Sears Canada annonce ses résultats du deuxième trimestre

TORONTO, le 2 sept. 2015 /CNW/ - Sears Canada Inc. (TSX : SCC; NASDAQ : SRSC) annonce aujourd'hui les points saillants de l'exploitation et des initiatives commerciales, ainsi que les résultats financiers du deuxième trimestre de l'exercice 2015.

Points saillants de l'exploitation du deuxième trimestre 2015

  • La tendance des ventes des magasins comparables du réseau des magasins principaux1 a été positive au mois de juin.
  • Ajustés en prévision des répercussions de la faiblesse du dollar canadien, le pourcentage de marge bénéficiaire brute et le BAIIA ajusté ont augmentés de façon nette comparativement à l'année précédente.
  • Des ententes ont été conclues avec 12 partenaires clés pour l'ouverture de plus de 200 espaces-boutiques de marques de fournisseurs.
  • Des initiatives de réduction des coûts ont été lancées dans le but de générer des bénéfices annualisés de 100 millions à 125 millions de dollars comparativement aux frais d'exploitation de toute l'année 2014.
  • Des ententes ont été conclues afin de monétiser environ 28 millions de dollars d'actifs immobiliers ne constituant pas des magasins principaux en centre commercial2.
  • Des talents de direction supplémentaires ont été attirés dans les secteurs du marketing et de la planification financière des marchandises.

Points saillants financiers du deuxième trimestre 2015

  • Revenus. Les revenus étaient de 768,8 millions de dollars, une baisse de 9,1 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

  • Ventes des magasins comparables. Les ventes des magasins comparables ont diminuées de 3,9 % à l'échelle de tous les circuits pour le trimestre. La diminution en pourcentage des ventes des magasins comparables était inférieure à la diminution en pourcentage des revenus en raison, principalement, (1) de fermetures de magasins depuis l'an dernier, (2) des déclins dans le secteur du catalogue imprimé de la Société et (3) de déclins dans les ventes de services logistiques à des tiers. Ces trois facteurs combinés expliquent la baisse de 38,9 millions de dollars, ou 50 %, des revenus totaux de 77 millions de dollars.

  • Ventes des magasins principaux comparables. Les ventes des magasins comparables du réseau des magasins principaux, composé de 95 grands magasins et 45 magasins Sears décor, tout en excluant les magasins de liquidation et les magasins locaux, affichaient une baisse de 1 % pour l'ensemble du trimestre, mais se sont avérées positives au cours du mois de juin. Cette tendance s'est accélérée en août, comme l'illustre le tableau ci-dessous.3


MAI


JUIN


JUILLET


AOÛT4


Deuxième
trimestre

Magasins principaux


(11,1)

%


4,0

%


4,1

%


4,5

%


(1,0)

%

Autres magasins


(13,8)

%


(12,2)

%


(12,4)

%


(6,1)

%


(12,8)

%

Total


(11,7)

%


0,0

%


(0,1)

%


2,0

%


(3,9)

%

 

  • Marge bénéficiaire brute. Le pourcentage de marge bénéficiaire brute déclaré au deuxième trimestre était de 32,8 %, comparativement à 33,3 % pour le même trimestre l'année dernière. En excluant l'incidence négative de la faiblesse du dollar canadien, le pourcentage de marge bénéficiaire brute aurait affiché une hausse de 240 points, soit 35,7 % par rapport à 33,3 % pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. La Société a mis en place un programme actif afin de répondre aux effets actuels du dollar canadien plus faible. La Société instaure également des programmes de couverture et des procédés d'exploitation, suivant le cas, afin de gérer les risques d'incidence de la volatilité future du taux de change. Ces programmes devraient permettre de récupérer une saine portion de l'impact négatif actuel et d'atténuer les risques semblables dans le futur, ce qui se répercutera sur les résultats financiers pendant le reste de l'année 2015 et au début de l'exercice 2016.

  • BAIIA ajusté. Le BAIIA ajusté correspondait à une perte de 27,1 millions de dollars, comparativement à une perte de 16,1 millions de dollars pour le même trimestre l'an dernier. Le BAIIA ajusté a subi une incidence négative de 24,5 millions de dollars liée à la faiblesse du dollar canadien par rapport au dollar américain. En excluant cette influence, le BAIIA ajusté aurait été une perte de 2,6 millions de dollars, comparativement à une perte de 16,1 millions de dollars pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. Les programmes mentionnés ci-haut visant à contrer l'incidence négative du dollar canadien commenceront à influer sur le BAIIA ajusté pendant le reste de l'année 2015 et au début de l'exercice 2016.

  • Bénéfice net. Le bénéfice net du deuxième trimestre de l'exercice courant était de 13,5 millions de dollars ou 13 cents par action, comparativement à une perte nette de 21,3 millions de dollars ou 21 cents par action au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Le bénéfice net du trimestre de l'exercice courant incluait un gain avant impôts de 67,2 millions de dollars sur une transaction incluant la cession-bail de trois propriétés en Colombie-Britannique et en Alberta, pour lesquelles la Société a reçu un produit net de 130 millions de dollars. La perte nette du trimestre correspondant de 2014 incluait des dépenses de transformation avant impôts de 7,9 millions de dollars. La perte nette du trimestre de l'année dernière comprenait également des charges avant impôts de 18,3 millions de dollars liées à la baisse de la valeur des actifs ainsi que des gains avant impôts de 20,5 millions de dollars associés à la vente de la participation de la Société à certains partenariats immobiliers et de 11,4 millions de dollars liés au règlement de certains avantages sociaux des retraités.

  • Situation de trésorerie. Sears Canada a terminé le deuxième trimestre avec une encaisse de 209 millions de dollars, excluant les transactions immobilières de 28 millions de dollars, et aucun emprunt en vertu de la facilité de crédit de 300 millions de dollars de la Société5.

Le BAIIA ajusté est une mesure non définie par les Normes internationales d'information financière (NIIF). Veuillez consulter le tableau intitulé « Rapprochement du bénéfice net (de la perte nette) et du BAIIA ajusté », inclus en annexe.

