,9


13,3


13,3


Total des actifs courants


1 099,1


1 149,8


1 214,0










Actifs non courants








Immobilisations corporelles


487,6


567,6


665,5


Immeubles de placement


17,0


19,3


19,3


Immobilisations incorporelles


39,4


16,2


25,6


Actifs d'impôt différé


2,8


0,7


21,6


Autres actifs à long terme


15,6


20,5


49,4


Total de l'actif


1 661,5

$

1 774,1

$

1 995,4

$









PASSIF








Passifs courants








Créditeurs et charges à payer


399,0

$

359,4

$

460,9

$

Produits différés


165,3


171,2


173,7


Provisions


57,1


58,6


74,6


Impôt sur le résultat à payer


3,2


--


0,3


Autres impôts à payer


11,3


34,6


17,6


Passifs financiers dérivés


0,1


--


--


Partie courante des obligations à long terme


3,9


4,0


4,1


Total des passifs courants


639,9


627,8


731,2










Passifs non courants








Obligations à long terme


21,2


24,1


25,0


Produits différés


75,6


76,8


77,3


Passif au titre des régimes de retraite


381,4


407,4


271,0


Passifs d'impôt différé


2,8


3,4


3,6


Autres passifs à long terme


68,8


63,8


59,8


Total du passif


1 189,7


1 203,3


1 167,9










CAPITAUX PROPRES








Capital social


14,9


14,9


14,9


Bénéfices non distribués


707,7


806,9


930,1


Cumul des autres éléments de perte globale


(250,8)


(251,0)


(117,5)


Total des capitaux propres


471,8


570,8


827,5


Total du passif et des capitaux propres


1 661,5

$

1 774,1

$

1 995,4

$

 

SEARS CANADA INC.
COMPTES CONSOLIDÉS RÉSUMÉS DE LA PERTE NETTE ET DE LA PERTE GLOBALE
Pour les périodes de 13 et de 39 semaines closes le 31 octobre 2015 et le 1er novembre 2014

Non audité



Périodes de 13 semaines


Périodes de 39 semaines

(en millions de dollars canadiens, sauf les montants par action)


2015



2014



2015



2014















Produits


792,1

$


834,5

$


2 258,1

$


2 452,0

$

Coût des biens et des services vendus


533,7


548,4


1 513,4


1 631,1


Frais de vente, d'administration et autres


308,1


374,8


904,5


1 073,5


Perte d'exploitation


(49,7)


(88,7)


(159,8)


(252,6)












Profit sur les transactions de cession-bail


--


--


67,2


--


Profit à la vente d'une participation dans des partenariats


--


14,6


--


35,1


Profit lié au règlement des prestations de retraite


--


--


5,1


10,6


Charges financières


1,6


1,5


7,6


5,7


Produits d'intérêts


1,5


0,6


2,0


2,0


Perte avant impôt sur le résultat


(49,8)


(75,0)


(93,1)


(210,6)












(Charge) économie d'impôt sur le résultat











Exigible


(1,4)


33,3


(7,3)


28,6



Différé


(2,0)


(77,0)


1,6


(33,2)




(3,4)


(43,7)


(5,7)


(4,6)


Perte nette


(53,2)

$


(118,7)

$


(98,8)

$


(215,2)

$











Perte nette de base et diluée par action


(0,52)

$


(1,16)

$


(0,97)

$


(2,11)

$











Perte nette


(53,2)

$


(118,7)

$


(98,8)

$


(215,2)

$











Autres éléments de (perte globale) bénéfice global, déduction faite de l'impôt




















Éléments qui pourraient être reclassés ultérieurement en résultat net :











(Perte) profit sur dérivés de change


(0,6)


3,7


9,0


5,3



Reclassement en résultat net du profit sur dérivés de change


(4,2)


(0,9)


(10,8)


(5,7)












Éléments qui ne seront pas reclassés ultérieurement en résultat net :











Profit découlant de la réévaluation du montant net du passif au titre
des régimes de retraite à prestations définies et réduction de valeur
de l'actif d'impôt différé liée aux pertes découlant de la réévaluation
comptabilisées antérieurement


