Scotiabank de Puerto Rico fait l'acquisition de R-G Bank

La Banque tire parti de 100 ans de service à la clientèle sur ce marché en y amorçant une croissance décisive de ses activités

TORONTO et SAN JUAN, le 30 avr. /CNW/ - Scotiabank de Puerto Rico est ravie d'annoncer une acquisition qui permettra à la Banque de résolument élargir sa part du marché portoricain. La Federal Deposit Insurance Corporation (FDIC) a en effet confirmé que Scotiabank de Puerto Rico procédera à l'acquisition des activités bancaires de R-G Premier Bank of Puerto Rico, y compris des dépôts de ses clients, l'opération entrant en vigueur immédiatement.

En vertu des dispositions de l'opération :

    
      -  La Banque Scotia acquiert un actif d'une valeur de 5,6 milliards de
         dollars américains, y compris 5,3 milliards de dollars américains en
         prêts couverts en vertu d'une entente de partage des pertes conclue
         avec la FDIC.
      -  Dans le cadre de cette entente, la FDIC garantit 80 % des pertes sur
         prêts.
      -  L'acquisition comprend également 2,2 milliards de dollars américains
         en dépôts. La FDIC verse un financement additionnel pour équilibrer
         les actifs acquis.
      -  L'opération aura une incidence favorable immédiate sur le bénéfice
         du Groupe Banque Scotia, mais n'est pas significative en ce qui
         concerne son bénéfice ou son capital actuels.
    

"Alors que nous célébrons le 100e anniversaire de nos activités à Puerto Rico, nous sommes enchantés d'avoir l'occasion de tirer parti d'une longue tradition en continuant d'y servir nos clients, nos employés et les collectivités par l'intermédiaire de cette acquisition", a déclaré Rick Waugh, président et chef de la direction de la Banque Scotia. "Cette opération nous permettra d'augmenter notre part de marché à environ 9 % et d'occuper graduellement, dans des marchés ciblés, la place qui correspond à la stratégie internationale de la Banque Scotia. Peu d'institutions financières ont une portée internationale comme celle de la Banque Scotia, et nous envisageons avec enthousiasme de mobiliser nos forces et notre savoir-faire pour mener à bien les activités de la nouvelle banque."

R-G Premier Bank of Puerto Rico compte 29 succursales et 61 guichets automatiques bancaires, tandis que Scotiabank de Puerto Rico compte 17 succursales et 60 guichets automatiques bancaires. Le regroupement sera amorcé immédiatement et la Banque Scotia entend procéder à une transition harmonieuse.

"Nos clients doivent avoir l'assurance que leurs dépôts et transactions bancaires se font en toute sécurité à la Banque Scotia", a indiqué M. Waugh. "La Banque Scotia est l'une des principales institutions financières en Amérique du Nord, elle est reconnue pour sa solidité et sa stabilité et elle sert depuis longtemps le marché de Puerto Rico."

Les dépôts des clients R-G Premier Bank continueront d'être assurés par la FDIC jusqu'à concurrence du plafond d'assurance. Les clients peuvent toujours effectuer leurs transactions bancaires dans les établissements de cette institution, où ils seront servis par les mêmes équipes sympathiques. Les clients peuvent continuer d'accéder à leurs fonds en faisant des chèques, en accédant aux guichets automatiques ou en utilisant leur carte de débit. Les chèques faits par l'intermédiaire de R-G Premier Bank seront traités comme d'habitude et les titulaires d'un prêt devraient continuer à faire leurs paiements comme à l'accoutumée.

"Nous nous réjouissons à l'idée d'accueillir nos nouveaux clients et employés de R-G et sommes prêts à assumer un rôle plus important dans le secteur bancaire au pays", affirme Troy Wright, chef de la direction, Scotiabank de Puerto Rico. "L'intégration de cette banque à la famille de Scotiabank de Puerto Rico correspond à l'amorce d'un nouveau chapitre de notre longue histoire ici, et nous sommes emballés par les perspectives rattachées à l'annonce faite aujourd'hui".

"Demain, les activités se dérouleront comme d'habitude. Les succursales qui devaient ouvrir leurs portes demain accueilleront leurs clients. Les clients seront reçus par les mêmes personnes sympathiques et pourront continuer à utiliser les services bancaires qu'ils utilisent en ce moment. Nous voulons tirer parti de notre grande expérience en acquisitions internationales pour réaliser une transition en douceur pour tous nos clients et employés, existants ou nouveaux. Au cours de la transition, nous examinerons les pratiques d'excellence de chacune des banques pour offrir à nos clients des produits, des prêts, des services et une expertise exceptionnels."