________________________________

1

Le réseau des magasins principaux dont Sears est le propriétaire exploitant est composé de 95 grands magasins et de 45 magasins Sears décor, et exclut les magasins de liquidation et les magasins locaux.

2

La monétisation d'actifs immobiliers de 28 millions de dollars comprend la vente d'un entrepôt pour 18 millions de dollars et la cession-bail d'un immeuble de magasin hors centre commercial (que nous continuerons d'exploiter après la vente, pour la somme supplémentaire de 10 millions de dollars. Ces deux transactions sont sous réserve de la satisfaction de certaines conditions de clôture.

3

La Société ne prévoit pas communiquer les ventes des magasins comparables mensuelles de façon récurrente.

4

Les résultats « Autres magasins » et « Total » du mois d'août incluent une estimation provisoire pour la filiale Corbeil.

5

À la fin du deuxième trimestre, la Société avait des lettres de garantie de 61 millions de dollars en suspens par rapport à la facilité de crédit.

Points saillants des initiatives commerciales
Le deuxième trimestre de 2015 marque un point tournant pour Sears Canada. La Société a commencé à afficher des tendances des ventes des magasins comparables positives pendant cette période, tendance qui s'est poursuivie en août. En excluant les répercussions de la devise étrangère, Sears Canada a également présenté des hausses des marges bénéficiaires brutes et du BAIIA ajusté comparativement au deuxième trimestre de 2014. La Société a aussi annoncé d'importants nouveaux partenariats stratégiques relativement à ses programmes d'espaces-boutiques, démontrant l'engagement de ses partenaires fournisseurs à replacer Sears Canada sur le devant de la scène.

En outre, Sears Canada annonce aujourd'hui différentes initiatives visant à rétablir la rentabilité de la Société et à bâtir sur la solidité de son bilan. « Dans l'ensemble, je suis très satisfait de l'élan positif que nous observons présentement au sein de la Société et je suis confiant que Sears Canada est à nouveau sur la bonne voie, créant de la valeur pour ses actionnaires, insufflant un sentiment de fierté à ses employés et offrant une expérience de commerce de détail exceptionnelle aux Canadiens », a déclaré Brandon G. Stranzl, président exécutif.

Tel qu'indiqué par ces annonces, Sears Canada met actuellement l'accent sur trois initiatives commerciales clés afin de poursuivre l'évolution de la Société :

1. Augmenter les revenus. La Société cherche à augmenter ses revenus en faisant de ses magasins une destination où les consommateurs canadiens trouveront les marques qu'ils aiment pour leur famille et leur foyer. Nous comptons nous associer à des fournisseurs clés afin d'offrir les produits que les Canadiens veulent et de créer des concepts d'espaces-boutiques de marques de fournisseurs. Notre réseau national de magasins et le site Web sears.ca forment un réseau de distribution de commerce de détail comptant parmi les plus difficiles à reproduire au Canada. Il existe peu de réseaux de commerce de détail de taille et d'étendue semblables auxquels les fournisseurs de produits peuvent faire appel pour joindre un si grand nombre de Canadiens. Nous croyons qu'un vaste marché demeure mal desservi au Canada alors que certains détaillants mettent l'accent sur les produits de luxe abordables et d'autres sur l'espace des ventes à rabais. Le récent départ du pays de nombreux détaillants sert à élargir encore davantage cet important écart du marché. Nous croyons que notre réseau de magasins et notre site Web placent Sears Canada en bonne position pour s'associer aux fournisseurs en vue d'offrir les produits de marques qui combleront cet écart du marché, et que ces partenariats génèreront un achalandage et des revenus accrus.

Au cours des 60 derniers jours, nous avons collaboré avec 12 fournisseurs clés afin de parvenir à des engagements relatifs à l'ouverture de plus de 200 espaces-boutiques de marques de fournisseurs dans nos magasins. La plupart de ces espaces-boutiques ouvriront d'ici le mois de novembre cette année, à temps pour la saison des Fêtes. Chaque marque collaborera, en tout ou en partie, à la planification de l'assortiment, au réapprovisionnement et à l'établissement des prix, en plus d'investir dans les présentoirs, le marketing et d'autres efforts qui revitaliseront et amélioreront l'expérience de magasinage dans nos magasins. Les 12 fournisseurs s'étant engagés, à ce jour, à enrichir notre programme d'espaces-boutiques sont énumérés ci-dessous.  Nous souhaitons remercier chacune de ces marques pour leur confiance à l'égard de la croissance de leurs ventes dans nos magasins :

Benisti Inc Point par Point Zero
CDI Furniture
Cherokee
Clarks
Dockers
Haggar
Levi's
Naturalizer
Nygard Slims
Palliser
U.S. Polo Assn.
Van Heusen

Nous avons lancé notre programme d'espaces-boutiques avec une activité « d'ouverture de boutique » pour la boutique Nygard Slims au magasin Sears Polo Park de Winnipeg6. Nous sommes impatients de tenir d'autres activités d'ouverture de boutique dans les magasins à l'approche des dates d'ouverture des différents espaces-boutiques. Nous nous concentrons sur l'élargissement de notre programme d'espaces-boutiques et prévoyons attirer des marques supplémentaires à mesure que nous progresserons.

Nous poursuivons également l'amélioration de notre assortiment de produits avec des marques significatives. Le 1er septembre, nous avons annoncé le lancement d'une nouvelle gamme d'articles pour le foyer et d'accessoires de la conceptrice de renommée internationale Debbie Travis. Cette collection comprendra des meubles d'extérieur, des articles de literie et de salle de bains, des articles pour le foyer ainsi que des articles d'appoint. Nous sommes impatients de lancer cette nouvelle marque au printemps 2016, en même temps que les vêtements pour la famille Cherokee ainsi que les vêtements de sport et de maternité Liz Lange, lancements annoncés plus tôt cette année. Autre annonce faite précédemment, la nouvelle collection pour hommes No. 99 Wayne Gretzky fait son entrée ce mois-ci dans les magasins à l'échelle du pays, dont 22 espaces-boutiques, et à sears.ca.

