Scandale à la Société immobilière du Québec - Le gouvernement Couillard a caché un rapport accablant pour les libéraux, dévoile la CAQ

QUÉBEC, le 29 nov. 2016 /CNW Telbec/ - Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, a dévoilé mardi matin que le gouvernement de Philippe Couillard a caché un rapport accablant pour les libéraux dans le scandale entourant la Société immobilière du Québec (SIQ). « Les libéraux de Philippe Couillard ont voulu protéger l'image du Parti libéral du Québec », a tonné François Legault lors d'un point de presse où il a dévoilé le rapport en question.

Reçu en 2013 par le gouvernement, le rapport révèle notamment que les acheteurs des trois immeubles vendus par la SIQ en 2008 étaient en défaut de respecter leurs obligations dans les premiers mois suivant la transaction. Face à cette situation déplorable pour les contribuables, la ministre des Finances et le ministère du Conseil exécutif ont été consultés par la SIQ au sujet d'un avis juridique lui suggérant de reprendre les immeubles et récupérer des dépôts d'environ 53 M$. Or, le gouvernement a fait fi de cet avis juridique et n'a pas récupéré un seul sou. Selon les vérificateurs qui ont rédigé le rapport, il aurait pourtant été financièrement avantageux de suivre la recommandation de cette opinion légale et ce sont des considérations politiques qui expliqueraient qu'elle soit restée lettre morte.

Par ailleurs, le rapport confirme que les immeubles vendus par le gouvernement à M. George Gantcheff l'ont été à une valeur bien en dessous de la valeur marchande de l'époque. Les vérificateurs indépendants citent trois évaluations différentes qui situaient la valeur marchande des deux immeubles entre 227 M$ et 262 M$. Le gouvernement libéral les a finalement vendus 220 M$.

« Selon le rapport, M. Gantcheff a acheté les immeubles 42 M$ moins cher que ce qu'il pensait lui-même devoir débourser. Malgré cela, il était incapable de payer dans les premiers mois et un avis juridique a donc recommandé au gouvernement de reprendre les immeubles. Le gouvernement libéral n'a pourtant rien fait. Avec les révélations du reportage d'Enquête, selon lesquelles des collecteurs de fonds libéraux étaient en voie de recevoir des commissions en lien avec la vente de ces immeubles, les Québécois ont toutes les raisons d'être très inquiets », a exposé M. Legault, en se basant sur le rapport rédigé par la firme Accuracy en 2013, rapport qui a suivi celui de 2012 déjà paru dans les médias.

« Aujourd'hui, M. Couillard doit rendre des comptes à la population. On est face à un scandale immense qui implique des collecteurs de fonds libéraux. Son gouvernement a en main un rapport accablant pour les libéraux, et il le garde caché malgré toutes les révélations des derniers jours. Lui qui prétend agir de manière irréprochable depuis qu'il est premier ministre peut-il nous expliquer pourquoi il a caché ce rapport ? Qui voulait-il épargner ? », a conclu François Legault, entouré de sa porte-parole en matière d'intégrité, Nathalie Roy, et de son porte-parole pour le Conseil du trésor, Éric Caire.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Émilie Toussaint, Attachée de presse, Chef de la Coalition avenir Québec, 418-446-1383, etoussaint@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.