Pour obtenir plus d'information sur cette opération, nous vous invitons à prendre connaissance d'une présentation à l'intention des investisseurs à www.banquescotia.com.

Les clients qui souhaitent obtenir plus d'information sont invités à :

    
      -  Consulter le site Web de Scotiabank de Puerto Rico à
         www.scotiabankpr.com/bienvenidos
      -  Téléphoner à l'un de nos centres de service à la clientèle aux
         coordonnées suivantes :
           -  Scotiabank de Puerto Rico : 787-766-4999 ou 1-877-766-4999
           -  R-G Bank : 787-766-8123
           -  Les clients ayant des questions sur l'opération annoncée
              aujourd'hui peuvent téléphoner à la FDIC, sans frais, au 1-800-
              591-2904. Ce numéro sera en service ce soir jusqu'à 21 h, heure
              de l'Atlantique (HA); samedi, de 9 h à 18 h, HA; dimanche, de
              midi à 18 h, HA; et, par la suite, de 8 h à 20 h, HA.
           -  Les parties intéressées peuvent également consulter le site Web
              de la FDIC à http://www.fdic.gov/bank/individual/failed/r-
              gpremier-puertorico.html ou à
              http://www.fdic.gov/bank/individual/failed/r-gpremier-
              puertorico_spanish.html.
           -  La FDIC invite tous les clients de la banque à consulter le
              site Web www.fdicseguro.gov pour en savoir davantage sur
              l'opération.
    

La Banque Scotia est présente dans la région des Antilles et de l'Amérique centrale depuis 1889. Aujourd'hui, avec des activités dans 27 pays, y compris celles de ses sociétés affiliées, elle y est la principale banque. La Banque et ses sociétés affiliées comptent plus de 12 000 employés dans la région, qui servent plus de deux millions de clients dans 550 succursales, comptoirs de service et autres bureaux ainsi qu'au moyen de quelque 974 guichets automatiques bancaires.

La Banque Scotia est l'une des principales institutions financières en Amérique du Nord et la plus internationale des banques canadiennes. Forts de leur effectif de près de 68 000 employés, le Groupe Banque Scotia et ses sociétés affiliées comptent environ 14,6 millions de clients dans une cinquantaine de pays. Outre des services bancaires d'investissement, la Banque Scotia offre une gamme complète de produits et de services aux particuliers, aux petites et moyennes entreprises ainsi qu'aux grandes sociétés. L'actif de la Banque Scotia s'établit à plus de 507 milliards de dollars (au 31 janvier 2010). Les actions de la Banque Scotia sont cotées en bourse à Toronto (BNS) et à New York (BNS). Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le site Web de la Banque à l'adresse www.banquescotia.com.

Énoncés prospectifs

Nos communications publiques comprennent souvent des énoncés prospectifs verbaux et écrits. Le présent document renferme ce genre d'énoncés, qui peuvent également être intégrés à d'autres documents déposés auprès des organismes de réglementation du commerce des valeurs mobilières du Canada ou de la Securities and Exchange Commission des États-Unis, ou à toute autre communication. De tels énoncés sont formulés aux termes des règles d'exonération de la loi américaine intitulée Private Securities Litigation Reform Act of 1995 et des lois sur les valeurs mobilières en vigueur au Canada. Les énoncés prospectifs peuvent comprendre des observations concernant les objectifs de la Banque, les stratégies qu'elle emploie pour les atteindre, ses résultats financiers prévisionnels (y compris ceux relevant du domaine de la gestion du risque) et les perspectives à l'égard des activités de la Banque et de l'économie du Canada, des États-Unis et du monde entier. On reconnaît habituellement les énoncés prospectifs à l'emploi de termes ou d'expressions comme "croire", "prévoir", "s'attendre à", "avoir l'intention de", "estimer", "projeter", "pourrait augmenter" et "pourrait fluctuer" et autres expressions similaires ainsi que par la conjugaison des verbes au futur et au conditionnel.