________________________________

2. Atteindre une rentabilité d'exploitation. L'objectif de notre entreprise de commerce de détail est d'exploiter un réseau de magasins et un site de commerce électronique rentables où les Canadiens trouveront les marques qu'ils aiment pour leur famille et leur foyer. Pendant de nombreuses années, notre Société a cumulé une structure de dépenses non viable. Bien que nous ayons procédé à d'importantes réductions de coûts au cours des deux dernières années, nous disposons encore d'une structure de coûts inefficace.

À cette fin, nous mettons aujourd'hui sur pied un programme de réduction des coûts qui diminuera les dépenses d'exploitation récurrentes de 100 à 125 millions de dollars annuellement comparativement aux niveaux de 2014. Nous comptons mettre en œuvre la plupart de ces initiatives de réduction de coûts au cours du troisième trimestre de 2015. Le coût ponctuel estimé de la mise en œuvre est d'environ 15 à 20 millions de dollars.

3. Maintenir un solide bilan. Nous sommes déterminés à maintenir un solide bilan avec des liquidités excédentaires pour démontrer que nous sommes en position d'être concurrentiels et de gagner la clientèle des consommateurs canadiens. Nous avons de nombreuses occasions de maintenir la solidité de notre bilan en vendant des biens immobiliers non associés aux magasins principaux. La transaction de cession-bail de 130 millions de dollars conclue pendant le trimestre à l'égard de trois propriétés dans l'Ouest canadien est un excellent exemple de la consolidation de notre bilan sans modification de notre réseau de magasins.

Tel que mentionné précédemment, nous annonçons aussi la conclusion d'ententes visant à monétiser un montant supplémentaire de 28 millions de dollars en actifs immobiliers hors centre commercial non associés aux magasins principaux. Les revenus de la transaction de 130 millions de dollars figurent au bilan depuis la fin du trimestre et nous prévoyons que les transactions annoncées de 28 millions de dollars seront finalisées au cours du quatrième trimestre de l'exercice 2015.

Nous continuerons d'analyser toutes les options pour nos précieux actifs immobiliers de logistique et autres, et croyons que des transactions potentielles supplémentaires pourraient améliorer encore davantage notre bilan. Actuellement, nous ne prévoyons vendre ou quitter aucun de nos grands magasins. Notre réseau de magasins a une grande valeur à titre de réseau de distribution de commerce de détail permettant d'atteindre les consommateurs canadiens. Nous évaluons notre espace occupé régulièrement et si nous pouvons offrir à nos clients une franchise de vente au détail dynamique exploitée de façon plus rentable dans des magasins individuels plus petits ou nécessitant une superficie en pieds carrés totale inférieure, il est possible que nous explorions des coentreprises ou d'autres structures afin de dégager notre importante valeur immobilière.

Commentaires additionnels
Alors que nous cherchons à prendre appui sur l'élan positif du deuxième trimestre, nous mettons l'accent sur la prise de décisions guidée par les données et des procédés de planification pour affecter des capitaux à nos achats de stocks, ce qui génèrera, nous l'espérons, une amélioration de la croissance des ventes, des bénéfices et de la rotation des stocks. De plus, nous nous tournerons davantage vers nos partenaires fournisseurs pour obtenir des conseils à l'égard de l'assortiment, de l'affectation des stocks et de l'établissement des prix afin d'assurer ensemble la croissance rentables de nos ventes. Nous mettrons l'accent sur nos magasins à titre de réseau de distribution et laisserons nos marques vendre leurs produits d'une manière qui permettra à la fois au détaillant et au fournisseur de réaliser des marges bénéficiaires acceptables.

« J'ai eu la chance de rencontrer de nombreux coéquipiers de Sears Canada », a poursuivi Monsieur Stranzl, « et je suis impressionné par l'enthousiasme, l'énergie et l'engagement qu'ils démontrent à l'égard du retour de Sears à sa position de chef de file. Nous avons des millions de clients fidèles dans des villes partout au pays qui comptent sur nous en tant que destination pour des produits de qualité et à titre de partenaire essentiel dans leur communauté par la création d'emplois et le soutien communautaire. Nous employons directement près de 20 000 personnes et si nous incluons nos fournisseurs et autres partenaires commerciaux, notre Société soutient de nombreux autres emplois. Nos employés, nos clients, nos fournisseurs et nos partenaires immobiliers forment tous une communauté d'intérêt autour de notre Société et de son activité économique connexe. Ensemble, je suis confiant que nous apportons les changements nécessaires pour bâtir une Sears Canada solide et rentable. »

« Notre équipe de direction exécute les choses efficacement. J'aimerais particulièrement saluer nos acheteurs en chef pour l'amélioration des ventes des magasins comparables dans nos magasins principaux, qui dérive de leur réagencement de stocks de qualité couronné de succès dans nos magasins après deux années au cours desquelles la Société a mis principalement l'accent sur la liquidation de vieilles marchandises se trouvant dans les réserves. J'aimerais également souligner le travail de nos directeurs principaux du marketing qui ont commencé à ajouter davantage de discipline dans nos efforts de marketing afin que nous puissions nous concentrer à servir nos clients existants, tout en attirant aussi des segments de clientèle adjacents dans le but d'augmenter nos ventes. En terminant, il est important de noter que nous continuons à ajouter des talents à l'équipe de la direction, plus récemment en marketing et planification financière des marchandises, des secteurs où des procédés plus rigoureux seront essentiels à notre succès. »

Mise à jour relative à la recherche d'un président et chef de la direction
La société poursuit ses efforts de recherche d'un nouveau chef de la direction et est impressionnée par la qualité des candidats ayant exprimé un intérêt. Nous nous concentrons à trouver le talent approprié pour diriger et gérer Sears Canada et croyons que la force de notre équipe de gestion actuelle nous permet d'exécuter nos objectifs commerciaux et de prendre le temps nécessaire pour prendre les bonnes décisions à propos de notre direction. « À titre de président exécutif, je continuerai à offrir encadrement et leadership tout en travaillant avec l'équipe de gestion afin d'exécuter nos plans d'activités ainsi que nos initiatives commerciales », a ajouté Monsieur Stranzl.