--


(32,7)


2,0


(30,7)












Total des autres éléments de (perte globale) bénéfice global


(4,8)


(29,9)


0,2


(31,1)


Total de la perte globale


(58,0)

$


(148,6)

$


(98,6)

$


(246,3)

$

 

SEARS CANADA INC.
TABLEAUX CONSOLIDÉS RÉSUMÉS DES FLUX DE TRÉSORERIE
Pour les périodes de 13 et de 39 semaines closes le 31 octobre 2015 et le 1er novembre 2014

Non audité



Périodes de 13 semaines


Périodes de 39 semaines

(en millions de dollars canadiens)


2015



2014



2015



2014


Flux de trésorerie affectés aux activités d'exploitation














Perte nette


(53,2)

$


(118,7)

$


(98,8)

$


(215,2)

$


Ajustements pour tenir compte de ce qui suit :















Dotation aux amortissements


11,2



20,7



37,3



66,1




Rémunération fondée sur des actions


--



--



(0,4)



--




(Profit) perte à la cession d'immobilisations corporelles


--



(0,2)



0,3



(0,7)




Pertes de valeur


--



44,4



--



62,7




Profit sur les transactions de cession-bail


--



--



(67,2)



--




Profit à la vente d'une participation dans des partenariats


--



(14,6)



--



(35,1)




Charges financières


1,6



1,5



7,6



5,7




Produits d'intérêts


(1,5)



(0,6)



(2,0)



(2,0)




Charge au titre des régimes de retraite


4,7



4,5



14,1



14,5




Profit lié au règlement des prestations de retraite


--



--



(5,1)



(10,6)




Charge au titre des prestations d'invalidité de courte durée


0,9



1,1



3,5



4,4




Charge d'impôt sur le résultat


3,4



43,7



5,7



4,6



Intérêts reçus


0,5



0,4



0,9



1,1



Intérêts payés


(0,7)



(0,3)



(1,9)



(2,4)



Cotisations aux régimes de retraite


(11,2)



(2,1)



(36,6)



(20,3)



Remboursements (paiements) d'impôt sur le résultat, montant net


38,4



1,6



84,5



(64,5)



Autres dépôts aux fins de l'impôt sur le résultat


--



--



--



(10,3)



Variations des soldes hors trésorerie du fonds de roulement


(106,3)



(32,7)



(214,4)



(103,6)



Variations de l'actif et du passif à long terme hors trésorerie


(4,6)



(3,3)



(8,7)



(2,1)




(116,8)



(54,6)



(281,2)



(307,7)


Flux de trésorerie (affectés aux) provenant des activités d'investissement














Acquisitions d'immobilisations corporelles et incorporelles


(15,8)



(14,4)



(30,1)



(34,9)



Produit de la vente d'immobilisations corporelles


--



0,3



0,2



1,1



Produit net des transactions de cession-bail


--



--



130,0



--



Produit de la vente d'une participation dans des partenariats


--



38,2



--



71,7




(15,8)



24,1



100,1



37,9


Flux de trésorerie affectés aux activités de financement














Intérêts payés sur les obligations en vertu des contrats de location­-financement


(0,5)



(0,6)



(1,5)



(1,7)



Remboursement d'obligations à long terme


(1,0)



(1,1)



(3,0)



(6,9)



Coûts de transaction liés à la facilité de crédit modifiée


--



--



--



(1,0)




(1,5)



(1,7)



(4,5)



(9,6)


Incidence du taux de change sur la trésorerie et les équivalents
de trésorerie à la fin de la période


--



0,4



1,2



(0,1)


Diminution de la trésorerie et des équivalents de trésorerie


(134,1)



(31,8)



(184,4)



(279,5)


Trésorerie et équivalents de trésorerie au début de la période


208,7

$


266,1

$


259,0

$


513,8

$

Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin de la période


74,6

$


234,3

$


74,6

$


234,3

$

 

SOURCE Sears Canada Inc.

Renseignements : Relations avec les médias : Vincent Power, Sears Canada, communications nationales, 416-941-4422, vpower@sears.ca

RELATED LINKS
http://www.sears.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.