De par leur nature, les énoncés prospectifs comportent de nombreuses hypothèses, des incertitudes et des risques inhérents, tant généraux que spécifiques, ainsi que le risque que les prédictions et autres énoncés prospectifs se révèlent inexacts. La Banque conseille aux lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés étant donné que les résultats réels pourraient différer sensiblement des estimations et intentions exprimées dans ces énoncés prospectifs, en raison d'un certain nombre de facteurs importants dont plusieurs sont indépendants de sa volonté. Ces facteurs sont notamment la conjoncture économique et financière au Canada et dans le monde; les variations des taux d'intérêt et des cours du change; les liquidités; une volatilité importante et les interruptions des marchés; le défaut de tiers de respecter leurs obligations envers nous et nos filiales; l'incidence des changements apportés à la politique monétaire; les modifications apportées aux lois et à la réglementation au Canada et ailleurs, notamment les changements apportés aux lois fiscales; l'incidence de modifications de notre cote de solvabilité; les modifications aux lignes directrices et aux directives de reddition de comptes relatives au capital de risque de même qu'à leur interprétation, ainsi que les modifications à l'application de la réglementation touchant les liquidités; le risque opérationnel et le risque de réputation; le risque que les modèles de gestion du risque de la Banque ne prennent pas en compte tous les facteurs pertinents; l'exactitude et l'exhaustivité de l'information que la Banque reçoit sur sa clientèle et ses contreparties; la mise au point et le lancement de nouveaux produits et services en temps opportun sur des marchés réceptifs; la capacité de la Banque à étendre ses canaux de distribution existants, à en mettre sur pied de nouveaux et à en tirer des revenus; la capacité de la Banque à mener à terme ses acquisitions et ses autres stratégies de croissance et à intégrer les établissements acquis; les modifications des conventions et des méthodes comptables dont la Banque se sert pour présenter sa situation financière et ses résultats d'exploitation, y compris les incertitudes entourant les principales hypothèses et estimations comptables; l'incidence de l'application de modifications comptables futures; l'activité sur les marchés financiers mondiaux; la capacité de la Banque à recruter et à conserver des dirigeants clés; la dépendance à l'égard de tiers pour la fourniture de composantes de l'infrastructure commerciale de la Banque; les changements imprévus des habitudes de dépenses et d'épargne du consommateur; les changements technologiques; la fraude perpétrée par des tiers à l'interne ou à l'extérieur de la Banque, notamment par l'utilisation inédite de nouvelles technologies pour commettre des fraudes à l'endroit de la Banque ou de ses clients; le regroupement du secteur canadien des services financiers; la présence de nouveaux concurrents et de concurrents établis; les procédures judiciaires et réglementaires; les cas de force majeure comme les tremblements de terre et les ouragans; l'incidence éventuelle de conflits internationaux et autres événements, y compris les actes terroristes et la guerre contre le terrorisme; les incidences de maladies ou d'épidémies sur les économies locales, nationales ou internationale; les perturbations des infrastructures publiques, notamment les transports, les communications, l'électricité et l'eau; de même que la capacité de la Banque à prévoir et à gérer les risques que comportent ces facteurs. La Banque consacre une bonne partie de ses activités à consentir des prêts ou à affecter autrement ses ressources à certains secteurs, entreprises ou pays.

Tout événement imprévu touchant ces emprunteurs, secteurs ou pays risque d'avoir une incidence défavorable importante sur les résultats financiers de la Banque, sur ses activités, sur sa situation financière ou sur ses liquidités. Ces facteurs, et d'autres encore, peuvent faire en sorte que la performance réelle de la Banque soit, dans une mesure importante, différente de celle envisagée par les énoncés prospectifs. Pour plus de renseignements, il y a lieu de se reporter à la page 62 du rapport annuel 2009 de la Banque.

La liste des facteurs importants énoncés ci-dessus n'est pas exhaustive. Lorsqu'ils se fient à des énoncés prospectifs pour prendre des décisions à l'égard de la Banque et de ses titres, les investisseurs et les autres personnes doivent se pencher diligemment sur ces facteurs, ainsi que sur d'autres incertitudes et éventualités. La Banque ne s'engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs verbaux ou écrits qui peuvent être faits de temps à autre par elle ou en son nom.

Le lecteur trouvera d'autres renseignements sur la Banque, y compris sa notice annuelle, sur le site Web de SEDAR, à www.sedar.com, ainsi que dans la section EDGAR du site Web de la SEC, à www.sec.gov.