Examen consolidé
Les produits se sont établis à 768,8 M$ au deuxième trimestre de 2015, soit une baisse de 9,1 % par rapport au deuxième trimestre de 2014. La diminution est principalement attribuable au recul des ventes d'articles de décoration intérieure, d'articles pour l'air et l'eau de marque CraftsmanMD, d'appareils électroniques, de cuisinières, de fours à micro-ondes, de vêtements pour hommes, de vêtements pour femmes et de chaussures, en partie contrebalancé par une hausse des ventes de laveuses et sécheuses. La diminution du total des produits susmentionnée au deuxième trimestre de 2015 comprenait un recul de 12,9 M$ des ventes par catalogue par l'intermédiaire de notre circuit de vente directe, par rapport au deuxième trimestre de 2014, lequel est attribuable à un changement apporté à la date de distribution de nos catalogues et à une diminution du nombre de pages. La diminution du total des produits au deuxième trimestre de 2015 comprenait aussi l'incidence de la fermeture de magasins après la fin du deuxième trimestre de 2014, ce qui a eu un effet négatif de 23,9 M$ sur les produits au deuxième trimestre de 2015. La diminution du total des produits pour le deuxième trimestre de 2015 comprend également un repli de 9,6 M$ des produits tirés des services et des autres produits par rapport au deuxième trimestre de 2014, en raison essentiellement du recul des services de logistique offerts aux clients commerciaux par l'entremise de la filiale en propriété exclusive de la Société, S.L.H. Transport Inc. (« SLH »), la réduction des frais de manutention sur les ventes aux clients par l'intermédiaire de notre circuit de vente directe et la perte de produits locatifs découlant de la vente de partenariats liés à des centres commerciaux à l'exercice 2014.

Le total des ventes des magasins comparables pour le deuxième trimestre de 2015 a diminué de 3,9 %, par rapport au deuxième trimestre de 2014. Les ventes des magasins comparables combinées pour nos grands magasins et nos magasins Sears décor (les magasins menant des « activités fondamentales de commerce de détail ») ont diminué de 1,0 % au deuxième trimestre de 2015, par rapport au deuxième trimestre de 2014.

La gestion des coûts a donné lieu à une diminution de 46,8 M$ des frais de vente, d'administration et autres au deuxième trimestre de 2015, par rapport au deuxième trimestre de 2014. Cette diminution comprenait l'incidence d'éléments non récurrents inclus dans les frais de vente, d'administration et autres pour les deux périodes;

Le taux de la marge brute de la Société s'est établi à 32,8 % au deuxième trimestre de 2015, comparativement à 33,3 % au deuxième trimestre de 2014. La diminution découle principalement de l'affaiblissement du dollar canadien qui a donné lieu à la baisse de la marge sur les articles de décoration intérieure, les articles pour l'air et l'eau de marque CraftsmanMD, les gros électroménagers et les vêtements pour femmes, en partie contrebalancée par l'augmentation des marges liées aux vêtements pour enfants et aux vêtements pour hommes. Si on ne tient pas compte de l'incidence négative de l'affaiblissement du dollar canadien au cours du deuxième trimestre de 2015, le taux de la marge brute aurait augmenté de 240 points de base pour s'établir à 35,7 % au deuxième trimestre de 2015, comparativement à 33,3 % au deuxième trimestre de 2014. La Société a actuellement en cours un programme concret visant à faire face aux répercussions de l'affaiblissement du dollar canadien. Ce programme devrait permettre d'effacer une partie raisonnable de l'incidence négative actuelle et d'atténuer les risques similaires dans l'avenir, ce qui se reflétera dans les résultats financiers d'ici la fin de 2015 et en 2016.

Le BAIIA ajusté du deuxième trimestre de 2015 s'est établie à 27,1 M$, par rapport à 16,1 M$ au deuxième trimestre de 2014, ce qui constitue une baisse de 11,0 M$. Au deuxième trimestre de 2015, le BAIIA ajusté a subi une incidence défavorable de 24,5 M$ attribuable à l'affaiblissement du dollar canadien, à des coûts de restructuration de 2,9 M$ et à une perte de revenus locatifs de 0,7 M$ imputable à la vente de partenariats liés à des centres commerciaux; tous ces facteurs ont été en partie contrebalancés par une hausse de 2,1 M$ relative à la fermeture de magasins à faible rendement après la fin du deuxième trimestre de 2014. Si on exclut l'incidence de ces éléments, le BAIIA ajusté a augmenté de 15,0 M$ au deuxième trimestre de 2015, par rapport au deuxième trimestre de 2014.

Le bénéfice net de base et dilué par action ordinaire s'est établi à 0,13 $ au deuxième trimestre de 2015, comparativement à une perte nette de base et diluée par action ordinaire de 0,21 $ au deuxième trimestre de 2014.

Le bilan de la Société demeure solide; au 1er août 2015, le total de la trésorerie et des équivalents de trésorerie se chiffrait à 208,7 M$ et la Société n'avait prélevé aucun montant sur la facilité de crédit modifiée de 300,0 M$.

Certains renseignements fournis dans ce communiqué sont de nature prospective et sont assujettis à des incertitudes et à des risques importants. L'information prospective touche entre autres la performance financière, la stratégie commerciale, les plans, les attentes et les objectifs futurs de la Société. Souvent, mais pas toujours, on peut déterminer que certains renseignements sont prospectifs par l'utilisation de verbes comme « planifier », « prévoir » ou « ne pas prévoir », « être prévu », « attendre », « s'attendre à », « avoir l'intention de », « anticiper » ou « ne pas anticiper », ou « être d'avis que », ou de variantes de ces verbes et expressions, de même que de déclarations au conditionnel ou au futur relatives à la matérialisation de certaines mesures, de certains événements ou de certains résultats. Bien que la Société soit d'avis que les estimations comprises dans cette information prospective sont raisonnables, une telle information prospective comporte des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats, la performance ou les réalisations réels différeront de façon importante des résultats, de la performance ou des réalisations futurs présentés ou sous-entendus dans l'information prospective, et le lecteur ne doit pas se fier indûment à cette information prospective.

Les facteurs qui pourraient faire en sorte qu'il y ait un écart important entre les résultats réels et les prévisions actuelles incluent, sans s'y limiter : les transactions immobilières proposées dans le présent rapport de gestion, lesquelles sont assujetties aux conditions de clôture, à une conclusion ne respectant pas les modalités convenues ou à l'absence de conclusion; l'incapacité de la Société de livrer une concurrence efficace dans le secteur hautement concurrentiel du commerce de détail; la performance plus chancelante des affaires au quatrième trimestre; la capacité de la Société de mettre en œuvre avec succès ses initiatives stratégiques; les changements au chapitre des dépenses des consommateurs; la capacité de fidéliser les membres de la haute direction et le personnel clé; la capacité de la Société à bien gérer ses niveaux de stocks; les préférences des consommateurs à l'égard des gammes de produits; les résultats obtenus par suite du partenariat au chapitre du marketing et de la gestion des cartes de crédit conclu avec JPMorgan Chase Bank, N.A. (succursale de Toronto); la capacité de conclure une entente quant à la gestion des activités liées au crédit et aux services financiers à l'expiration de l'entente actuelle, selon des modalités comparables à celles de notre partenariat actuel au chapitre du marketing et de la gestion des cartes de crédit conclu avec JPMorgan Chase, ou selon les modalités largement moins favorables, si tant est qu'une telle entente puisse être conclue; les perturbations des systèmes informatiques de la Société; l'instabilité économique, sociale et politique dans certains territoires où les fournisseurs exercent leurs activités; l'intégrité structurelle et la sécurité-incendie des fabriques à l'étranger; des frais d'expédition accrus, d'éventuels délais et interruptions imputables au transport; une atteinte à la réputation des marques que la Société vend; les changements dans les relations qu'entretient la Société avec ses fournisseurs; les ententes d'impartition conclues avec des tierces parties sur lesquelles se fie la Société; la volonté des fournisseurs de la Société de proposer des modalités de paiement acceptables; l'issue des actions en responsabilité de produits; toute compromission ou violation importante de la politique de sécurité de la Société relative aux renseignements sur les clients, les employés ou la Société; l'issue de poursuites judiciaires; les coûts associés à la conformité aux lois et aux règlements environnementaux; le maintien d'une couverture d'assurance adéquate; les conditions météorologiques saisonnières; la capacité d'effectuer et d'intégrer des acquisitions et des placements, et de les conserver ainsi que de procéder à des cessions et autres transactions; les conditions économiques générales; les risques de liquidité et l'incapacité pour la Société de respecter ses obligations financières; les variations des taux de change; la solvabilité et la stabilité des bénéficiaires de licence et des partenaires d'affaires de la Société; d'éventuelles restrictions de notre accès aux marchés financiers et à d'autres sources de financement; les fluctuations des taux d'intérêt et d'autres changements liés au coût de financement et aux produits tirés de placements; l'éventualité de rendements de placement négatifs du régime de retraite de la Société ou d'une augmentation de l'obligation au titre des prestations définies; la dépréciation d'immobilisations incorporelles et d'autres actifs non courants; la résiliation éventuelle dans l'avenir de certains droits de propriété intellectuelle liés au nom « Sears » et aux marques si Sears Holdings Corporation (« Sears Holdings ») réduit sa participation dans la Société à moins de 10,0 %; les changements éventuels relatifs à la propriété de la Société par Edward S. Lampert, ESL Investments et d'autres actionnaires importants; les initiatives de réduction des coûts et d'amélioration de la productivité et la mesure dans laquelle ces initiatives donneront les avantages escomptés; les conditions de concurrence dans les secteurs où évolue la Société; les nouvelles prises de position comptables, ou les modifications à des prises de position comptables existantes, qui ont une incidence sur les méthodes que la Société utilise pour présenter sa situation financière et ses résultats d'exploitation; les incertitudes associées aux hypothèses et aux estimations comptables critiques et les modifications des lois, des règles et des règlements applicables à la Société. Des renseignements sur ces facteurs, sur d'autres facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement des prévisions et sur des hypothèses ou facteurs importants pris en compte lors de la préparation de l'information prospective se trouvent dans le présent communiqué ainsi qu'à la rubrique 3k, intitulée « Facteurs de risque » de la plus récente notice annuelle de la Société, à la rubrique 12, intitulée « Risques et incertitudes » du rapport de gestion inclus dans le plus récent rapport annuel de la Société et à la rubrique 9, intitulée « Risques et incertitudes » du rapport de gestion inclus dans le plus récent de gestion provisoire rapport de la Société et ailleurs dans les documents déposés par la Société auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières au Canada et aux États-Unis.

Toute l'information prospective comprise dans le présent communiqué est qualifiée par ces avertissements et ceux stipulés sous la rubrique « Facteurs de risque » de la plus récente notice annuelle de la Société, sous la rubrique « Risques et incertitudes » des plus récents rapports annuel et de gestion provisoire de la Société, et dans les autres documents déposés par la Société auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières canadiens et américains. Ces facteurs ne représentent pas une liste exhaustive des facteurs pouvant influer sur la Société; ils doivent toutefois être pris en considération sérieusement, et le lecteur ne devrait pas se fier indûment à l'information prospective mentionnée aux présentes ou dans les autres documents déposés par la Société auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières canadiens et américains. À moins d'indication contraire, l'information prospective contenue dans ce communiqué est en date du présent document et vise à aider les investisseurs et autres personnes à comprendre la situation financière de la Société et ses résultats d'exploitation de même que les objectifs et priorités stratégiques de la Société, et pourrait ne pas convenir à d'autres fins. Sauf si une exigence légale le requiert, la Société n'a aucune obligation de mettre à jour ni de réviser toute information prospective, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou autrement.