Scotiabank de Puerto Rico fait l'acquisition de R-G Bank

La Banque tire parti de 100 ans de service à la clientèle sur ce marché en y amorçant une croissance décisive de ses activités

Document d'information

    
    Groupe Banque Scotia

      -  La Banque Scotia est aujourd'hui l'une des principales institutions
         financières en Amérique du Nord et la plus internationale des
         banques canadiennes.
      -  Comptant près de 68 000 employés, le Groupe Banque Scotia et ses
         sociétés affiliées servent environ 12,8 millions de clients par
         l'intermédiaire de près de 2 700 succursales et bureaux répartis
         dans quelque 50 pays.
      -  La Banque Scotia, grâce à ses trois principaux secteurs d'activité,
         a surpassé tous ses objectifs clés en matière de finances et
         d'exploitation; elle a en effet obtenu des résultats record en 2009,
         dont un bénéfice net disponible pour les actionnaires ordinaires de
         3,547 milliards de dollars canadiens, en hausse de 13 %
         comparativement à 2008.
      -  La Banque Scotia a été classée comme l'un des "dix établissements
         financiers les plus stables au monde" par le Oliver Wyman Consulting
         Group pendant la crise économique.
      -  L'actif de la Banque Scotia s'établit à plus de 507 milliards de
         dollars (au 31 janvier 2010). Les actions de la Banque Scotia sont
         cotées en bourse à Toronto (BNS) et à New York (BNS).

    Opérations internationales de la Banque Scotia

      -  Les opérations internationales englobent les activités bancaires
         commerciales et de détail de la Banque Scotia dans plus de 40 pays à
         l'exception du Canada - présence internationale inégalée par nos
         concurrents canadiens.
      -  Plus de 46 000 employés, y compris ceux de nos filiales et de nos
         sociétés affiliées, offrent une gamme complète de services
         financiers à plus de cinq millions de clients grâce à 1 916
         succursales et bureaux, à 3 532 guichets automatiques bancaires, aux
         opérations par téléphone et par Internet, à des comptoirs de service
         en magasin et à un effectif de vente spécialisé. La Banque est
         active dans les régions suivantes : les Antilles et l'Amérique
         centrale, le Mexique, l'Amérique latine et l'Asie.

    La Banque Scotia aux Antilles

      -  La Banque Scotia est présente dans la région des Antilles et de
         l'Amérique centrale depuis 1889. Aujourd'hui, avec des activités
         dans 27 pays, y compris celles de ses sociétés affiliées, elle y est
         la principale banque. La Banque et ses sociétés affiliées comptent
         plus de 12 000 employés dans la région, qui servent plus de deux
         millions de clients dans 550 succursales, comptoirs de service et
         autres bureaux ainsi qu'au moyen de quelque 974 guichets
         automatiques bancaires.

    Scotiabank de Puerto Rico

      -  Scotiabank de Puerto Rico, filiale en propriété exclusive de La
         Banque de Nouvelle-Écosse, est active à Puerto Rico depuis 1910, et
         y maintient une position de chef de file dans les domaines des
         services bancaires d'affaires et commerciaux, des prêts
         hypothécaires et du financement des prêts automobiles. Grâce à son
         réseau de 17 succursales disséminées sur l'ensemble de l'île et à
         ses quelque 500 employés, Scotiabank de Puerto Rico fournit des
         services bancaires d'affaires, commerciaux et de détail à plus de 80
         000 clients.

    R-G Premier Bank

      -  R-G Premier Bank possède 29 succursales réparties dans 16 cantons
         sur l'île de Puerto Rico, compte environ 1 200 employés et sert près
         de 500 000 clients. R-G Premier Bank propose des services bancaires
         aux particuliers et aux entreprises, des prêts aux sociétés et à la
         construction, des prêts à la consommation et des cartes de crédit,
         une gamme de produits de dépôt et, à moindre échelle, des services
         d'investissement.

    Opérations facilitées par la FDIC

      -  Pour les banques solides et stables, une opération facilitée par la
         FDIC représente une alternative intéressante à une acquisition
         traditionnelle. En effet, une banque saine peut acquérir les dépôts
         d'une banque en faillite à un taux relativement bas ou encore nul.
         L'acquéreur peut aussi se protéger grâce à une entente de partage
         des pertes avec la FDIC.

      -  L'opération est similaire à une acquisition bancaire traditionnelle,
         mais ses dispositions sont uniques en ce sens que la FDIC accepte
         d'absorber une part importante des pertes, en général 80 %. La
         Banque Scotia est responsable de la portion restante de la perte.
    

SOURCE Banque Scotia

Renseignements : Renseignements: Banque Scotia à Puerto Rico: Juan Olmeda-Reyes, cell.: (787) 460-1969, courriel: jolmedareyes@msn.com; Elsa Mercado, cell.: (647) 628-9413, courriel: elsa_mercado@scotiacapital.com; Banque Scotia à Toronto: Ann DeRabbie, tél.: (416) 933-1344, courriel: ann_derabbie@scotiacapital.com

Profil de l'entreprise

Banque Scotia

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.