Sears Canada est un détaillant à circuits multiples dont le réseau compte 166 magasins d'entreprise, 177 magasins locaux, plus de 1 200 comptoirs de ramassage des commandes par catalogue et en ligne, 84 agences Voyages Sears et un service national d'entretien et de réparation. Sears Canada publie également le plus gros catalogue de marchandises diverses au Canada et exploite un site Web d'achats en ligne au www.sears.ca.

États financiers consolidés, condensés et non vérifiés et discussion et analyse de la direction
Les états financiers intermédiaires consolidés, condensés et non vérifiés de la Société pour la période de 26 semaines ayant pris fin le 1er août 2015 ainsi que la discussion et l'analyse de la direction à ce propos sont disponibles sur le site Web du Système électronique de données, d'analyse et de recherche (SEDAR) à l'adresse www.sedar.com ainsi que sur le site Web de la Commission des valeurs mobilières des États-Unis (SEC) à l'adresse www.sec.gov.

Renseignements financiers consolidés choisis
Les tableaux suivants présentent un résumé des renseignements financiers consolidés non vérifiés ainsi que de l'information supplémentaire pour les périodes indiquées, provenant des états financiers intermédiaires consolidés, condensés et non vérifiés pour la période de 26 semaines terminée le 1er août 2015. Le sommaire des renseignements financiers consolidés non vérifiés pour ces périodes a été préparé selon une méthode compatible avec nos états financiers consolidés non vérifiés pour la période de 52 semaines ayant pris fin le 31 janvier 2015. Les renseignements contenus aux présentes n'incluent aucune information obligatoire requise par les Normes internationales d'information financière (NIIF) et doivent être lus en correspondance avec les états financiers intermédiaires consolidés, condensés et non vérifiés de la Société pour la période de 26 semaines ayant pris fin le 1er août 2015.

SEARS CANADA INC.
RAPPROCHEMENT DU BÉNÉFICE NET (DE LA PERTE NETTE) ET DU BAIIA AJUSTÉ
Pour les périodes de 13 et de 26 semaines closes le 1er août 2015 et le 2 août 2014

Non audité



Deuxièmes trimestres



Cumuls annuels


(en millions de dollars canadiens, sauf les montants par action)


2015


2014



2015


2014


Bénéfice net (perte nette)


13,5

$

(21,3)

$


(45,6)

$

(96,5)

$


Charge de transformation1


--


7,9



--


15,5



Profit sur les transactions de cession-bail2


(67,2)


--



(67,2)


--



Profit à la vente d'une participation dans des partenariats3


--


(20,5)



--


(20,5)



Perte de valeur du goodwill4


--


2,6



--


2,6



Perte de valeur d'autres actifs5


--


15,7



--


15,7



Coûts liés à la libération de locaux6


--


0,1



--


3,9



Profit lié au règlement des prestations de retraite7


--


(11,4)



(5,1)


(10,6)



Coûts liés à TBI8


6,4


--



6,4


--



Coûts liés à la garantie de SHS et autres coûts9


--


--



--


6,6



Dotation aux amortissements


13,6


21,8



26,1


45,4



Charges financières


2,1


1,7



6,0


4,2



Produits d'intérêts


(0,3)


(0,7)



(0,5)


(1,4)



Charge (économie) d'impôt sur le résultat


4,8


(12,0)



2,3


(39,1)


BAIIA ajusté10


(27,1)


(16,1)



(77,6)


(74,2)


Bénéfice net (perte nette) de base par action


0,13

$

(0,21)

$


(0,45)

$

(0,95)

$

1.

La charge de transformation pour 2014 se rapporte essentiellement aux coûts liés aux indemnités de départ engagés au cours de la période.

2.

Le profit sur les transactions de cession-bail représente le profit net lié à la cession-bail de certaines propriétés détenues et situées à Burnaby et à Chilliwack, en Colombie­Britannique, ainsi qu'à Calgary, en Alberta, au deuxième trimestre de 2015.

3.

Le profit à la vente d'une participation dans des partenariats représente le profit lié à la vente de la participation de la Société dans certaines propriétés détenues en copropriété avec Ivanhoé Cambridge au deuxième trimestre de 2014.

4.

La perte de valeur du goodwill représente la charge liée à la radiation du goodwill affecté à l'unité génératrice de trésorerie Corbeil au deuxième trimestre de 2014.

5.

La perte de valeur d'autres actifs représente la charge liée à la réduction de la valeur comptable des immobilisations corporelles de certaines unités génératrices de trésorerie au cours du deuxième trimestre de 2014.

6.

Les coûts liés à la libération de locaux ont principalement trait aux coûts engagés pour libérer certains locaux en 2014.

7.

Le profit lié au règlement des prestations de retraite a trait au règlement des prestations de retraite de membres admissibles couverts en vertu du régime d'avantages autres que de retraite au premier trimestre de 2015 et au deuxième trimestre de 2014.

8.

Les coûts liés à TBI représentent les coûts estimatifs pour la Société liés à TravelBrands Inc. (un bénéficiaire de licence de la Société) découlant d'une demande de protection contre les créanciers présentée au deuxième trimestre de 2015.

9.

Les coûts liés à la garantie de SHS et autres coûts représentent les coûts estimatifs pour la Société liés à d'éventuelles réclamations à l'égard de travaux effectués avant que Gestion des services SHS Inc. (un ancien bénéficiaire de licence de la Société) n'annonce qu'elle était sous séquestre.

10.

Le BAIIA ajusté est une mesure utilisée par la direction, le secteur du commerce de détail et les investisseurs à titre d'indicateur de la performance de la Société et de sa capacité à contracter des dettes et à en assurer le service, ainsi qu'à titre de mesure d'évaluation. Le BAIIA ajusté est une mesure non définie par les IFRS.

 

SEARS CANADA INC.
RAPPROCHEMENT DU TOTAL DES PRODUITS TIRÉS DES MARCHANDISES ET DU TOTAL DES VENTES DES MAGASINS COMPARABLES
Pour les périodes de 13 et de 26 semaines closes le 1er août 2015 et le 2 août 2014

Non audité




Deuxièmes trimestres



Cumuls annuels


(en millions de dollars canadiens)



2015


2014



2015


2014


Total des produits tirés des marchandises



768,8

$

844,4

$


1 466,0

$

1 614,4

$


Ventes des magasins non comparables



167,5


197,7



339,1


401,3



Total des ventes des magasins comparables1



601,3


646,7



1 126,9


1 213,1


Variation du pourcentage du total des ventes des
magasins comparables



(3,9)

%

(6,8)

%


(4,1)

%

(7,1)

%

Variation du pourcentage du total des ventes des
magasins comparables par catégorie













Vêtements et accessoires



(8,3)

%

(2,9)

%


(9,0)

%

(1,5)

%


Biens pour la maison et biens durables



(1,0)

%

(9,3)

%


(0,8)

%

(10,7)

%

Variation du pourcentage des ventes des magasins
comparables menant des activités fondamentales de
commerce de détail



(1,0)

%

(7,7)

%


(2,3)

%

(7,8)

%

Variation du pourcentage des ventes des magasins
comparables menant des activités fondamentales de
commerce de détail par catégorie













Vêtements et accessoires



(3,5)

%

(3,7)

%


(6,1)

%

(2,4)

%


Biens pour la maison et biens durables



0,9

%

(11,1)

%


0,9

%

(12,3)

%

1.

Le total des ventes des magasins comparables représente les ventes de marchandises générées par l'intermédiaire des activités des grands magasins, des magasins Sears décor, des magasins locaux, des magasins de liquidation et des magasins Corbeil de la Société, qui étaient ouverts de façon continue au cours des deux périodes comparées. Les ventes des magasins comparables menant des activités fondamentales de commerce de détail représentent les ventes de marchandises générées par l'intermédiaire des activités des grands magasins et des magasins Sears décor de la Société, qui ont été ouverts de façon continue au cours des deux périodes comparées. Plus particulièrement, les mesures utilisées pour déterminer les ventes des magasins comparables mettent en parallèle les mêmes semaines civiles pour chaque période, soit les périodes de 13 et de 26 semaines closes le 1er août 2015 et le 2 août 2014. Le calcul des ventes des magasins comparables est une mesure de la performance et pourrait subir l'effet des fluctuations des superficies de vente. Les mesures utilisées pour déterminer les ventes des magasins comparables excluent le circuit de vente directe.

 

SEARS CANADA INC.
ÉTATS CONSOLIDÉS RÉSUMÉS DE LA SITUATION FINANCIÈRE

Non audité

(en millions de dollars canadiens)




Au
1er août 2015



Au
31 janvier
2015


Au
2 août 2014


ACTIF











Actifs courants











Trésorerie et équivalents de trésorerie




208,7

$


259,0

$

266,1

$

Débiteurs, montant net




66,9



73,0


74,2


Impôt à recouvrer




78,1



127,2


20,6


Stocks




709,1



641,4


732,0


Charges payées d'avance




38,7



28,7


36,2


Actifs financiers dérivés




12,6



7,2


3,8


Actifs classés comme détenus en vue de la vente




25,9



13,3


29,4


Total des actifs courants




1 140,0



1 149,8


1 162,3













Actifs non courants











Immobilisations corporelles




491,1



567,6


725,3


Immeubles de placement




17,0



19,3


19,3


Immobilisations incorporelles




34,6



16,2


26,5


Actifs d'impôt différé




3,1



0,7


132,5


Autres actifs à long terme




15,9



20,5


50,4


Total de l'actif




1 701,7

$


1 774,1

$

2 116,3

$












PASSIF











Passifs courants











Créditeurs et charges à payer




386,3

$


359,4

$

423,5

$

Produits différés




163,6



171,2


166,9


Provisions




50,1



58,6


82,3


Impôt sur le résultat à payer




1,6



--


0,3


Autres impôts à payer




11,7



34,6


24,4


Passifs financiers dérivés




0,1



--


--


Partie courante des obligations à long terme




3,9



4,0


4,3


Passifs classés comme détenus en vue de la vente




--



--


0,5


Total des passifs courants




617,3



627,8


702,2













Passifs non courants











Obligations à long terme




22,2



24,1


25,9


Produits différés




75,5



76,8


78,7


Passif au titre des régimes de retraite




387,0



407,4


267,5


Passifs d'impôt différé




3,1



3,4


3,8


Autres passifs à long terme




66,8



63,8


62,1


Total du passif




1 171,9



1 203,3


1 140,2













CAPITAUX PROPRES











Capital social




14,9



14,9


14,9


Bénéfices non distribués




760,9



806,9


1 048,8


Cumul des autres éléments de perte globale




(246,0)



(251,0)


(87,6)


Total des capitaux propres




529,8



570,8


976,1


Total du passif et des capitaux propres




1 701,7

$


1 774,1

$

2 116,3

$

 

SEARS CANADA INC.
COMPTES CONSOLIDÉS RÉSUMÉS DU BÉNÉFICE NET (DE LA PERTE NETTE) ET DU BÉNÉFICE GLOBAL
(DE LA PERTE GLOBALE)
Pour les périodes de 13 et de 26 semaines closes le 1er août 2015 et le 2 août 2014

Non audité



Périodes de 13
semaines



Périodes de 26 semaines


(en millions de dollars canadiens, sauf les montants par action)


2015


2014



2015


2014













Produits


768,8

$

845,8

$


1 466,0

$

1 617,5

$

Coût des biens et des services vendus


516,9


564,2



979,7


1 082,7


Frais de vente, d'administration et autres


299,0


345,8



596,4


698,7


Perte d'exploitation


(47,1)


(64,2)



(110,1)


(163,9)













Profit sur les transactions de cession-bail


67,2


--



67,2


--


Profit à la vente d'une participation dans des partenariats


--


20,5



--


20,5


Profit lié au règlement des prestations de retraite


--


11,4



5,1


10,6


Charges financières


2,1


1,7



6,0


4,2


Produits d'intérêts


0,3


0,7



0,5


1,4


Bénéfice (perte) avant impôt sur le résultat


18,3


(33,3)



(43,3)


(135,6)













(Charge) économie d'impôt sur le résultat












Exigible


(8,1)


(2,5)



(5,9)


(4,7)



Différé


3,3


14,5



3,6


43,8




(4,8)


12,0



(2,3)


39,1


Bénéfice net (perte nette)


13,5

$

(21,3)

$


(45,6)

$

(96,5)

$












Bénéfice net (perte nette) de base par action


0,13

$

(0,21)

$


(0,45)

$

(0,95)

$

Bénéfice net (perte nette) dilué(e) par action


0,13

$

(0,21)

$


(0,45)

$

(0,95)

$












Bénéfice net (perte nette)


13,5

$

(21,3)

$


(45,6)

$

(96,5)

$












Autres éléments de bénéfice global (perte globale), déduction
faite de l'impôt :






















Éléments qui pourraient être reclassés ultérieurement en
résultat net :












Profit sur dérivés de change


12,3


2,0



9,6


1,6



Reclassement en résultat net du profit sur dérivés de change


(1,2)


(1,6)



(6,6)


(4,8)













Éléments qui ne seront pas reclassés ultérieurement en
résultat net :












Profit découlant de la réévaluation du montant net du passif
au titre des régimes de retraite à prestations définies


--


2,0



2,0


2,0













Total des autres éléments de bénéfice global (perte globale)


11,1


2,4



5,0


(1,2)


Total du bénéfice global (de la perte globale)


24,6

$

(18,9)

$


(40,6)

$

(97,7)

$

 

SEARS CANADA INC.
TABLEAUX CONSOLIDÉS RÉSUMÉS DES FLUX DE TRÉSORERIE
Pour les périodes de 13 et de 26 semaines closes le 1er août 2015 et le 2 août 2014

Non audité



Périodes de 13
semaines



Périodes de 26 semaines


(en millions de dollars canadiens)


2015


2014



2015


2014


Flux de trésorerie affectés aux activités d'exploitation












Bénéfice net (perte nette)


13,5

$

(21,3)

$


(45,6)

$

(96,5)

$


Ajustements pour tenir compte de ce qui suit :













Dotation aux amortissements


13,6


21,8



26,1


45,4




Rémunération fondée sur des actions


(0,7)


--



(0,4)


--




Perte (profit) à la cession d'immobilisations corporelles


0,3


(0,1)



0,3


(0,5)




Pertes de valeur


--


18,3



--


18,3




Profit sur les transactions de cession-bail


(67,2)


--



(67,2)


--




Profit à la vente d'une participation dans des partenariats


--


(20,5)



--


(20,5)




Charges financières


2,1


1,7



6,0


4,2




Produits d'intérêts


(0,3)


(0,7)



(0,5)


(1,4)




Charge au titre des régimes de retraite


4,7


4,6



9,4


10,0




Profit lié au règlement des prestations de retraite


--


(11,4)



(5,1)


(10,6)




Charge au titre des prestations d'invalidité de courte durée


1,2


1,2



2,6


3,3




Charge (économie) d'impôt sur le résultat


4,8


(12,0)



2,3


(39,1)



Intérêts reçus


0,2


0,2



0,4


0,7



Intérêts payés


(0,7)


(0,9)



(1,2)


(2,1)



Cotisations aux régimes de retraite


(12,0)


(16,0)



(25,4)


(18,2)



Remboursements (paiements) d'impôt sur le résultat, montant net


46,9


(1,7)



46,1


(66,1)



Autres dépôts aux fins de l'impôt sur le résultat


--


--



--


(10,3)



Variations des soldes hors trésorerie du fonds de roulement


(31,8)


15,1



(108,1)


(70,9)



Variations de l'actif et du passif à long terme hors trésorerie


(2,9)


(3,0)



(4,1)


1,2




(28,3)


(24,7)



(164,4)


(253,1)


Flux de trésorerie provenant des activités d'investissement












Acquisitions d'immobilisations corporelles et incorporelles


(9,1)


(10,0)



(14,3)


(20,5)



Produit de la vente d'immobilisations corporelles


0,1


0,2



0,2


0,8



Produit net des transactions de cession-bail


130,0


--



130,0


--



Produit de la vente d'une participation dans des partenariats


--


33,5



--


33,5




121,0


23,7



115,9


13,8


Flux de trésorerie affectés aux activités de financement












Intérêts payés sur les obligations en vertu des contrats de
location-financement


(0,5)


(0,5)



(1,0)


(1,1)



Remboursement d'obligations à long terme


(1,6)


(2,4)



(3,3)


(8,2)



Produit d'obligations à long terme


0,7


0,9



1,3


2,4



Coûts de transaction liés à la facilité de crédit modifiée


--


(1,0)



--


(1,0)




(1,4)


(3,0)



(3,0)


(7,9)


Incidence du taux de change sur la trésorerie et les équivalents
de trésorerie à la fin de la période


1,9


(0,1)



1,2


(0,5)


Augmentation (diminution) de la trésorerie et des équivalents
de trésorerie


93,2


(4,1)



(50,3)


(247,7)


Trésorerie et équivalents de trésorerie au début de la période


115,5

$

270,2

$


259,0

$

513,8

$

Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin de la période


208,7

$

266,1

$


208,7

$

266,1

$

 

SOURCE Sears Canada Inc.

Renseignements : Relations avec les médias : Vincent Power, Sears Canada, communications nationales, 416-941-4422, vpower@sears.ca

RELATED LINKS
http://www.sears.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.